Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Terrorisme woke. Deux adolescents réprimandés par une enseignante de l’Église d’Angleterre parce qu’ils refusaient d’admettre que l’on puisse s’identifier à un chat ou qu’il y ait plus de deux sexes

Une jeune fille de 13 ans et son amie ont été réprimandées par une enseignante de l’Église d’Angleterre parce qu’elles refusaient d’admettre que l’on puisse s’identifier à un chat ou qu’il y ait plus de deux sexes, ce qui a déclenché une polémique politique sur la façon dont cela se passe dans les écoles britanniques malgré 13 années de gouvernement ouvertement conservateur.

Un enregistrement audio publié par le groupe politique Turning Point UK révèle qu’une enseignante du Rye College a qualifié une élève de “méprisable” après avoir refusé la validité de l’identification d’un camarade de classe en tant que chat et soutint qu’il n’y existe que deux genres.

“S’ils veulent s’identifier comme un chat ou quelque chose comme ça, c’est qu’ils ne vont vraiment pas bien, qu’ils sont fous”, a déclaré l’élève.

L’enseignante de l’école secondaire gérée par l’Église d’Angleterre a informé les enfants que “le genre n’est pas lié aux organes avec lesquelles vous êtes né, le genre est lié à la façon dont vous vous identifiez, ce que j’ai dit dès le début de la leçon”.

Elle a poursuivi en disant qu’”il y a en fait trois sexes biologiques parce qu’on peut naître avec des parties du corps masculines et féminines ou avec des hormones… il y a beaucoup de genres – il y a le transgenre, il y a l’”agender” qui sont des personnes qui ne croient pas du tout qu’elles ont un genre”.

Lorsque les filles ont refusé d’accepter l’endoctrinement gauchiste, en soutenant que ceux qui ont un vagin sont des filles et que ceux qui ont un pénis sont des garçons, l’enseignante est devenue visiblement furieuse, déclarant : “Le cisgenre n’est pas nécessairement un sexe : “Le cisgenre n’est pas nécessairement la seule voie – vous parlez du fait que le cisgenre est la norme, que vous vous identifiez à l’organe sexuel avec lequel vous êtes né, c’est en gros ce que vous dites, ce qui est vraiment méprisable”.

“Si vous n’aimez pas cela, vous devez partir vers une autre école”, a déclaré l’enseignante, avant de poursuivre : “Je vais vous dénoncer, vous allez devoir avoir une véritable conversation éducative sur l’égalité, la diversité et l’inclusion, parce que je n’ai pas l’intention d’avoir ces idées-là dans mon cours”.

L’ancienne ministre [de l’Intérieur] du gouvernement, la députée conservatrice Priti Patel, a critiqué les actes de l’enseignante en déclarant “Cet endoctrinement de gauche de nos jeunes est inquiétant et doit être éradiqué de nos écoles. Le gouvernement doit faire passer les droits des parents en premier”.

Les gouvernements conservateurs, y compris celui sous lequel elle a servi, ont eu amplement l’occasion d’introduire une législation interdisant de tels actes par des enseignants, mais n’ont fait que publier des directives que les écoles ignorent souvent.

L’auteur et commentateur politique Douglas Murray a déclaré en réponse aux commentaires de Mme Patel : “Je suis d’accord. Mais la jeune fille qui se dispute avec l’enseignante a 13 ans. Chaque année de sa vie a été vécue sous un gouvernement conservateur. Alors comment des enseignants comme celle-ci ont-ils pu être créés pendant cette période ? Comment les absurdités liées au genre ont-elles germé et se sont-elles développées au cours de ces 13 années ? Sous un gouvernement conservateur !?”

Connor Tomlinson, collaborateur de GB News, a ajouté : “Le calcul a été fait qu’il est plus rentable et plus opportun électoralement de se plaindre continuellement du problème tout en ne faisant absolument rien pour l’arrêter”.

De son côté, un porte-parole d’Aquinas, qui gère le Rye College, a déclaré à l’Argus que l’établissement n’attendait pas la visite du ministère de l’éducation, mais qu’il continuerait à le tenir informé de manière proactive de la situation et qu’il répondrait bien sûr à toute demande de renseignements qu’il pourrait avoir.

“Nous nous engageons à offrir à nos élèves une éducation inclusive”, a déclaré la porte-parole. » Les enseignants s’efforcent de veiller à ce que les opinions des élèves soient écoutées et les encouragent à poser des questions et à s’engager dans la discussion. Les enseignants s’efforcent également de répondre aux questions de manière sensible et honnête. Nous nous efforçons de maintenir les normes les plus élevées dans l’ensemble de l’école. Nous sommes en train de revoir nos procédures et de travailler avec les personnes concernées pour faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent plus à l’avenir »

Pour le coup, le poids démographique de l’immigration musulmane et extra européenne au Royaume-Uni devrait rapidement conduire ce genre de professeur ou de responsables d’établissement à la démission, ou à l’asile psychiatrique, dans les prochaines années. Comment appeler autrement que terrorisme woke le fait de manipuler à ce point des enfants et de violer leur innocence ?

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

7 réponses à “Terrorisme woke. Deux adolescents réprimandés par une enseignante de l’Église d’Angleterre parce qu’ils refusaient d’admettre que l’on puisse s’identifier à un chat ou qu’il y ait plus de deux sexes”

  1. Aaron dit :

    Miaou :-)))))))))))

  2. Durandal dit :

    Bonjour,

    Et vous voyez ici la responsabilité écrasante du corps enseignant dans la défiance qu’il connaît. Car en tant que parent, comment pouvez-vous faire confiance à de telles personnes endoctrinées (voir le dernier article de Mme Hamon sur ce site qui voudrait que les parents fassent confiance aux enseignantes quand elles installent eux-mêmes la défiance. Les enseignantes sont au service des parents. Elles l’ont visiblement oublié ici comme ailleurs)

    Bonne réception.

    M.D

  3. Bohanne dit :

    Énorme respect à ces 2 filles de 13 ans, qui ont héroïquement tenu tête à leur enseignante qui mérite, elle, l’asile psychatrique.

  4. P.G. dit :

    Cette enseignante est complètement détraquée, son cas relève plutôt de la psychiatrie, mais je doute fortement d’une guérison totale et rapide.

  5. patphil dit :

    j’adorais les anglais tant qu’ils étaient excentriques.

  6. Pablo Muggeri dit :

    Il faut en finir une fois pour toutes avec ces enseignants dégénérés, les écoles, les gouvernements corrompus et toute cette cohorte de malades mentaux, en France, en Argentine ou ailleurs

  7. Thomas dit :

    Ouch!! It hearts !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

La vente de tabac aux personnes nées après le 1er janvier 2009 bientôt illégale en Angleterre.

Découvrir l'article

Economie

La dernière tournée des pubs britanniques

Découvrir l'article

Sociétal

La Prison pour femmes de Rennes va accueillir des dizaines de combattantes islamistes

Découvrir l'article

International, Santé, Social, Sociétal

Santé. Le gauchisme, une maladie mentale au sens médical ?

Découvrir l'article

A La Une, International, Société

Dictature woke : une Italienne à New York témoigne “je dois continuellement m’excuser d’être blanche”

Découvrir l'article

Justice, Sociétal, Société

Abbeville : en cours de dessin, l’enseignant fait écouter un orgasme à ses élèves

Découvrir l'article

Insolite, Politique

Le wokisme à l’origine de crashs d’avions ? Quand la sécurité passe après l’inclusivité, ça arrive [vidéo]

Découvrir l'article

International

Point de vue. La démocratie britannique a cédé à l’intimidation islamiste

Découvrir l'article

International, Religion, Sociétal, Vidéo

Angleterre. Une « soirée disco » dans la cathédrale de Canterbury fait polémique [Vidéo]

Découvrir l'article

Rugby, Sport

Rugby. La France l’emporte en Ecosse grâce à l’arbitre, l’Angleterre bat le Pays de Galles, l’Irlande en tête du Tournoi des 6 nations

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky