Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Russie a-t-elle dépassé l’Allemagne pour le PIB/PPA, selon le FMI et la Banque Mondiale ?

Cette information étant contestée par des atlantistes bardés de certitudes, il est bon de faire le point et d’apporter une réponse documentée et sourcée aux affirmations gratuite de café du commerce que l’on peut entendre ou lire, ici ou là.

Le 11 avril 2023, le FMI faisait paraître ses prévisions pour les PIB/PPA 2023 que l’on peut voir sur la capture d’écran ci après pour les 10 premier pays classés dans l’ordre

Dans ces prévisions, l’Allemagne apparaissait en 5 ème position avec un PIB de 5 550 milliards de $ /PPA et la Russie en 6ème position avec un PIB de 4 990 milliards de $/ PPA.

Ce classement se fondait sur des prévisions de croissance que l’on retrouve dans le rapport du FMI du 11 avril 2023 et qui figure dans la capture d’écran ci après.

En avril, selon les prévisions du FMI, l’Allemagne restait donc, de peu, devant la Russie.

Pour un observateur qui suit régulièrement les prévisions du FMI depuis plusieurs décennies, ce qui est mon cas, celles ci sont, le plus souvent, surévaluées pour les pays occidentaux et sous évaluées pour leurs challengers (Russie et Chine). Il y avait donc fort à parier que les prévisions du FMI d’avril 2023 n’échapperaient pas à la règle.

BINGO !! !!!

Le FMI corrige ses prévisions tous les trois mois pour tenir compte des dernières évolutions. Il a donc corrigé ses prévisions de croissance d’Avril le 25 Juillet 2023 et établi un nouveau tableau dont la capture d’écran vous est proposée ci après.

On réalise, par simple lecture des données, que l’Allemagne affiche une récession trois fois plus sévère en juillet que celle prévue par le FMI en avril (-0,3% au lieu de – 0,1%).

A l’inverse, la correction de la croissance de la Russie par le FMI fait passer celle ci de + 0,7 % à + 1,5 % en Juillet pour l’année 2023. La prévision de croissance par le FMI a donc plus que doublé en trois mois pour la Russie.

La Russie qui, en avril, se trouvait à quelques longueurs de l’Allemagne pour le PIB/PPA, selon le FMI, comble donc une partie de son retard grâce au différentiel de croissance prévu par le FMI.

Il y a fort à parier qu’à la correction d’Octobre 2023 et plus encore au bilan de fin d’année 2023, établi en janvier 2024, le différentiel de croissance prévu par le FMI entre l’Allemagne et la Russie va se creuser davantage au profit de la Russie.

Toutes les données de l’économie russe du 2ème trimestre 2023 qui n’ont pas pu être prises en compte dans les prévisions du FMI de juillet dernier, montrent que la croissance russe sera comprise entre + 2 % et + 2,5 % en 2023, ce qui est bien supérieur au + 0,7 % annoncé par le FMI en avril et au + 1,5 % annoncé en juillet.

Quant à la récession allemande, inutile de tirer sur une ambulance, il suffit d’attendre Octobre 2023, puis Janvier 2024 pour mesurer l’ampleur des dégâts, dans les corrections du FMI.

Mais le FMI n’est pas le seul organisme à vocation mondiale à évaluer les PIB comparés des différents pays. S’agissant de l’Allemagne et de la Russie, la Banque Mondiale, créée et contrôlée elle aussi par les occidentaux, fait des constats sensiblement différents de ceux du FMI.

PAYS

PIB/PPA 2022 en milliards de $ PPA selon le FMI

PIB 2022 en milliards de $ PPA

selon la Banque Mondiale

Russie

4 770

5 327

Allemagne

5 350

5 310

Si l’on s’en tient aux chiffres de la Banque Mondiale qui place la Russie devant l’Allemagne en PIB/PPA dès la fin de 2022, (de peu, mais devant); et si l’on tient compte aussi du fait que la Russie est en croissance en 2023, alors que l’Allemagne est en récession, il devient évident que la Russie est devenue la première puissance économique d’Europe en PIB / Parité de Pouvoir d’Achat, et la 5ème puissance économique du monde dans le classement PIB/PPA, et cela en pleine guerre OTAN-Russie en Ukraine alors que monsieur Lemaire nous avait promis – juré que nous allions provoquer l’effondrement de l’économie Russe et que monsieur Macron évoquait une Russie en cessation de paiement quelques semaines après le début de l’opération spéciale au premier trimestre 2022.

Comme disait mon ami Lino Ventura dans les Tontons Flingueurs : « Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ». 

Reste à savoir pourquoi le FMI a sous estimé à ce point la Russie et surestimé l’Allemagne en fin d’exercice 2022 . … Ce comportement du FMI est la norme, pour ceux qui le connaissent, mais rarement à ce point ….

En conclusion, je suis désolé pour l’Allemagne et pour les atlantistes inconditionnels. Si le FMI, créé et dirigé par les occidentaux me dit que la Russie en croissance est en voie de dépasser l’Allemagne en récession, en PIB/PPA, et si la Banque mondiale, elle aussi créée et dirigée par les occidentaux, me dit que le dépassement a déjà eu lieu à la fin de l’année 2022, je suis bien obligé de les croire.

D’ailleurs, Poutine et les médias russes ne s’en seraient pas vanté, s’ils n’avaient pas de solides raisons pour le faire. 

Chacun devrait commencer à comprendre que les opérations militaires entre l’occident otanien et la Russie en Ukraine ne sont que la partie émergée de l’iceberg d’un bras de fer planétaire entre le camp de l’hégémon US et celui de la multipolarité conduite par la Russie et ses amis BRICS et OCS.

C’est la résilience économique et financière qui désignera le vainqueur et la dédollarisation progressive de l’économie mondiale constituera l’élément déterminant sur le résultat de ce bras de fer.

Si le joueur d’échec Poutine avait voulu affaiblir économiquement et durablement l’occident en Ukraine, il ne s’y serait pas pris pas autrement qu’en prenant son temps dans la conduite de l’opération spéciale et en misant sur l’insondable bêtise et les erreurs d’appréciation de ses adversaires otaniens. Le temps joue aujourd’hui en faveur de la Russie tant sur le plan militaire, en permettant l’attrition à moindre frais de l’adversaire otano-kiévien, que sur les plans économique et financier en laissant l’occident otanien se tirer des balles dans le pied tous les mois par des sanctions « boomerang ».

Le lecteur notera qu’une comparaison pertinente des budgets de défense entre États ne peut se faire qu’en dollar/PPA et non en dollar nominal comme on le fait trop souvent en occident pour se rassurer. La Russie ne paye pas ses militaires, ses avions ou ses chars en dollars nominal, mais en roubles.

D. Delawarde

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “La Russie a-t-elle dépassé l’Allemagne pour le PIB/PPA, selon le FMI et la Banque Mondiale ?”

  1. Pschitt dit :

    Ah ! voilà, voilà, voilà, tout s’explique : Poutine n’a pas pris la pâtée dans son offensive sur Kiyv dans les premiers jours de la guerre, fin février 2022, tout simplement il “prenait son temps” !
    M. Delawarde a une lecture ultra-simpliste (ou ultra-biaisée ?) des statistiques. Il semble ignorer que le taux de variation indiqué pour une année est calculé par rapport au PIB de l’année précédente. Que le PIB russe augmente de 0,7 % ou de 1,5 % en 2023, il restera inférieur à celui de 2021 puisqu’il a baissé de 2,1 % en 2022. Et puis, pourquoi M. Delawarde se focalise-t-il sur l’Allemagne et pas sur la France, par exemple, à propos de laquelle sa “démonstration” serait bien plus faible ? Pourquoi ne s’intéresse-t-il pas au contenu des PIB respectifs ? (Je ne fais pas allusion au fait que les statistiques du FMI lui sont fournies par l’agence publique de statistiques russe Rosstat, forcément irréprochable, mais au fait qu’une guerre fait tourner l’économie, la Russie produisant à présent bien plus d’obus et de cercueils.) Pourquoi semble-t-il considérer que si le PIB russe devançait d’un cheveu celui de l’Allemagne, ce serait une grande victoire pour la Russie, pays pourtant deux fois plus peuplé et incomparablement plus riche en ressources naturelles ?

  2. Jotglars 66 dit :

    Le petit Le Maire voulait mettre la 5ème puissance mondiale” à genoux” quand Hitler et Napoléon n’ont jamais réussi contre ce grand pays chargé d’ Histoire…..par contre, grâce à nos brillants politiques, les français tirent la langue, étouffés par le prix de l’électricité, de l’essence et du gaz !

  3. Gaï de ROPRAZ dit :

    BRAVO ! Excellent article de D. DELAWARDE !!!

    Une telle justesse d’analyse, saupoudrée d’une telle sincérité dans les mots pour justifier le délabrement des finances européennes face à l’avènement de la Russie, mérite mention. J’ajoute que c’est rare de rencontrer une telle sincérité dans le monde opaque des analystes (et donc commentateurs) financiers.

    Et oui, ! Et je l’ecrivais encore récemment sur Breizh-Info, fasse à l’Europe, la Russie a le vent en poupe contrairement à tous les ragots produits par une Presse aux ordres !!!

  4. patphil dit :

    les sanctions ont fait décoller la russie et mettre à genoux l’économie européenne, les zélites nous suicident à petit feu

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

Allemagne. Benedikt Kaiser : « Je défends le concept de triple appartenance : région – nation – Europe » [Interview]

Découvrir l'article

Environnement

Terreur pseudo écolo. L’Allemagne envisage d’interdire la conduite le week-end pour atteindre les objectifs climatiques

Découvrir l'article

International

Terreur pseudo écologiste en Allemagne. Vers une taxe sur la viande pour « protéger l’environnement » ?

Découvrir l'article

International

Allemagne, asile psychiatrique. Le Parlement vote en faveur de la loi sur le changement de sexe à l’état civil dès 14 ans, sur simple déclaration et sans avis médical

Découvrir l'article

A La Une, International

Dionis Cenusa : « La capacité de l’Ukraine à se défendre ne permet pas à la Russie de s’approcher d’Odessa et d’atteindre la Transnistrie »

Découvrir l'article

Immigration, International

En Allemagne, le lien entre immigration et délinquance est (enfin) fait

Découvrir l'article

International

Tyrannie politique en Allemagne. Une mère intente une action en justice après que sa fille a été interrogée par la police sur son soutien à l’AfD

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration et insécurité : en Allemagne, 26 migrants totalisent plus de 1 000 délits

Découvrir l'article

Auto-Moto, Economie, International, Sociétal

Voitures électriques. Les ventes s’effondrent en Allemagne

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Elections Européennes 2024. RN, AfD….Assimilation versus Remigration

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky