Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Italie. Vous reprendrez bien 700 clandestins supplémentaires, avec la complicité des autorités ? [Vidéo]

Les navires des ONG pro-migrants continuent d’opérer en Méditerranée, « repêchant » des clandestins avant de les débarquer en Italie. Comme en témoignent de récentes arrivées. De leur côté, les autorités italiennes semblent faire preuve de mansuétude à l’égard de ces ONG en leur permettant de déroger à une loi mise en place par l’exécutif au début de cette année.

Nouvelles arrivées de clandestins en Italie

Annonces tapageuses en période électorale, sommet européen, déplacements à répétition en Tunisie… Les faits et gestes du gouvernement Meloni ont toujours autant de mal à avoir enfin une prise sur la réalité migratoire de l’Italie.

Si, ces dernières semaines, le feuilleton diplomatique entre Rome et la Tunisie a presque fini par tourner à la plaisanterie, les navires des ONG pro-migrants poursuivent, avec efficacité quant à eux, leurs allées et venues en Méditerranée, repêchant des clandestins puis les débarquant dans les ports italiens.

Pas plus tard que le 6 juillet dernier, l’ONG espagnole Open Arms et son navire éponyme a récupéré à son bord 300 migrants au large des côtes libyennes dans le cadre de six « opérations de sauvetage » différentes.

Une fois le navire suffisamment « chargé » de ces passagers illégaux, il a ensuite mis le cap sur le port italien de Brindisi, situé à la sortie de la mer Adriatique. L’attribution de ce port « éloigné » par les autorités italiennes, conformément à la nouvelle stratégie de Giorgia Meloni pour freiner ces débarquements de clandestins, ne semble donc pas pour l’instant décourager les « marins-militants » des différentes ONG opérant en Méditerranée centrale.

Déjà 400 migrants débarqués en début de semaine

Si l’ONG Open Arms n’a pas communiqué sur l’origine des migrants illégaux « repêchés » lors des derniers sauvetages de la journée du 6 juillet, nous apprenons que la plupart de la centaine d’individus montés à bord du navire affrété par celle-ci lors de la première opération étaient originaires d’Érythrée, du Soudan, d’Éthiopie et de Syrie. Des clandestins qui auraient pris la mer depuis les côtes libyennes trois jours auparavant.

L’organisation espagnole pro-migrants n’est pas la seule à avoir opéré des rotations en Méditerranée ces derniers jours. Le navire Geo Barents, affrété par MSF (Médecins sans Frontières), après avoir « repêché » pour sa part 196 clandestins (eux aussi partis de Tunisie) les 3 et 4 juillet, a mis le cap sur le port de Marina Di Carrara, dans le nord de l’Italie, où il a débarqué ces migrants le 7 juillet.

La liste de ces dernières arrivées de migrants en Italie ne serait pas exhaustive sans évoquer le « repêchage » de 200 autres clandestins le week-end dernier par le navire de l’ONG allemande SOS Humanity. Un navire qui s’est vu, lui aussi, attribué un port de débarquement par les autorités italiennes, en l’occurrence celui d’Ortona, dans les Abruzzes, où il accostait le 4 juillet.

La loi enfreinte avec l’accord des autorités italiennes ?

Autre élément qui interpelle concernant ces récentes interventions des navires des ONG pro-migrants, MSF faisait savoir le 4 juillet que son navire Geo Barents avait mené ces multiples opérations sous les ordres du MRCC (Centre de coordination des sauvetages en mer) italien. Et ce, alors même que, depuis le début l’année 2023, l’exécutif de Giorgia Meloni a promulgué une loi interdisant aux navires de ces ONG d’effectuer plusieurs sauvetages à répétition. Le texte étant censé les obliger à se rendre dans un port pour débarquer les migrants après chaque « repêchage ».

Cette exception accordée à MSF par l’Italie n’est pas la seule puisque l’ONG SOS Humanity a elle aussi été autorisée par les autorités à enchaîner les « repêchages » de clandestins en Méditerranée en fin de semaine dernière.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Italie. Vous reprendrez bien 700 clandestins supplémentaires, avec la complicité des autorités ? [Vidéo]”

  1. Franck dit :

    La Meloni…retour du fascisme en Italie…quelle rigolade.

  2. Hadrien Lemur dit :

    MS France parle de « survivants », il ne se foutraient pas un peu de notre gueule ? Comme si ils patrouillaient en Méditerranée, jumelles rivées sur les yeux, à la recherche d’un frêle esquif. Les trafiquants de clandestins savent où se trouvent les bateaux de ces assos de malfaiteurs, transpondeur AIS oblige, il leur suffit alors d’approcher leurs embarcations pour livrer la « marchandise » comme Coke en stock de Hergé. J’aimerais bien voir la tronche des ‘mineurs non accompagnés’.

  3. JLP dit :

    Article biaisé, comme toujours sur BI quand il est question de la Meloni. Les “autorités” ça veut dire quoi ? L’auteur ne sait pas qu’en Italie comme en France, ce sont les juges qui interprètent le loi et passent outre les décisions du gouvernement ? L’italie crève de ses juges rouges, comme la France. Y’aurait un article à faire sur ce sujet, mais c’est si simple de déglinguer la Meloni avant de réfléchir (c’est ce fantôche de Salvini qui fait parvenir ces élucubrations ?)

  4. Noël dit :

    Quel grand écart entre les grands discours et l’action n’est-ce pas Mme meloni prise dans la tenaille de l’ue et sa fhurer en chef.

  5. Bran ruz dit :

    On finance notre propre effacement en laissant nos impots , même de manière parcellaire être au travers de subventions de villes , d’associations gauchiasses , de l’état et l’état nous le finançons quelque peut , distribués à ces ONG , qui font commerces en étant de mèches avec les vrais esclavagistes modernes que sont les passeurs . Stop ! Disons stop ! Ou ce sera notre mort civilisationnel.

  6. patphil dit :

    la tunisie nous donne l’exemple: le président dit les conséquences, le peuple sort des batons après qu’un tunisien se soit fait lardé à mort de coups de couteau

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Santé

Santé. Des vacances de prévues en Italie ou en Espagne ? Gare à la fièvre du Nil occidental !

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. 500 clandestins supplémentaires débarqués cette semaine par les ONG

Découvrir l'article

Politique

Délinquants violents au pouvoir ? La gauche en raffole. Le cas Ilaria Salis

Découvrir l'article

International, Tourisme

Le Bernina Express | Danger sur les rails

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Cyclisme. Tour de France 2024 : Présentation de l’étape 3 entre Piacenza et Turin

Découvrir l'article

International, Politique

Commission europénne. Après un accord entre 6 chefs d’État, von der Leyen devrait être reconduite

Découvrir l'article

Immigration

Italie : les clandestins devront verser entre 2.500 et 5.000 euros de caution pour éviter leur placement en centre d’accueil

Découvrir l'article

A La Une, Agriculture, Immigration

Un migrant amputé par une machine agricole et laissé mourir : le visage de l’esclavagisme nécessaire au capitalisme et encouragé par le gauchisme

Découvrir l'article

Agriculture, Economie, Immigration, International, Social, Sociétal

Immigration économique. Le secteur agricole et agroalimentaire italien peut-il se passer de travailleurs migrants ?

Découvrir l'article

International

Immigration. Le centre pour migrants voulu par Meloni en Albanie ouvrira ses portes en août

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky