Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Non à l’interdiction de l’Abaya à l’école, oui à la remigration ! [L’Agora]

De la poudre aux yeux pour droitards attardés. Voici à quoi ressemble cette nouvelle annonce du nouveau ministre de l’Education nationale, Gabriel Attal (qui n’a ni enfant, ni la moindre expérience dans l’enseignement, pour un ministre de l’E.N ça fait tâche), qui l’affirme haut et fort, il va interdire l’Abaya, ce vêtement islamique de plus en plus prisé, démographie musulmane oblige, dans les écoles, collèges, lycées en France.

«J’ai décidé qu’on ne pourrait plus porter l’abaya à l’école» indique le nouveau ministre. Mais il n’explique pas comment il va faire juridiquement rentrer dans la loi le fait que l’abaya constitue réellement un vêtement religieux (car c’est le motif de l’interdiction).

Si l’abaya constitue certes un vêtement de culture islamique, de là à le considérer comme vêtement religieux, il y a un gouffre juridique qui pourrait rapidement péter au visage du ministre. Sans compter qu’une fois de plus (mais elle en a une longue tradition) la République française s’attaque à des symboles dans l’optique de nier ce que sont les individus dans leur for intérieur. Au risque de provoquer un déchainement de colère…

Par ailleurs, on imagine bien ce qui se passera, dans les collèges et lycées de banlieue notamment, avec des professeurs, déjà excédés, sous payés, malmenés par des élèves et leurs parents, qui vont devoir faire, la peur au ventre, la police du vêtement à l’entrée en classe des élèves. Là encore, le ministre fait des annonces, mais il met clairement en danger le corps enseignant et plus globalement encadrant, puisqu’ils seront livrés à eux mêmes face aux réactions des familles et des élèves.

Le ministre Gabriel Attal va-t-il annoncer des policiers déployés dans chaque établissement posant problème au niveau des tenues islamiques ? Tout d’abord, si le ministre pose la question de l’interdiction, c’est que les cas doivent être bien plus nombreux que les « atteintes à la laïcité » rapportées l’an passé. Mais surtout, il faut rappeler que les forces de l’ordre sont déjà incapables de pacifier les quartiers dits « sensibles », et de nettoyer ces derniers des dealers et autres trafiquants. Alors imaginez, avec toute la charge émotionnelle que le fait de s’attaquer à ses enfants contient, ce que l’interdiction de ce vêtement pourrait déclencher demain ?

Tout ça c’est de la poudre aux yeux jetée au visage par les autorités pour montrer virtuellement les muscles et faire du pied à une certaine droite littéralement obsédée par l’islamisme et à tout ce qui s’y rapporte. Une droite attardée qui oublie que le problème numéro un dans ce pays, c’est l’immigration.

Qu’elle soit musulmane ou catholique, et, de façon moins prononcée, Hindou, Bouddhiste ou ce que vous voulez, le problème, c’est l’immigration de masse, et la transformation progressive, sur plusieurs décennies, d’une société européenne, majoritairement blanche, en une société mélangée, de moins en moins blanche, de moins en moins européenne. Qu’est-ce qu’on en a sérieusement à faire que des gamines de tradition musulmane portent des Abayas, quand on voit débarquer tous les jours, sur les plages d’Europe, des migrants qui ne pensent qu’à venir s’installer sur notre sol et d’une certaine façon, prendre nos terres ?

Ce n’est pas parce que le Cardinal Sarah est un bon cardinal, un bon catholique, plutôt bien pensant sur les questions sociétales, qu’il faudrait accepter que demain, tous les fidèles africains du Cardinal Sarah, qui eux ne seront pas en Abaya, déferlent sur l’Europe par millions.

Donc j’en reviens à la poudre aux yeux. D’autant plus que ça ne va contribuer en rien au redressement de l’Education nationale. Pour cela, on a la solution. Tous en uniforme (comme ça plus d’Abaya hormis dans le privé hors contrat musulman, mais plus de joggings de racailles, plus de tenues provocantes de bimbo, plus de vêtements qui témoignent des différences et des fractures sociales entre élèves, égalité vestimentaire pour tous). Fin des téléphones portables de la maternelle au lycée. Fin de la promotion du rap et de toute la culture urbaine qui va avec à l’école. Interdiction de Tik-Tok. Fin de l’abrutissement généralisé. Retour aux classiques et aux enseignements fondamentaux. Fin du copinage professeur/élève, et retour à l’autorité. Fin de la propagande appelée « éducation civique ». On change tout. On rase, on reconstruit. Et on avance.

Et si on veut vraiment protéger les citoyens de ce pays d’influences étrangères et de moeurs religieuses qui ne sont pas franchement nos moeurs ancestrales, alors on va jusqu’au bout du raisonnement. Arrêt total de l’immigration (donc liquidation en règle des passeurs qui sont devenus à la tête d’une véritable mafia de l’immigration, en plus d’être des esclavagistes). Et remigration de tous ceux qui, d’une part, n’ont rien à faire sur notre sol parce qu’illégaux ou parce que condamnés, et d’autre part tous ceux qui, culturellement, religieusement, ethniquement préfèrent sans doute vivre en harmonie avec leurs valeurs et coutumes sur la terre de leurs ancêtres. Et surtout vivre en paix, entre eux.

Il faut le clamer haut et fort : Non à l’interdiction de l’Abaya à l’école M. Attal. Mais oui à la remigration.

Julien Dir

PS : A l’heure qu’il est, aucune interdiction n’a été prise par aucun ministre contre la lecture faite à des gamins par des Drag-Queens dans des bibliothèques. Aucune interdiction n’a été faite non plus contre les interventions dans les établissements de  nos enfants, ici d’associations pro-migrants, là d’associations venant évoquer « les différentes sexualités », le genre, ou encore « l’éducation à la sexualité ». Chacun ses priorités…

PS 2 : Quel intérêt de faire venir des musulmans par millions sur la terre d’Europe comme s’y sont attelés depuis des décennies nos dirigeants, si c’est pour ensuite leur interdire d’être musulmans ici ? L’hypocrisie républicaine sans doute…

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photos : Pixabay (cc)

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

13 réponses à “Non à l’interdiction de l’Abaya à l’école, oui à la remigration ! [L’Agora]”

  1. Pschitt dit :

    Une fois de plus, la volonté d’imposer la diversité oblige à réduire la liberté. L’abaya dérange non en tant que signe religieux mais en tant que manifestation communautaire. Elle signe l’appartenance à une communauté immigrée, et même probablement une hostilité à la communauté d’accueil. Mais interdire l’abaya est s’attaquer à un symptôme, non au mal lui-même. Cela n’évitera pas l’hostilité mais au contraire la renforcera. Elle trouvera d’autres moyens de se manifester… ce qui obligera le gouvernement à supprimer encore un petit bout de liberté (vestimentaire ? alimentaire ? sportive ?…) et ainsi de suite jusqu’à la dictature.
    Le problème, c’est la présence d’une communauté immigrée désormais assez puissante pour prétendre imposer sa culture. Le problème, c’est l’immigration. C’est l’immigration qu’il faut interdire.
    Au passage, interdire l’abaya au nom de la laïcité est d’une hypocrisie manifeste. La laïcité n’en demande pas tant ! Mais notez l’hypocrisie parallèle du Conseil national du culte musulman, qui prétend que l’abaya n’est pas un symbole religieux. La taqiya s’étale au grand jour comme un pied-de-nez !

    • Jakez GWILLOU dit :

      Totalement d’accord avec vous M. PSCHITT. Le problème, c’est l’immigration, mais c’est aussi et surtout notre régime politique. C’est lui qui a facilité, au nom de ses principes cosmopolites, l’installation de millions d’immigrés sur notre sol. S’en prendre aux seules conséquences ne resoudera en aucun cas le facteur primordial qui conduit à notre disparation prochaine. Que l’on balaye devant notre porte, et nous serons ainsi sur le chemin qui mène à notre libération.

  2. Prétet Yvette dit :

    ”Remigration de tous ceux qui, religieusement, préfèrent vivre en harmonie avec leurs valeurs..”: je suis d’accord avec l’auteur! ”YAQUAFAUTQUON”.. oui, mais comment faire? Les musulmans vivant en France sont, (en majorité) ”Français” car ”la France” donne la ”nationalité française”, à ”tour de bras”, à TOUS les terroristes ”étrangers” qui arrivent en France…. même ”clandestinement”!…Nous nous laissons envahir, sur tous les plans, sans riposter!…La nouvelle génération est éduquée, par la République, à avoir plus peur de l’extrême droite que de l’islam!…Nos ”élites” ont LA TROUILLE!…le ”pas de vague” devient de la complicité!…La Macronie est islamophile avec des élus, tel le maire de Grenoble, qui ”mettent à mal” la laïcité!…

    • Thib Mortier dit :

      Il y a des tas de trucs qu’on peut faire, quand on le veut. Par exemple, le gouvernement a pondu une loi qui interdisait au français de sortir dehors sans une auto-aotorisation ridicule. Ou alors a interdit de prendre des cafés debout.

      Aussi, si le gouvernement français voulait, il trouverait bien une loi à deux balles, par exemple pour enlever la nationalité trop fraiche, avec n’importe quel subterfuge. C’est ce qu’ils ont fait pour le permis de conduire, par exemple.

      Rien d’impossible, vraiment, à faire des lois pour favoriser une remigration qui est la solution la meilleure.

  3. La fRance est le seul pays au monde qui ait ce concept du laicisme. Chacun a une liberté religieuse, c’est d’ailleurs la première liberté, la plus intime. Que chacun s’habille comme il veut à condition que cela reste ‘modeste’ (notion de la pudeur).

    • Jakez GWILLOU dit :

      Votre propos M. GWILHMOD, est de bon sens. Malheureusement, il ne s’agit là que de vœux pieux auxquels sont totalement imperméables les populations en question. Celles-ci ne sont pas façonnées à notre image. Cela ne se résume pas à une question de type physique mais à un processus plurimillénaire qui forge les mentalités irrémédiablement. La seule solution, c’est la REMIGRATION. Autrement dit : “UNE TERRE, UN PEUPLE “. Chaque peuple devant s’affirmer sur la terre de ses ancêtres. Vous voyez ce que je veux dire …Ajoutons que le problème ne réside pas chez ces gens-là qui affirment leur identité ethnique et religieuse sur notre sol. Le problème réside en nous-mêmes, qui refusons d’affirmer NOTRE IDENTITE ethnoreligieuse pour nous conformer à la religion des Droits de l’homme. Tant que nous continuerons à souscrire à cette idéologie cosmopolite, nous scellons notre sort!

  4. gil bargy dit :

    veuillez me désabonner de votre site.

  5. domper catalan français dit :

    Cette interdiction est juste destinée en enrayer la montée inexorable du RN chez les français excédés par toutes les défaites de la République devant l’islamisme radical, l’insécurité galopante, l’immigration illégale et l’ incapacité à faire respecter nos lois .L’urgence c’est de remonter le niveau des élèves ( on est les derniers en maths de toute l’ Europe ! ) et d’apprendre à parler et écrire le français pour élever le niveau culturel et stimuler l’intelligence !

  6. Brounahans l'Alsaco dit :

    Questions à Julien Dir; y aurait-il un problème d’abaya s’il n’y avait pas un problème d’immigration ? Tout semble donc liè à l’islam non ?
    Où y a-t-il déjà eu une immigration de mase catholique en Europe ?
    La “droite attardée” oublierait que le problème numéro 1 c’est l’immigration Ah bon … J’ai dû sauter un épisode ou confondre droite, ultra-droite et droite attardée.
    Merci de me tuyauter.

  7. Brounahans l'Alsaco dit :

    Hier le voile, aujourd’hui l’abaya, demain le niqab, après demain La charia, puis les tribunaux islamiques, puis l’excision, la polygamie, l’appel à la prière … Astérix, au secours !
    Hé tepod, va donc t’essayer au christianisme en Algérie , “tout en restant modeste et pudique” comme tu l’écris, cela va de soi.

    • Les chrétiens sont en effet persécutés en Algérie et ailleurs mais là n’est pas la question. la persécution n’est pas une solution, c’est même une semence pour l’avenir.
      Je pense que le concept de laicité (en réalité du laicisme) limite ma liberté religieuse et je comprends donc l’attitude des musulmans en fRance. Il ne fallait pass ouvrir les vannes et maintenant c’est trop tard, ils sont là et la pluspart ont les papiers. S’ils s’habillent en musulmans, au moins on sait à qui on a à faire, je ne vois pas le mal. Ce qu’il faut faire ? Prier et oeuvrer pour qu’ils se convertissent.

      • Louis dit :

        A notre niveau c’est effectivement la solution la plus efficace; Il y a deux problèmes en fait: un problème de religion qui heurte les français trop habitué au laïcisme (et qui ne comprennent pas qu’une religion ça engage toute sa vie et donc son agir quotidien) et un problème de culture visiblement très différente de la notre.

  8. christophe vincentz dit :

    bravo julien enfin un parlé vrai

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Education, Local, NANTES, Société

Château-Thébaud (44) : violences à l’école, “l’inclusion à tout prix” remise en cause

Découvrir l'article

Ensauvagement, Sociétal, Société

Gard : tentative d’enlèvement d’une fillette

Découvrir l'article

Education, Sociétal

Véronique Bouzou : « L’École fabrique des jeunes qui ne respectent plus rien »

Découvrir l'article

A La Une, Economie

Racket électrique, racket des péages…tout ce qui change au 1er février 2024

Découvrir l'article

Politique

Quand le nouveau Premier ministre Gabriel Attal évoquait le mouvement des Gilets jaunes et « un climat nauséabond »

Découvrir l'article

Politique

Quelle est la généalogie de Gabriel Attal, nouveau Premier ministre ?

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Remaniement. Gabriel Attal remplace Elisabeth Borne et devient Premier Ministre

Découvrir l'article

Education, Sociétal

L’école en France – Entretien avec Hervé Rolland, président de la Fondation pour l’école

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍