Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Deux nouvelles fusillades à Nantes et deux blessés

Le partage des territoires entre dealers à Bellevue suite aux travaux entamés place Mendès France – cœur du quartier et centre névralgique du deal – par la mairie donne lieu à une accélération du nombre de fusillades.

La fusillade du Moonlight ressurgit à Bellevue

Deux jours après la 25e fusillade de l’année le 25 mai dernier à Malakoff, un homme de 27 ans a été blessé d’une balle dans la poitrine devant le 5 rue de Saint-Brévin, sur les hauts de Chantenay – les tireurs nantais n’ont toujours pas pris de leçon de tirs, une seule des quinze balles tirées sur ce piéton a touché au but – la victime a fui, avant de s’effondrer 100 m plus loin et être hospitalisée dans un état grave. Il s’agit de la 26e fusillade de l’année.

Le blessé est resté muet comme une carpe devant les questions de la police, et pour cause – il serait l’un des cinq membres présumés du commando armé suspecté par la justice d’avoir organisé la fusillade du Moonlight, dans la nuit du 22 au 23 avril 2019, rue saint Clément, où un serveur marocain a trouvé la mort, et que certains attribuent à un épisode des règlements de comptes entre les quartiers « sensibles » de Bellevue et Malakoff.

D’abord incarcéré, cet homme – par ailleurs très défavorablement connu de la justice pour des infractions à la législation sur les stupéfiants – a été remis en liberté par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Rennes, suite à des vices de procédure, puis faisait à nouveau l’objet d’une fiche de recherches. Il semble que celui qui lui a tiré dessus – et qui était, selon des riverains, passager d’un scooter – a su le retrouver plus rapidement que les forces de l’ordre…

Un adolescent blessé à Bellevue

Nouvelle fusillade, le lendemain 29 mai – vers une heure du matin, un adolescent de 15 ans est blessé à la cuisse et à la fesse par deux balles. L’adolescent est pris en charge par les secours au 24 rue du Jamet, mais la fusillade a eu lieu rue de la Dordogne, où 5 étuis de calibre 9 mm ont été relevés par la police. Après la fusillade, légèrement blessé, l’adolescent a fui jusqu’à la rue du Jamet – et n’est guère plus causant que la victime de la veille. Il s’agit de la 27e fusillade de l’année.

Johanna Rolland sort l’arme absolue contre les fusillades : elle se réunit avec le préfet

Avec dix fusillades depuis le début du mois de mai, il fallait réagir. Johanna Rolland a donc dégainé l’arme nucléaire sur Twitter le 29 mai dernier  : « nous ne devons jamais relâcher nos efforts face à la violence des trafics dans les quartiers. Après échanges avec le Préfet, une réunion est programmée dès demain matin en préfecture pour faire le point et envisager les mesures renforcées pour assurer la sécurité des habitants ».

Sûr, les trafiquants vont faire la queue en mairie pour rendre leurs armes et enregistrer leurs Opinels et bombes lacrymos…

Une arrivée de CRS – la CRS 61 – est annoncée dès ce lundi après-midi. Pas de quoi rendre optimiste ce policier nantais : « ils vont occuper le terrain, certes, mais dès qu’ils seront partis pour un autre quartier, le deal reprendra dans la foulée – à Commerce, ils arrivent à dealer à une vingtaine de mètres des camions de CRS, ou ils se déplacent sur la station Commerce-Orléans [celle des lignes 2 et 3] Puis ils vont partir pour une autre urgence, une manifestation, la sécurisation d’un match ou d’un rassemblement, et tout redeviendra comme avant – on ne prend pas la peine de traiter le problème à la racine, ni le manque de moyens des forces de l’ordre et de la justice, ni le manque de places en détention – bref, des problèmes qui nécessitent des solutions à long terme, pas des séquences devant les caméras. La drogue empoisonne la vie de beaucoup de gens, mais elle en fait vivre aussi, et le fait qu’à Nantes police et justice soient à la peine pour lutter contre les stups arrange beaucoup de monde ».

Cela dit, Johanna Rolland, le préfet et celui qui fait office de ministre de l’Intérieur peuvent trouver à se consoler. L’an dernier, la nuit du 28 au 29 mai avait lieu la 32e fusillade de l’année et le 31 mai vers 22h30 la 33e. Les dealers nantais ont cette année six fusillades de retard, même s’ils essaient de mettre les bouchées doubles. Heureusement que la délinquance baisse à Nantes, sinon qu’est-ce que ça serait…

Louis Moulin

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Deux nouvelles fusillades à Nantes et deux blessés”

  1. Prétet Yvette dit :

    Certains Français sont dans le déni de réalité: ils ne veulent pas reconnaître qu’avant ”l’indépendance” des colonies et l’arrivée, en France, de très nombreux musulmans…..il n’y avait pas autant d’insécurité, dans notre pays! Rien n’arrête les racailles QUI TUENT, parfois, pour 20 euros!…Je pense que nos ”gouvernants” sont responsables, de cette insécurité, car ces ASSASSINS ne sont pas punis comme ils le méritent! ”On” m’a dit que les anti-corridas manifestaient, aussi, pour la torture des ”êtres humains”: C’EST FAUX…..je n’ai pas vu les ”anti-corridas” manifester quand des ”déséquilibrés”, d’origine étrangère, tuent des Français” innocents” au nom d’Allah…ces ASSASSINS avaient déjà tué des ”innocents”…. mais nos ”juges” les avaient laissés en LIBERTE…..afin qu’ils CONTINUENT de tuer des ”êtres humains” innocents!….

  2. Le duff dit :

    Ils vont battre leur record plus tôt que prévu.
    Malheureusement les ” vrais ” nantais sont des cibles innocentes au cours des fusillades.
    Tant que la gauche sera aux manettes rien ne changera. Surtout au niveau justice.
    Quand les français se réveilleront il sera trop tard.
    Que dis je ? IL EST TROP TARD !

  3. Corlou dit :

    Les nantais mais n’ont-ils pas élus, ou en tout cas laissés élire ces bons à rien de gauche ? Ben si !!

  4. patphil dit :

    la “justice” ne veut pas mettre hors d’état de nuire ces trafiquants de drogue, ils se chargent de se faire justice; bravo darmanin, duppont moretti, macron, la france est un coupe gorge et un stand de tir,

  5. Ettoi dit :

    Parler de coup de feu ( généralement AK47 ) sont dans les cités chez les fournisseurs de drogues
    inutile de dire et faire voir et croire à une arme de poche ( votre photo ) chez monsieur tout le monde ….
    Tant que les trafiquants se battre entre eux AUCUN problème … il font le travail que la Police n’a pas le droit de faire !

  6. Ettoi dit :

    Parler de coup de feu ( généralement AK47 ) calibre 7.62 sont dans les cités chez les fournisseurs de drogues inutile de dire et faire voir et croire à une arme de poche veuillez SVP travailler un peu votre sujet comme de parler de choses réaliste ( comme votre photo ) chez monsieur tout le monde …. avec le numéro de l’arme MDR :-)
    Tant que les trafiquants se battre entre eux AUCUN problème …
    ils font juste le travail que la Police n’a pas le droit de faire !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Sacs et colliers arrachés, adolescents arrêtés pour extorsion : les élections n’arrêtent pas les délinquants

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Toujours plus de vols dans les superettes

Découvrir l'article

NANTES

6 personnes vont être jugées pour avoir importé de la drogue entre le Maroc et Nantes

Découvrir l'article

NANTES, Sociétal

Nantes. Entre un et 4 ans fermes pour des cambriolages avec des Alfa Roméo volées

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : vols, incendies, pick-pocket, policier braqué avec une arme factice…

Découvrir l'article

NANTES

Loire-Atlantique. Une arrestation pour vol au Hellfest, des interpellations dans un camp de Roms à Saint-Herblain, 25 000€ retrouvés en liquide sur un Soudanais

Découvrir l'article

Local, NANTES

Nantes. Johanna Rolland embauche pour s’occuper des gens du voyage

Découvrir l'article

NANTES

Bidonville à Nantes. 700 Roms à évacuer au nom d’un « pôle d’écologie urbaine », 50 millions d’euros d’argent public

Découvrir l'article

International

Violente agression d’un chauffeur de bus à Saint-Herblain

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky