Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Afrique du Sud : l’incroyable histoire de la Tour Ponte passée du luxe à la désolation (Vidéo)

La Ponte Tower de Johannesburg a été construite en 1975 sous le pouvoir blanc d’Afrique du Sud. Au temps de la splendeur ! Cette tour ultra moderne de 54 étages avait été prévue comme immeuble de luxe dans le quartier résidentiel d’Hillbrow. Totalement innovante et utopique pour l’époque, elle avait la particularité d’être creuse en son centre “afin d’y faire entrer la lumière”. Pensée comme un immeuble de standing, elle devait originellement abriter des commerces, une piscine, des bains bouillonnants et même une piste de ski artificielle ! Le but était d’y vivre en vase clos sans avoir besoin d’en sortir. Seuls les Blancs étaient censés devoir y vivre, les Noirs ayant tout de même leur place au sommet. Les Noirs étaient des employés venus chercher du travail dans les zones blanches car les bantustans indépendants réservés aux Noirs étaient, à l’époque, incapables de se développer par eux-mêmes. Précisons que si les Noirs étaient interdits de séjour dans les zones blanches, hormis pour tout ce qui avait trait au travail, l’inverse était également vrai : dans les bantustans, les rares Blancs pénétrant dans ces territoires devaient disposer d’un permis pour y entrer et se déplacer !

Mais revenons à la Ponte Tower. Les émeutes de Soweto éclatant en 1976, la Ponte Tower ne sera jamais réellement terminée. Les habitants blancs finiront lentement par partir de Hillbrow, remplacés par des immigrés, notamment zimbabwéens ou nijerians. Aujourd’hui, Hillbrow est l’équivalent de la Seine Saint-Denis pour Johannesburg.

A l’orée des années 80, la Ponte Tower commence à être le lieu de tous les trafics : drogue, prostitution, l’immeuble abritant crack houses et bordels. Certains étages étant même “remodelés” par les gangsters !

Devenue sinistre, son état ne cessera d’empirer notamment avec l’arrivée de l’ANC au pouvoir. Des projets seront pourtant mis sur la table pour lui donner une seconde vie : prison, hôtel de luxe, mais aucun n’aboutira en raison des coûts de rénovation devenus faramineux du fait des nombreuses décennies sans le moindre coup de peinture. A Johannesburg comme ailleurs, l’ANC et le pouvoir noir sont incapables de gérer correctement l’héritage du pouvoir blanc.

Dans le centre de la Ponte Tower, à la place de la piste de ski sèche originelle, un monceau d’ordure occupe désormais une hauteur équivalente à cinq étages ! Parmi ces ordures, on murmure que des corps de suicidés ou de personnes assassinées seraient disséminés ici et là. L’odeur y est insoutenable. Et pourtant, des familles noires continuent à vivre dans la tour, des rénovations ayant même eu lieu à une époque (de l’étage 11 à l’étage 34) pour y installer des résidences de luxe.

L’essentiel de la tour est, cependant, toujours squatté par des gangsters étrangers. Des films y ont été tournés comme Dangerous Ground, District 9, Chappie, … . L’endroit est cependant tellement glauque et sinistre qu’il fut considéré en 2017 par la revue “The Atlantic” comme “symbole de l’apocalypse”.

Symbole de l’Afrique du Sud blanche inventive et moderne (l’architecte qui conçut la tour n’avait que 29 ans !), la Ponte Tower est devenue une allégorie de “l’africanisation” du pays. L’Afrique du sud étant, grâce à l’ANC, devenu un pays pleinement africain !

Comme une note d’espoir cependant, des familles, notamment immigrées mais aussi une poignée de Blancs, continuent à y vivre malgré les conditions de sécurité et d’hygiène, le bâtiment a finalement fait l’objet d’une rénovation partielle en 2017 et est considérée comme “vivable” par ses habitants.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Afrique du Sud : l’incroyable histoire de la Tour Ponte passée du luxe à la désolation (Vidéo)”

  1. Jotglars 66 dit :

    Le factuel et la triste réalité balaye toutes les idéologies et nouvelles tendances……la France est en train d’importer la déchéance à tous les niveaux ( sauf la natalité ! ) en attendant le chao final. De quoi s’inquiéter pour vos jeunes enfants et aussi petits enfants .

  2. Mohammed Yussuf dit :

    This is a sad story we never imagine but to my suggestions on this regard all south African to blame because this is our land our property neither blacks or white we all belong to this country we need to come out of the idea because black people are power we leave everything in the hands of black people then you’re not helping to manage what you started building.
    It was if all join hands together and continued to build and services our beautiful country which everyone want come and leave here.
    Should have in our advantage to all side because let me Finnish by this the whole continent look on to south Africa if just take this opportunity and build it up and build Africa was the best for white of this country and black people to Africa as whole.
    Your Mohammed Yussuf
    Email address [email protected]

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Afrique du Sud : Jacob Zuma change de camp et soutient un adversaire de l’ANC

Découvrir l'article

International, Politique

Israël : Thomas Porte (LFI) salue l’Afrique du Sud anti-blanche

Découvrir l'article

International

Afrique du Sud : un fermier blanc abattu le soir de Noël

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Afrikaners d’Afrique du Sud. Qu’est-ce que le mouvement Helpmekaar ?

Découvrir l'article

International

Afrique du sud : quand un ancien ministre ANC trouve l’action du Hamas “brillante”

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, International, Santé, Société

Afrique du sud : malgré son acquittement un Noir brûlé vif dans une affaire de “meurtre muthi”

Découvrir l'article

Insolite, International

Polémique en Afrique du Sud : le rugbyman RG Snyman a-t-il le portrait du leader de l’AWB Eugène Terre’blanche tatoué sur le bras ?

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire, International, Patrimoine

Afrique du Sud : Plus de 109 briques déjà vendues pour le mémorial au président Kruger d’Orania

Découvrir l'article

International, Vidéo

Afrique du Sud : Klein Fontein, l’autre Orania

Découvrir l'article

International, Rugby, Sport

Julius Malema (EFF) : le springbok est le symbole de l’Apartheid en Afrique du Sud

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍