Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration. Méditerranée centrale : hausse de 300 % des traversées de clandestins en 2023 [Vidéo]

Depuis le début de 2023, l’immigration illégale à travers la Méditerranée a atteint des sommets historiques, avec une hausse de 300 % des traversées via la Méditerranée centrale par rapport à la même période de 2022. Un constat toutefois nuancé puisque les autres voies migratoires enregistrent pour leur part un nombre de clandestins détectés en baisse.

La Méditerranée centrale, « autoroute » maritime de l’immigration

La tendance semble se confirmer au fil des semaines : depuis le début de l’année 2023, l’immigration illégale à travers la Méditerranée atteint des niveaux particulièrement élevés. Et ce ne sont pas les derniers chiffres communiqués par Frontex qui diront le contraire, et tout particulièrement en ce qui concerne la route maritime de la Méditerranée centrale, très prisée des clandestins ces derniers mois. L’Italie en fait actuellement l’amère expérience…

En clair, Hans Leijtens, le nouveau directeur de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes cité par l’AFP le 12 mai, estime que le nombre de traversées régulières via la Méditerranée centrale aurait augmenté de près de 300 % entre janvier et avril 2023 par rapport à la même période en 2022. Ce qui représenterait tout simplement un niveau jamais atteint depuis la mise en place des statistiques pour cette zone maritime en 2009.

En valeur absolue, les autorités auraient donc recensé environ 42 000 entrées illégales dans l’UE  par le biais de cette voie maritime depuis le début de l’année. Ces chiffres exceptionnellement élevés sont particulièrement marqués pour les départs depuis la Tunisie, où Frontex a recensé une augmentation de 1 100% des traversées par rapport à la même période en 2022.

Des passeurs encore plus efficaces qu’auparavant ?

Pour le directeur de Frontex, cette augmentation serait principalement imputable à l’évolution des méthodes des passeurs de migrants. En raison d’une compétition intense entre les groupes de trafiquants, les tarifs proposés aux migrants extra-européens désireux de gagner l’Europe ont considérablement diminué. En Tunisie, cette réduction des prix encouragerait les passeurs à organiser davantage de départs.

De plus, les trafiquants ont commencé à utiliser un nouveau type d’embarcation : des canots métalliques construits en une journée pour environ 1 000 euros chacun. Bien que plus rapides que les bateaux de pêche en bois, ces canots sont très fragiles et présentent un risque accru. De nombreux naufrages ont été attribués à ces esquifs ces derniers mois en Méditerranée.

Immigration illégale : une hausse de 30 % au global

À la suite des déclarations de Hans Leijtens, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes a publié le 15 mai un rapport détaillé sur les tentatives d’entrer illégalement dans l’Union européenne depuis le début de l’année 2023.

Au total, au cours des quatre premiers mois de l’année, le nombre de détections de franchissements irréguliers aux frontières extérieures de l’UE a atteint près de 80 700, soit près de 30 % de plus qu’il y a un an et le total le plus élevé pour la période janvier-avril depuis 2016.

Cependant, et contrairement à la route de la Méditerranée centrale où le nombre d’arrivées de clandestins extra-européens au cours des quatre premiers mois de 2023 a quadruplé par rapport à la même période de l’année précédente, les entrées via les autres grands itinéraires utilisés par les migrants ont diminué par rapport à 2022.

Un contraste qui donne lieu à un autre constat : la route de la Méditerranée centrale a représenté à elle seule un peu plus de la moitié des franchissements irréguliers vers l’UE depuis le début de cette année. Ainsi, cette voie maritime est à l’origine de la hausse de 28 % du nombre total de détections depuis le début de l’année ; les sept autres itinéraires les plus importants ont connu des baisses allant de 4 % à 47 %.

Méditerranée

Source : publication de Frontex du 15 mai 2023.

De plus, au titre du mois d’avril 2023, Frontex indique que 25 200 franchissements irréguliers des frontières de l’UE ont été détectés, soit une augmentation de 25 % par rapport à l’année précédente.

Depuis le début de l’année 2023, les Syriens sont la nationalité la plus fréquemment détectée (17 %) parmi les clandestins tentant d’entrée illégalement en Europe. Toutefois, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes précise que leur nombre a diminué au cours des derniers mois au profit des ressortissants des pays subsahariens avec par exemple un nombre d’Ivoiriens ayant été multiplié par huit et des détentions de Guinéens ayant quintuplé.

Enfin, toujours concernant les quatre premiers mois de l’année actuelle, la route des Balkans occidentaux, qui passe par des pays comme la Serbie et la Bosnie pour rejoindre des États membres de l’UE tels la Hongrie et la Croatie, a été la deuxième plus active, avec plus de 22 500 détections. Ce qui marque toutefois une baisse de 21 % par rapport à l’année précédente.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Immigration. Méditerranée centrale : hausse de 300 % des traversées de clandestins en 2023 [Vidéo]”

  1. alienor dit :

    et ils feront qoi, les migrants, quand il n’y aura plus d’autochtones pour payer leur entretien ???????

  2. Gillic dit :

    Cela a l’air bien organisé cette invasion !!!!

  3. Corlou dit :

    Et à part ça pas d’invasion !? Et à part ça pas de grand remplacement annoncé ? Tous les chiffres sont là pour nous prouvés que si, et pourtant la submersion s’accentue au détriment des peuples européens , que les tenants du pouvoir Bruxellois dédaignent totalement.

  4. patphil dit :

    c’est le haut commissaire Bayrou (du modem) qui va être content, lui qui recommandait d’importer 10 millions d’immigrés

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association pro-clandestins veut “sauver la peau des étranger-e-s et des assos qui les soutiennent” si le RN arrive au pouvoir

Découvrir l'article

Immigration, International

Europe passoire. Aux Canaries, c’est toujours « portes ouvertes » pour l’immigration illégale

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. À quelques jours des législatives, un nouveau record d’immigration en Manche fait boire la tasse aux conservateurs

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

Immigration, International

Pologne. 100 000 tentatives d’entrées illégales dans l’UE depuis la Biélorussie, 90 % des clandestins détiendraient des visas russes

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Justice

Immigration économique. En Espagne, un réseau criminel vendait de faux contrats de travail aux migrants : 110 interpellations

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. Nouvel afflux de clandestins à Lampedusa, l’état d’urgence migratoire prolongé

Découvrir l'article

A La Une, International

Fabrice Leggeri sur l’immigration : « Nous devons lutter contre le faux discours diffusé par les ONG et la Commission Européenne »

Découvrir l'article

International

Immigration. En dix ans, les dirigeants actuels de l’Union Européenne ont permis l’entrée de l’équivalent d’un nouvel Etat membre

Découvrir l'article

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky