Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Lorient : livraison de drogue par drones à la prison

Les agents de la pénitentiaire de Lorient ont beau faire attention à ce qui se passe autour d’eux, les voilà aussi obligés de surveiller le ciel… en attendant que les amis extérieurs de la population pénale ne forent le sol pour livrer des biens prohibés à l’intérieur des prisons.

Le 14 août 2023, indique FO Pénitentiaire deux jours plus tard, vers 4h30 « deux agents entendent le bruit d’un drone qui survole le centre pénitentiaire [de Lorient] Une ombre a été aperçue qui survolait le site pénitentiaire à très haute altitude.

Les agents de piquet [de garde] en poste d’observation des façades ont remarqué que les personnes détenues essayaient de récupérer deux colis par le biais de ”perches” à travers les fenêtres. Les cellules identifiées, des fouilles ont eu lieu afin de récupérer le contenu des colis. Bilan : 230 grammes de stupéfiant (résine de cannabis et herbe), 1 smartphone et 2 embouts de tournevi ».

Le 22 août dernier, nouveau communiqué : « cette nuit vers 4h55 une nouvelle livraison par drone a été effectuée […] Une fouille de cellule a été effectuée où 192 grammes de stupéfiants ont été saisis. FO Justice constate que ces livraisons par drone sont quasi quotidiennes ! ».

Et s’inquiète d’autant plus – à travers un communiqué du 17 août dernier – que « le centre pénitentiaire de Lorient/Ploemeur compte 88 agents pour un effectif théorique de 103 et fonctionne en mode dégradé (interdit depuis 2018). L’effectif actuel de la population pénale de la maison d’arrêt est de 305 ppour 187 places, soit 163% de taux d’occupation ».

FO pénitentiaire s’interroge : « aujourd’hui ce ne sont ”que” des stupéfiants et téléphones portables qui rentrent à l’intérieur de nos murs, mais il peut très bien y avoir un jour des couteaux, des scies à métaux ou une arme à feu ». D’autant que la capacité d’emport des drones grand public évolue… et que les délinquants ne se préoccupent guère de la législation qui en réglemente l’usage quand ils en acquièrent ou qu’ils les font voler…

Louis Moulin

Crédit photos :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Lorient : livraison de drogue par drones à la prison”

  1. Jotglars 66 dit :

    On pourrait prendre exemple et livrer les médicaments des personnes âgées sans moyens de transport dans le France profonde pour les oubliés de la république .

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Elections législatives 2024. Les débats dans les circonscriptions de Lorient Groix, Rennes Cesson, et Quimperlé

Découvrir l'article

LORIENT

Coup de filet anti-drogue dans le pays de Lorient : trois trafiquants incarcérés et plus de 20 000 € saisis

Découvrir l'article

LORIENT

Lorient. Agression sexuelle lors du Festival interceltique. Un migrant Afghan de 24 ans condamné.

Découvrir l'article

Immigration, Local, LORIENT

Gaël Briand (UDB) : contre la “colonisation de peuplement” mais en…. Nouvelle-Calédonie !

Découvrir l'article

LORIENT

Lorient. Une journée d’hommage pour les 60 ans de la victoire de Tabarly la veille du départ de la 15e édition de The Transat CIC

Découvrir l'article

BREST

Un détenu de Brest condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre de son codétenu

Découvrir l'article

LORIENT

Rixe à Lorient : un homme de 38 ans condamné à un an de prison ferme

Découvrir l'article

Sociétal

La Prison pour femmes de Rennes va accueillir des dizaines de combattantes islamistes

Découvrir l'article

QUIMPER

Braquages en série à Quimper : deux hommes condamnés à de la prison ferme

Découvrir l'article

LORIENT

Vidéo. Concert du Bagad ar Roue Morvan à Lorient

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky