Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

« L’ensemble de l’Europe pourrait devenir Lampedusa ». Le débat sur l’immigration s’intensifie en Pologne et en Slovaquie

“Les enjeux sont énormes”, a déclaré le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki lors d’une conférence de presse le mercredi 20 septembre, faisant référence aux prochaines élections législatives polonaises et au référendum national, qui se tiendront tous deux le 15 octobre. M. Morawiecki a déclaré que le gouvernement précédent, dirigé par le parti centriste Plate-forme civique (PO), aujourd’hui principal parti d’opposition, avait créé de la pauvreté et du chômage, relevé l’âge de la retraite et cherché à admettre massivement des immigrés clandestins en Pologne.

Le parti conservateur Droit et Justice (PiS) – au pouvoir depuis 2015 – cherche à remporter une troisième victoire consécutive aux élections législatives et a fait de son opposition à l’immigration clandestine un thème central de sa campagne. Un référendum sera organisé le même jour que les élections, et l’une des questions demandera aux électeurs s’ils “soutiennent l’admission de milliers d’immigrants illégaux du Moyen-Orient et d’Afrique, conformément au mécanisme de relocalisation forcée imposé par la bureaucratie européenne ?”

Le débat public sur l’immigration s’est intensifié en Pologne après l’adoption par l’UE, en juin, d’un système controversé de redistribution des migrants, les États membres devant accepter des réfugiés provenant des États membres situés en première ligne ou payer une contribution financière dans le cadre d’un mécanisme de “solidarité obligatoire”. La Hongrie et la Pologne ont été les seuls pays membres à opposer leur veto à la proposition et ont promis de ne pas la respecter si elle était mise en œuvre. Le débat s’est encore intensifié avec l’annonce que l’île italienne de Lampedusa était submergée par des milliers de migrants clandestins.

“Lampedusa est le symbole d’une situation qui menace toute l’Europe, y compris la Pologne”, a déclaré Jarosław Kaczyński, chef du PiS, lors d’une conférence de presse mardi 18 septembre, après l’adoption par le gouvernement d’une résolution spéciale exhortant la Commission européenne à “prendre des mesures appropriées et immédiates pour mettre fin à l’afflux illégal de personnes dans l’UE” et à “abandonner les propositions qui encouragent les migrants illégaux à se rendre dans les pays de l’UE”.

Kaczyński a ajouté :

« La seule façon de lutter contre ce type d’invasion – il faut l’appeler ainsi – est de sceller les frontières de façon réelle et réaliste et de prendre des décisions pour renvoyer ceux qui ont franchi les frontières dans leur pays d’origine »

Il a déclaré que toute annonce de relocalisation de migrants illégaux est un “encouragement aux trafiquants”.

Lors de la même conférence de presse, Mateusz Morawiecki a lancé un avertissement :

« L’ensemble de l’Europe, l’ensemble de l’UE, pourrait devenir Lampedusa si nous continuons à commettre les mêmes vieilles erreurs, le schéma et les mécanismes que la Commission [européenne] a proposés »

La stratégie électorale du gouvernement semble fonctionner, puisque le PiS augmente son avance sur le PO. Selon les derniers sondages, Droite unie, l’alliance de partis dirigée par Droit et Justice, est en tête avec 39 %, tandis que l’alliance dirigée par l’ancien premier ministre Donald Tusk et PO devrait obtenir 30 % des voix.

L’immigration est également un sujet brûlant dans la Slovaquie voisine, où les élections auront lieu le 30 septembre. Robert Fico, ancien premier ministre et chef de file des sociaux-démocrates (Smer), a exhorté le gouvernement à fermer temporairement les frontières de la Slovaquie avec la Hongrie pour empêcher les migrants illégaux d’entrer dans le pays. Le nombre d’immigrés clandestins détenus en Slovaquie a été multiplié par neuf par rapport à l’année dernière, pour atteindre plus de 27 000 depuis le début de l’année, selon Reuters. Selon un récent sondage, 78 % des électeurs souhaitent que le nouveau gouvernement soit plus sévère à l’égard de l’immigration clandestine.

En s’opposant à l’immigration massive vers l’Europe et en dénonçant l’ingérence des institutions européennes et du milliardaire américain George Soros dans les affaires intérieures de la Slovaquie, M. Fico a trouvé des alliés sur la scène politique conservatrice, comme le premier ministre hongrois Viktor Orbán. Le Smer devrait remporter les élections avec 22 % des voix, mais il reste à voir si le parti peut former un gouvernement avec des forces partageant les mêmes idées.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “« L’ensemble de l’Europe pourrait devenir Lampedusa ». Le débat sur l’immigration s’intensifie en Pologne et en Slovaquie”

  1. patphil dit :

    Bayrou , dans son rapport sur la dénatalité en france souhaitait l’importation de millions de migrants, le voilà servi

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, NANTES, Sociétal, Société

“Fyssa”, l’application 100% halal pour lutter contre le gaspillage alimentaire arrive à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Pologne. Assauts de clandestins à la frontière biélorusse : les forces de l’ordre désormais autorisées à ouvrir le feu [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

Sociétal

Élections législatives 2024 : quelles sont les propositions des trois principaux partis sur l’immigration ?

Découvrir l'article

International

Allemagne. Des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères font l’objet d’une enquête pour avoir délivré des permis d’entrée illégaux

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Vidéo

Mamelouk sur un cheval, route bloquée : à Rennes un mariage tchétchène provoque la stupeur [Vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky