Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Hongrie renforce le soutien aux familles pour augmenter le taux de natalité

Le gouvernement conservateur hongrois a annoncé son intention d’élargir son programme de soutien aux familles afin de les encourager à avoir plus d’enfants. En annonçant cette dernière initiative le mercredi 25 octobre, le ministre de la culture et de l’innovation, János Csák, a déclaré que les couples mariés ayant l’intention d’acheter une nouvelle maison pourront demander un prêt de 15 millions HUF (39 000 euros) s’ils ont un enfant, de 30 millions HUF (78 000 euros) pour deux enfants et de 50 millions HUF (131 000 euros) pour trois enfants.

Ces prêts sont assortis d’un taux d’intérêt modeste de 3 %. Les familles qui accèdent à la propriété pour la première fois doivent payer 10 % à l’avance, tandis que les familles qui prévoient de rénover ou d’agrandir leur maison doivent payer 20 %.

“L’essence même de cette initiative est de s’assurer que chaque enfant désiré puisse naître”, a tweeté Balázs Orbán, directeur politique du Premier ministre.

L’allocation de logement familiale (CSOK) est une subvention d’État non remboursable mise à la disposition des familles depuis 2015 pour les aider à acheter un logement. Jusqu’à présent, 233 000 familles ont bénéficié du programme, mais les changements sur le marché du logement et les taux d’intérêt élevés ont fait baisser la demande de CSOK. Selon la dernière initiative “CSOK plus”, les accédants à la propriété qui souhaitent bénéficier de l’allocation peuvent acheter un logement d’une valeur maximale de 80 millions HUF (209 000 €), tandis que les couples qui ont besoin d’agrandir leur logement ou d’en acheter un plus grand peuvent acheter une maison ou un appartement d’une valeur maximale de 150 millions HUF (392 000 €).

Les familles n’auront pas à rembourser le principal la première année, mais seulement les 3 % d’intérêts. Lorsqu’un couple aura son premier enfant, il pourra demander un moratoire d’un an sur son prêt. Pour le deuxième enfant, 10 millions de forints (26 000 euros) du montant du principal sont supprimés, et des réductions similaires sont accordées pour chaque enfant suivant.

Le gouvernement conservateur du Premier ministre Viktor Orbán, au pouvoir depuis 2010, a pris de nombreuses autres mesures pour augmenter le taux de natalité en Hongrie : avantages fiscaux pour les familles, subventions pour les couples mariés pour la première fois, et les femmes ayant quatre enfants ou plus peuvent bénéficier d’une exonération de l’impôt sur le revenu à vie. Bien que la Hongrie ait réussi à faire passer son taux de fécondité moyen de 1,2 en 2010 à 1,6 en 2021, ce taux reste très inférieur au niveau de 2,1 naissances par femme nécessaire pour garantir une population globalement stable. Orbán Viktor a promis de mettre en œuvre de “nouveaux outils” pour résoudre le problème. Le Premier ministre a régulièrement déclaré qu’il souhaitait apporter des changements par le biais de politiques de soutien à la famille et ne pas suivre l’exemple des pays occidentaux, qui pensent que l’immigration de masse est la solution.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “La Hongrie renforce le soutien aux familles pour augmenter le taux de natalité”

  1. Et Alors ! dit :

    Dommage ; c’est pas pour la France !

  2. Et Alors ! dit :

    Orban a tout compris , lui !

  3. regis villerbu dit :

    Le seul moyen de faire repartir la courbe des naissances en Europe est d’interdire tous les moyens de contraception et bien sûr l’avortement . Mais , cela semble impossible aujourd’hui étant donné l’égoïsme et la lâcheté des Européennes et des Européens . Ils se complaisent même dans leur bourbier en allant toujours plus loin dans leurs dépravations (lgbtqi+, wokisme , euthanasie , etcétéra ) . Encourager également la procréation en dotant les pays européens d’aides financières en tout genres .

    • RoseMarine dit :

      Vous avez fait quoi comme études? Sciences « popo »?😉
      Portez un enfant contre votre gré et on en reparlera. Au 21e siècle… ce type de discours est surprenant de l’appart d éperons es éclairées…
      Si vous souhaitez interdire l’avortement, interdisez aussi les rapports sans protection, les viols, la pornographie et toute la dialectique perverse de cette culture patriarcale qui génère la guerre, la misère et la mort!
      Faire des enfants… si c’est le chômage en perspective, à quoi cela sert-il?
      C’est une politique d’emploi qu’il faut; et des crèches d’entreprise correspondantes aux horaires de travail.

  4. Eschyle 49 dit :

    En France, on a un outil inspiré de l’Encyclique ” Humane Vitae “, mais rigoureusement laïc, pour relancer la natalité: la Naprotechnologie. Je pourrais vous en parler des heures, mais il est impossible de contacter un journaliste ou un politicien, ils vivent dans un monde parallèle.

  5. patphil dit :

    “les notres avant les autres” politique de viktor orban , un vrai tyran !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Viktor Orbán : « La Hongrie décidera de son propre destin, pas Bruxelles »

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « Les prochaines élections européennes décideront de la guerre et de la paix en Europe »

Découvrir l'article

Sociétal

Pédocriminalité. La Hongrie renforce sa législation sur la protection des enfants en adoptant des mesures plus strictes et en améliorant la sécurité en ligne

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « Pas d’immigration, pas de théorie du genre, pas de guerre ! »

Découvrir l'article

International

Hongrie. « Aucune pitié pour les pédophiles ». Le Premier ministre Orbán propose une protection constitutionnelle pour les mineurs

Découvrir l'article

Immigration, Sociétal

Chute de la natalité : pour 69 % des Français, l’immigration n’est pas une solution

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration clandestine. La Hongrie va envoyer des militaires au Tchad

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration vers l’UE. La Serbie a interpellé 4 500 clandestins et des passeurs, dont des Serbes

Découvrir l'article

International

Thibaud Gibelin : « La politique c’est donner un destin à la communauté nationale »

Découvrir l'article

A La Une, International

Balázs Hidvéghi (Fidesz) : « Nous disons non à l’immigration illégale, à la transformation de l’Europe et au multiculturalisme » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky