Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

397 pompiers agressés en 2022 en Loire-Atlantique

L’an dernier, 397 pompiers ont été agressés, ou victimes d’actes de malveillance, en Loire-Atlantique. Une forte hausse qui a conduit le SDIS 44 à mieux sécuriser ses locaux, mettre en place des films anti-projectiles et mieux accompagner ses personnels agressés, pendant et après les faits. La gendarmerie, le procureur et la police se sont engagés à lutter contre les agressions de pompiers.

La Loire-Atlantique n’est pas le seul département où les pompiers – majoritairement volontaires – subissent l’ensauvagement – il y a aussi le Tarn, les Alpes-Maritimes où un pompier a été blessé par un jet de bouteille entre Vence et Antibes, la Côte d’Or où le SDIS tire la sonnette d’alarme après une série d’agressions et l’arrestation d’une femme pour plus de 2000 (!) appels malveillants aux pompiers –, le Rhône – 8 pompiers agressés verbalement ou physiquement en mai, dont un visé par un tir de mortier le 30 mai, trois menacés de mort à Bron le même jour en intervention, deux autres menacés de mort et violentés en intervention à Lyon le 9 mai, etc.

En Bretagne, le 26 mai dernier, des pompiers en intervention ont été copieusement caillassés à Pontanézen, quartier dit « sensible » de Brest, et deux vitres du fourgon-pompe endommagées. Un riverain a coursé les caillasseurs, qui ont fui les lieux. Le 14 mai dernier à Rennes, le conducteur d’un véhicule encastré dans un lampadaire boulevard Desgrées, en état d’ébriété, a mis un coup de poing au conducteur du véhicule de pompiers venu le secourir et craché au visage d’un policier.

Dans les colonnes de Marianne, en mars dernier, Frédéric Monchy, président du SNSPP-Pats, syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels, indiquait que 1465 pompiers avaient été agressés en 2021 sur tout le territoire national, dont 142 (10%) avec arme, et que ces agressions, jusque là cantonnées aux quartiers dits « sensibles », avaient désormais lieu partout.

Louis Moulin

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “397 pompiers agressés en 2022 en Loire-Atlantique”

  1. Andre COUTAND dit :

    Par qui ?

  2. patphil dit :

    ben quand des djeunes des quartchiers brulent une poubelle pour se réchauffer, la violence des pompiers à leur égard est inadmissible

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Justice, NANTES

Trois jeunes mis en examen pour meurtre à Sainte-Pazanne (44)

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Patrimoine, Réunification

Quand la toponymie des communes angevines et vendéennes démontre que la Loire-Atlantique c’est la Bretagne

Découvrir l'article

Environnement, Guérande, Sociétal, ST-NAZAIRE

Loire-Atlantique. L’île Dumet, interdite d’accès par la préfecture jusqu’à fin juillet

Découvrir l'article

ST-NAZAIRE

Saint-Nazaire (44) : une femme agressée par un homme de type nord-africain, puis secourue par trois cyclistes

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, RENNES

Rennes. Un SDF originaire de Djibouti a violemment agressé plusieurs femmes âgées

Découvrir l'article

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

Découvrir l'article

ST-MALO

Grandes marées à Saint-Malo : spectacle garanti et prudence de rigueur

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

Economie, Justice, NANTES, RENNES, Réunification, Sociétal

Réunification : les notaires bretons montrent l’exemple

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Cologne (Allemagne) : une adolescente de 13 ans agressée sexuellement à la piscine, 8 migrants extra-européens interpellés [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky