Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Lutte contre l’immigration. Les habitants d’un quartier du nord de Dublin se relaient pour tenir le barrage d’un bâtiment destiné à accueillir 300 migrants

Les habitants furieux qui manifestent devant un bâtiment inutilisé du nord de Dublin (Irlande) destiné à accueillir environ 300 demandeurs d’asile ont déclaré : “Nous sommes là aussi longtemps qu’il le faudra“. Depuis six semaines, les habitants de Santry se relaient pour tenir un barrage devant les locaux de la zone industrielle d’Airways, située près de Swords Road.

Mais le mouvement s’est intensifié depuis dimanche matin, après l’échec d’une tentative de faire entrer secrètement une centaine de migrants dans le bâtiment. Il semblerait que les demandeurs d’asile aient été transportés dans la région par des bus et des taxis, mais qu’ils aient été refoulés. Certains habitants sont même restés assis toute la nuit depuis dimanche pour s’assurer qu’aucun réfugié ne soit amené sous le couvert de l’obscurité.

Les manifestants ont souligné qu’ils étaient particulièrement agacés par l’absence de consultation du gouvernement au sujet de ces projets. En réponse, les autorités, qui appliquent la tyrannie comme en France, ont indiqué « travaillé actuellement avec la police sur la question”.

Interrogée par la presse irlandaise, une manifestant déclare : “J’aimerais beaucoup parler à quelqu’un : J’aimerais parler à un membre du gouvernement et lui demander quel est son plan, pourquoi il fait venir des réfugiés alors qu’il y a déjà tant de sans-abri. Tant d’Irlandais sont sans abri, des enfants vont à l’école depuis des hôtels. Ce n’est pas normal »

Les résidents ont déclaré qu’ils tenaient le barrage chaque fois qu’ils avaient quelques heures de libre. Lorsqu’on lui a demandé combien de temps il était prêt à rester à l’extérieur du bâtiment, un habitant a répondu : “Nous allons rester ici : “Nous resterons ici aussi longtemps qu’il le faudra”.

Un autre homme a déclaré : “Pourquoi nous appellent-ils l’extrême droite ? “Pourquoi nous qualifient-ils d’extrême droite ? Nous ne faisons que défendre ce en quoi nous croyons”.

Le Irish Mirror croit savoir qu’il y a de la place pour environ 300 réfugiés. Il y aurait à l’intérieur des chambres cloisonnées, dont la plupart contiennent deux lits, une armoire de chevet et une lampe. Une cantine se trouve à l’intérieur du bâtiment et qu’elle a reçu des livraisons de nourriture ces derniers jours. La semaine dernière, un blocus similaire s’est formé sur les routes menant à Magowna House à Inch dans le comté de Clare, mais il a été levé depuis.

Le gouvernement irlandais s’apprête à déplacer les demandeurs d’asile dans trois centres d’hébergement de Dublin, à Santry, Dún Laoghaire et Clondalkin, selon le Irish Times. La députée sociale-démocrate Roisin Shortall a déclaré que le ministère de l’intégration n’avait absolument pas consulté les habitants d’un site de sa circonscription. Au total, quatre grands centres d’hébergement devraient être mis en service pour fournir des lits afin de trouver des places pour les 520 personnes qui sont arrivées récemment en plus des milliers d’autres qui s’entassent dans une île déjà saturée.

Bientôt, les autorités de tous les pays d’Europe occidentale, si elles restent sourdes ou pire encore, si elles se lancent dans la répression, vont devoir faire face à la colère, à la rage des autochtones qui entendent bien avoir leur mot à dire sur la question de l’immigration.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

Rugby, Sport

Affaire Jegou-Auradou. La presse française a-t-elle oublié l’affaire Jackson-Olding, accusés de viol, lynchés..puis acquittés en 2018 ?

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

International

En Irlande, une grossesse sur 6 se termine par un avortement

Découvrir l'article

Sociétal

Élections législatives 2024 : quelles sont les propositions des trois principaux partis sur l’immigration ?

Découvrir l'article

International

Allemagne. Des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères font l’objet d’une enquête pour avoir délivré des permis d’entrée illégaux

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Vidéo

Mamelouk sur un cheval, route bloquée : à Rennes un mariage tchétchène provoque la stupeur [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration en France : les chiffres clés de 2023

Découvrir l'article

Tribune libre

Les raisons de l’explosion du vote RN en Bretagne comme ailleurs : et si on arrêtait de tourner autour du pot ? [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky