Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration. Des handballeurs du Burundi demandent l’asile en Belgique après avoir disparu lors d’un championnat du monde en Croatie

Dix joueurs de l’équipe nationale de handball du Burundi ont disparu en Croatie au début du mois d’août pendant le Championnat du monde des moins de 19 ans. Avant que l’on ne retrouve leur trace en Belgique où ils déposé une demande d’asile.

Les joueurs du Burundi disparaissent en Croatie…

Le 10 août dernier, la police croate annonçait la disparition de 10 joueurs de l’équipe nationale de handball du Burundi, cette dernière se trouvant alors en Croatie dans le cadre du Championnat du monde de handball des moins de 19 ans qui s’est déroulé du 2 au 13 août 2023 dans différentes villes du pays.

Selon les autorités locales croates, il s’agissait de « dix jeunes hommes, nés en 2006 », qui avaient quitté la veille les locaux d’une cité universitaire de Rijeka (ville située sur la côte croate, au nord du pays) en milieu d’après-midi avant de « partir dans une direction inconnue ». Les policiers indiquant par ailleurs que les joueurs burundais étaient logés dans cette cité universitaire.

Après avoir déjà disputé plusieurs rencontres lors des phases de poule, les joueurs burundais devaient affronter le 10 août la sélection de Bahreïn selon la Fédération croate de handball (HRS), organisatrice de l’événement. Une rencontre qui fut donc annulée tandis que les forces de l’ordre croates lancèrent une opération « dans le but de retrouver les personnes disparues et pour établir les faits et les circonstances de leur disparition ». Tout en précisant que les joueurs du Burundi ne « répondaient pas aux appels téléphoniques ».

Et demandent l’asile en Belgique

Particularité de la Croatie, après avoir intégré l’Union européenne en 2013, le pays fait désormais partie de l’espace Schengen depuis le mois de janvier 2023. De quoi permettre aux individus se trouvant sur son sol de se rendre librement dans d’autres états appartenant à cet espace de libre circulation, à commencer par la Slovénie et la Hongrie voisines.

Quant au Burundi, pays d’Afrique de l’Est, il est pour sa part réputé comme étant l’un des pays les plus pauvres au monde, ainsi que l’un de plus densément peuplé du continent africain…

Suite à l’annonce de la disparition des dix joueurs du Burundi, Dauphin Nikobamye, le président de la Fédération burundaise de handball cité par le média croate Index avait déclaré : « Nous sommes sous le choc. Tant nous, en tant qu’association, que les parents de nos joueurs de l’équipe nationale, avec qui nous sommes en contact permanent. »

Ne restait alors plus à Dauphin Nikobamye qu’à faire preuve de patience pour retrouver la trace des joueurs de l’équipe nationale de handball du Burundi… et à regarder vers la Belgique ! En effet, quatre semaines plus tard, le 5 septembre, la secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration, Nicole de Moor, a indiqué que plusieurs de ces jeunes internationaux âgés de 17 ans avaient déposé une demande d’asile dans le pays.

Officiellement inexpulsables pour l’instant

Toutefois, la secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration a refusé de préciser le nombre de ces ressortissants burundais ayant sollicité l’hospitalité de Bruxelles.

De son côté, l’agence de presse Belga a cependant indiqué qu’il s’agissait  d’« une grande partie de l’équipe » du Burundi. Par ailleurs, une importante communauté burundaise réside actuellement en Belgique tandis que le pays comprend également de nombreux « Belges d’origine burundaise ». Au titre du mois de juillet 2023, comme le précisait Radio France internationale le 6 septembre, « le Burundi était la troisième nationalité représentée en nombre de demandes d’asile en Belgique ».

En 2022, ce sont plus de 5 500 premières demandes d’asile qui ont été effectuées par des Burundais dans un pays de l’Union européenne. Quand, en 2021, « seulement » 951 dossiers de ce type avaient été recensés.

Dorénavant, Nicole de Moor aurait pour ambition de renvoyer les joueurs du Burundi en Croatie en vertu du règlement de Dublin, considérant que ceux-ci « relèvent de la responsabilité de la Croatie ». Cependant, comme l’a rappelé la secrétaire d’État belge à l’Asile et la Migration, ce retour à la Croatie « n’est possible que s’ils sont majeurs ». Or, les handballeurs burundais ont officiellement 17 ans. Reste le recours au test osseux pour trancher la question…

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Immigration. Des handballeurs du Burundi demandent l’asile en Belgique après avoir disparu lors d’un championnat du monde en Croatie”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Bis Repetitas !

    Quelque soit la valeur des personnes, je constate que l’invasion est perpetuelle …
    Sincèrement, cela me navre … et même bien plus !
    Quand je pense que certains s’en rejouissent …

  2. Franck dit :

    Le gouvernement Belge n’a qu’à les garder enfermés jusqu’à leur majorité et les expulser par la suite

  3. Maurice dit :

    Après son indépendance le Burundi a connu des coups d’état successifs, des massacres par dizaines de milliers (hommes, femmes, enfants, vieillards..) à la machette et au couteau, entre ethnies Hutus et Tutsis, ainsi que des assassinats politiques. Depuis 2005, la guerre civile est terminée en dépit d’une gouvernance dictatoriale – rien d’étonnant – comme pour la plupart des pays d’Afrique.
    Bref, il n’ y a plus de guerre civile au Burundi et ces jeunes fuyards ne peuvent invoquer l’asile politique. L’asile demandé à la Belgique est un asile “économique”. En Belgique, ils pourront jouer au handball, être logés et nourris aux frais du contribuable belge et… européen.
    C’est triste pour ces jeunes qui veulent une vie meilleure. Mais peut-on accueillir toute l’Afrique ou alors il faudrait que toute l’Afrique (au grand complet) vienne en Europe, prenne les manettes du pouvoir et que les Européens quittent l’Europe (au grand complet) pour s’installer en Afrique et procéder à son redressement et développement. Ce serait le “Grand Changement”.
    Ce n’est qu’une idée !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Politique

Flandre. Le Vlaams Belang en tête de tous les sondages à quelques jours des élections

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. En Belgique francophone, un candidat belgo-pakistanais aux élections régionales… qui ne parle pas français [Vidéo]

Découvrir l'article

Sport

Handball. Les Neptunes de Nantes décrochent une belle troisième place à l’EHF European League

Découvrir l'article

International

Le HDZ gagne les élections dans une Croatie bien à droite

Découvrir l'article

Sport

L’Incroyable tournée. Une nouvelle façon de découvrir le Handball, du 25 au 27 avril à Saint-Brieuc

Découvrir l'article

Politique

Rod Dreher après l’annulation d’une conférence patriote à Bruxelles : « Nous ne nous laisserons pas faire »

Découvrir l'article

Politique

Terreur politique en Belgique. Le maire turc de St Josse interdit une conférence avec Orban, Zemmour, Farage…

Découvrir l'article

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

Cyclisme, Sport

Van der Poel s’adjuge l’E3 Saxo Classic en solitaire, Van Aert chute et termine 3ème

Découvrir l'article

A La Une, International

Johan Deckmyn (Vlaams Belang) : « Si nous obtenons une large majorité, nous voulons obtenir l’indépendance de la Flandre » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky