Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration. Gérald Darmanin annonce le versement de 26 millions d’euros de la part de la France à la Tunisie [Vidéo]

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé une aide de 26 millions d’euros à la Tunisie pour renforcer le contrôle de ses frontières et lutter contre l’immigration illégale. Tout en affirmant que le pays maghrébin n’avait pas pour rôle de jouer le « garde-frontières » de l’Europe…

Tunisie : Darmanin dans les pas de Meloni ?

Il est difficile de faire de l’ironie sur un sujet aussi grave que l’invasion migratoire en Europe. Et pourtant ! Les tribulations successives de plusieurs dirigeants européens ces derniers jours ont largement de quoi donner matière à une réécriture comique des événements. Mais passons…

Après la visite conjointe à Tunis le 11 juin dernier du Premier ministre italien Giorgia Meloni, du Premier ministre néerlandais Marc Rutte et de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen pour rencontrer le président tunisien Kaïs Saïed, c’était au tour du ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin de traverser la Méditerranée voilà quelques jours.

En visite dimanche 18 et lundi 19 juin en Tunisie, Gérald Darmanin ne s’est pas rendu, lui non plus, les mains vides dans le pays du Maghreb. Il a annoncé le 19 juin que la France allait verser une aide de près de 26 millions d’euros à la Tunisie afin d’aider cette dernière à lutter contre l’immigration illégale en renforçant le contrôle de ses frontières. Lors de sa rencontre avec le président tunisien, le ministre de l’Intérieur a notamment « rappelé les liens solides d’amitié qui unissent nos deux pays et notre volonté de relever ensemble les défis sécuritaires et migratoires » :

La Tunisie, « garde-frontières » de l’Europe sans l’être vraiment…

Bien que ce transfert de fonds annoncé se fasse depuis la France vers la Tunisie, Gérald Darmanin a présenté cette dernière le 19 juin comme étant une « aide bilatérale dédiée aux questions migratoires ». Ces 25,8 millions d’euros crédités au budget tunisien aux frais des contribuables hexagonaux sont censés être utilisés pour acheter des équipements aux autorités et des formations aux policiers et garde-frontières tunisiens.

Lors de sa prise de parole à Tunis, le ministre de l’Intérieur a déclaré que cette dotation de moyens a pour objectif de « contenir le flux irrégulier de migrants et favoriser leur retour dans de bonnes conditions ».

Par ailleurs, Gérald Darmanin, visiblement soucieux de ne pas froisser Kaïs Saied, a pris soin de préciser : « Ce n’est pas la vocation de la Tunisie d’être le garde-frontières de l’Europe. La Tunisie est la première victime de cette immigration irrégulière ». Pour le ministre français, c’est aux pays d’Afrique subsaharienne qu’il revient « de faire en sorte qu’il y ait un minimum de départs ». Mais croit-il vraiment lui-même à de telles déclarations ?

Des propos qui font suite à ceux du président tunisien le 10 juin dernier, lorsqu’il avait déclaré qu’il s’opposait à ce que son pays devienne « le garde-frontières » de l’Europe. Un point de vue réitéré le 12 juin par la voix d’un conseiller du président Kaïs Saïed, Walid Hajjem, suite à la visite de la délégation européenne le 11 juin. Walid Hajjem avait alors précisé que chaque dirigeant était libre de ses propos et de ses interprétations, mais qu’en ce qui concerne Kaïs Saïed, « les choses étaient très claires, pas question de jouer le rôle de gardien des frontières européennes ».

Pourtant, avec certaines zones du littoral tunisien situé à moins de 150 km de l’île italienne de Lampedusa tandis que la Méditerranée centrale a été la route maritime la plus prisée des clandestins ces derniers mois, si ce n’est pas un « garde-frontière de l’Europe » qu’est venu chercher Gérald Darmanin à Tunis, cela s’en approche fortement…

Enfin, cette enveloppe française de près de 26 millions d’euros vient s’ajouter à une aide d’au moins 100 millions d’euros de la part de la Commission européenne annoncée lors de sa visite à Tunis le 11 juin par Ursula von der Leyen.

Côté italien, Rome s’est également engagée à aider financièrement la Tunisie à atteindre la stabilité. Le 7 juin dernier, Giorgia Meloni a annoncé que l’Italie comptait envoyer environ 750 millions de dollars d’aide à la Tunisie.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Immigration. Gérald Darmanin annonce le versement de 26 millions d’euros de la part de la France à la Tunisie [Vidéo]”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Darmanin ?…D’abord ce n’est pas son pognon qu’il depense. Et comme nous tous, il sait pertinement qu’il continue à remplir le vase de sysiphe qui ne se remplira jamais. Mais il s’en fout : Ce n’est pas son pognon. Et nous on paye. Pourquoi ?….Pour rien ! Car on est cons et abrutis. Entre-temps, on peut se demander à quoi sert Darmanin, quand on apprend qu’il est parenté arabe musulman au travers de plusieurs personnes de sa famille proche. La France ? C’est un désastre dans les prochaines decenies !…

  2. Dany dit :

    Tout ça est complètement ridicule, débile, hors de toute logique. Vu l’état de la France la seule solution est de bloquer nos frontières, nos ports, à toute cette immigration . Qu’ils aillent ailleurs , l’Afrique est grande!!
    C’est trop logique sans doute?
    Comme la destitution de macron ?? Logique et nécessaire pourtant! On nous fait vivre dans la boue, la misère ,les attaques…qui en est la cause? L’immigration et la corruption de nos gouvernants. C’est clair !
    Ajouter le Frexit pour retomber sur nos pieds!

  3. Jotglars 66 dit :

    Les banques suisses ont déjà le sourire !

  4. Corlou dit :

    Nos gardes frontières à 26 millions d’euros pour faire que dalle !! Gardons les 26 millions qui sont le fruit de nos impôts , et investissons les , dans des unités de marine spécialement dédiées à bloquer l’autoroute vers l’italie qu’est la méditerranée . Quand à Darmanin , ce n’est que vent et mensonges , il ne fera que faire des chèques à ses potes estampillé Maghreb en nous faisant croire qu’il agit . Le résultat nous le voyons tout les jours dans nos villes, nos régions, nos villages bientôt, le chaos migratoire s’impose avec force à nous laissant derrière lui son cortège de viols , coups de couteaux ou pire encore .

  5. patphil dit :

    ils ont fait la m^me chose avec la turquie, pour aucun résultat! la france emprunte du pognon de dingue pour arroser les autres, nos petits enfants devront rembourser

  6. Gabriel dit :

    CE N’EST PAS LA SOLUTION
    L’aide aux pays en difficulté qui déversent des flots de migrants vers l’Europe, ne doit pas consister à accueillir la misère du monde et à donner des milliards à des pays “garde-frontières” qui se torchent le cul des conventions mais encaissent pourtant le pognon. C’est, pour reprendre une expression parlante,
    “donner du lard aux cochons” et vider les poches du contribuable.
    Aider les pays pauvres c’est leur envoyer du matériel, des machines agricoles, des machines outils, des formateurs etc… tout en veillant à ce que les aides diverses ne soient pas détournées par des dirigeants corrompus. Ce serait mieux que d’envoyer des avions, des tanks et des bombes à l’Ukraine, matériel qui ne servira pas à construire, loin s’en faut.
    Au lieu de quitter leur Terre d’Afrique, les habitants devraient au contraire prendre eux-mêmes en charge la reconstruction de leur pays. Fuir vers à l’étranger, c’est abandonner son propre pays au lieu de s’efforcer de le redresser. La France par sa politique débile d’accueil massif, par sa politique de l’argent généreusement jeté par les fenêtres, ne fait que contribuer à clouer le cercueil des pays d’Afrique et à préparer le sien. Au final, les grands gagnants de ce chaos humain, ce sont les élites africaines corrompues qui se frottent les mains et s’en foutent plein la panse et la poche.
    Ne pas voir le problème, c’est porter béatement une belle paire d’œillères.

  7. Franck dit :

    26 millions d’euros et peut-être même une gâterie à genoux. Moins de migrants ? Il n’y a qu’interdire nos eaux territoriales aux bateaux des OMG, en couler deux ou trois en cas de non respect et ça calmera les ardeurs de beaucoup de monde. Au lieu de donner de l’argent à des pays corrompus former des policiers pour intercepter d’une manières virile les arrivants par les frontières terrestres. Par la gentillesse on n’obtient rien. Il faut que les gens se rendent compte que l’on est en guerre et qu’un jour ou l’autre il faudra mouiller le maillot sinon on disparaitra

  8. Assez dit :

    Article 40 !!!
    Sa démarche n’étant pas équilibrée par une recette quantifiable, elle est illégale et rejetée sans même la discuter (cf proposition de loi Liot sur les retraites).

    Autre proposition : faire payer la Tunisie pour tous les immigrés clandestins reconduits aux frontières. On paie bien encore pour une colonisation que l’on n’a même pas connu !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Italie. Nouvel afflux de clandestins à Lampedusa, l’état d’urgence migratoire prolongé

Découvrir l'article

International

Manifestation contre l’immigration en Tunisie : « Nous ne voulons pas que les migrants occupent et détruisent notre ville »

Découvrir l'article

International

Florence (Italie). Des migrants “mineurs isolés” tunisiens mettent le feu au centre d’accueil avant de tenter de bloquer les portes pour empêcher le personnel de fuir

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. 8 000 clandestins supplémentaires ont débarqué en 20 jours

Découvrir l'article

A La Une, International, Politique

Ursula von der Leyen : c’est en France qu’elle est la plus impopulaire !

Découvrir l'article

Local, NANTES

Opération “place nette XXL” à Nantes : beaucoup de bruit pour pas grand chose

Découvrir l'article

Sociétal

Discrimination politique : l’Institut Iliade saisit la Cour de justice de la République

Découvrir l'article

Tribune libre

Dissolution de Civitas : analyse et perspectives [L’Agora]

Découvrir l'article

Politique

Malgré son bilan catastrophique, Gérald Darmanin toujours au gouvernement : Qui est dans le Gouvernement Attal ?

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. Immigration clandestine en hausse de 50 % en 2023 : Meloni « en assume la responsabilité » [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky