Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Darmanin, un ministre de l’Intérieur insolent avec Borne

Les maires réclament des policiers et des gendarmes… En Bretagne, certaines villes sont bien servies et d’autres mal… Est-ce une histoire de poids politique ou de relations ?

Le Premier ministre Elisabeth Borne a adressé à l’ensemble des ministres des « lettres de cadrage » afin de préparer le projet de loi de finances 2024. « La locataire de Matignon y demande à ses ministres d’établir, d’ici au mois de juin, des propositions d’économie représentant 5 % de leurs budgets respectifs (hors masse salariale). » Réponse du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin à la lettre de Borne : il réclame « une rallonge de 450 millions d’euros à son budget de 22 milliards ! » (Le Canard enchaîné, 10 mai 2023). Un sacré pied de nez à destination non seulement de la Première ministre mais également du ministre de l’Economie Bruno Le Maire qui ne jure que par la « maîtrise des dépenses publiques », promettant de les passer toutes au « peigne fin » (Le Journal du dimanche, 28 mars 2023).

Comment concilier cet objectif de Borne avec la loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (LOPMI) qui prévoit la création de 8 500 postes de policiers et de gendarmes pendant le quinquennat ? En attendant de connaître la réponse à cette quadrature du cercle, on nous annonce l’arrivée, en septembre, de treize nouveaux policiers en Ille-et-Vilaine – douze à Rennes et un à Fougères (Ouest-France, Ille-et-Vilaine, jeudi 11 mai 2023). Mais ce n’est pas l’euphorie du côté des syndicats de police : « Cela ne compense pas, loin de là, le nombre de départs et de mutations », note Frédéric Gallet, secrétaire départemental d’Alliance. D’autant que de nombreux services « sont déjà en sous-effectifs comme les brigades de nuit » (Ouest-France, Rennes, vendredi 12 mai 2023).

A Brest, huit policiers arriveront en renfort en septembre. Mais, là encore, les syndicats de police soulignent « que le compte n’y est pas ». Ainsi Eric Kerbrat, secrétaire départemental d’Unité SGP Police « rappelle que, pour la seule circonscription de Brest, entre le 1er janvier 2023 et le 1er janvier 2024, treize collègues vont faire valoir leur droit à la retraite, trois enquêteurs de l’investigation vont être mutés dans d’autres régions, cinq policiers sont en détachement dont trois à Morlaix et deux pour des missions à l’étranger, et trois fonctionnaires sont positionnés en congés de longue durée » (Le Télégramme, Brest, lundi 15 mai 2023). Jean-Charles Larsonneur (Horizons), député de Brest-centre, salue « le nouvel effort du ministère de l’Intérieur pour l’ouverture de huit postes supplémentaires » mais s’empresse de critiquer la municipalité : « Nous ne parviendrons toutefois à des progrès tangibles qu’à la condition que tous les acteurs, Ville de Brest incluse, participe activement et conjointement à l’effort de sécurité. L’absence de police municipale, comme le refus de financer significativement des caméras et un centre de vidéosurveillance, deviennent de plus en plus incompréhensibles et inacceptables » (Le Télégramme, Brest, jeudi 11 mai 2023).

Le match Nantes-Saint-Nazaire

On ne peut pas dire que Saint-Nazaire soit gâtée puisqu’en septembre, la ville ne recevra qu’un seul policier national supplémentaire. Selon le maire David Samzun (PS), « les effectifs actuels de la Police nationale sont les mêmes qu’en 2015, tandis que la Ville a porté la création nette de vingt postes » dans la police municipale. Et de poser la seule question qui vaille : « A combien s’élève le nombre de créations de postes depuis cette date au commissariat de Saint-Nazaire (…) Tout simplement les créations nettes de postes au service de la sécurité publique dans notre ville » (Ouest-France, Saint-Nazaire, vendredi 12 mai 2023).

Il faut croire que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, « a le bras long » puisque 70 policiers supplémentaires sont enregistrés dans sa ville au 1er septembre 2022. « En retirant les départs à la retraite et les mutations, j’ai bien aujourd’hui 70 agents supplémentaires disponibles», insiste Nicolas Jolibois, directeur départemental de la la sécurité publique de Loire-Atlantique. « C’est bien le solde net : + 70 fonctionnaires sont à ma disposition, si je compare avec les effectifs du 1er janvier 2021. L’engagement du ministre de l’Intérieur lors de la signature du contrat de sécurité intégrée avec la Ville de Nantes est rempli » (Ouest-France, Nantes, mardi 13 septembre 2022) ; ce contrat signé le 20 mai 2021 à la mairie de Nantes entre Gérald Darmanin et Johanna Rolland. De son côté, la Ville de Nantes s’est engagée à recruter 70 policiers municipaux d’ici 2023.

Il ne reste plus à Johanna Rolland qu’à expliquer aux maires de Rennes, Brest et Saint-Nazaire – tous socialistes – comment elle s’y prend pour obtenir des renforts significatifs. On va finir par croire que l’agglomération nantaise possède une « ligne directe » avec la Place Beauvau puisque la PME Tilgreen de Saint-Herblain a décroché un marché en or avec le ministère de l’Intérieur en septembre 2021 : la fabrication de maxi-scooters électriques floqués police nationale et gendarmerie nationale. Bêtes trapues à batteries, équipées de sirènes et de gyrophares, les cinquante premiers engins de la série spéciale « forces de l’ordre » sont livrés dès avril 2023 pour équiper d’abord des gendarmes d’Ile-de-France. Le patron David Pluchon explique ce succès « par la volonté de l’Etat de décarboner, mais aussi parce que l’écart de prix entre le thermique et l’électrique se réduit »). Malheureusement, tout est loin d’être parfait chez Tilgreen car « les scooters sont pré-assemblés en Asie. La finition est faite à Nantes », ajoute Pluchon (Dimanche Ouest-France, Pays de la Loire, 29 janvier 2023). Il y a certainement moyen d’installer en Bretagne une unité de fabrication de pièces détachées et d’assemblage…

Bernard Morvan

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Darmanin, un ministre de l’Intérieur insolent avec Borne”

  1. patphil dit :

    “Bruno Le Maire qui ne jure que par la « maîtrise des dépenses publiques »,” il oublie le mot “russe”
    quant à darmanin qui enfle de la tête, il croit pouvoir remplacer macron!

  2. Aaron dit :

    Darmanin dépasse les Borne

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Drogué, sans permis, il avait volé une moto et renversé un policier à Nantes : il n’ira pas en prison

Découvrir l'article

NANTES

Rodéo urbain à Nantes. Un policier blessé par un homme qui refuse d’obtempérer [La vidéo]

Découvrir l'article

Education, Ensauvagement, Local, Société, ST-NAZAIRE

Vivre-ensemble : Une école de Saint-Nazaire fermée suite à une agression de parents d’élèves

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : casse et incendie rue Crébillon

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

A la découverte des Saints Bretons. Le 16 Juin c’est la St Similian (Similien)

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Coups de feu en plein après-midi, deux suspects interpellés, l’un d’entre eux connu pour des dizaines de faits

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Un homme agressé au marteau par une bande de 15 personnes

Découvrir l'article

NANTES

Immigration à Nantes : la création du CRA divise les socialistes

Découvrir l'article

NANTES, Politique

« L’Europe ça suffit ». Au coeur de la conférence de Florian Philippot (Les Patriotes) à Nantes

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, NANTES

Chevaliers. Une nouvelle exposition au musée d’Histoire de Nantes, dès le 19 octobre…avec une grande place faite aux « femmes chevaliers »…

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky