Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Premier accord pour la construction de centres de réfugiés hors de l’Union Européenne

Lundi 6 novembre 2023, un accord a été signé à Rome entre le Premier ministre italien Giorgia Meloni et son homologue albanais Edi Rama concernant la gestion des flux migratoires : les clandestins secourus en Méditerranée par les navires italiens seront transférés en Albanie.

Le protocole prévoit la création de deux centres de migrants sur le territoire albanais – aux ports de Shëngjin et de Gjader – pouvant accueillir annuellement jusqu’à 36.000 personnes. Des structures relevant de la juridiction italienne qui accueilleront les immigrants illégaux le temps nécessaire pour les procédures d’évaluation et de traitement des demandes d’asile. Ne seront rapatriés en Italie que ceux qui ont droit à la protection internationale. La police albanaise garantira quant à elle la sécurité et la surveillance externes des centres.

Le but est de dissuader les candidats aux départs et donc de réduire le trafic d’êtres humains, mais aussi d’alléger les hotspots de la péninsule, comme Lampedusa ou Pozzalo qui croulent littéralement sous le nombre et les dégradations. Un accord que la Romaine espère être un modèle pour d’autres dans un futur proche.

Pour Tirana, qui vise à entrer dans l’Union Européenne, un accord avec un de ses États membres est un pas important. En conférence de presse, Edi Rama, qui s’est exprimé dans un parfait italien, a rappelé la dette historique de son pays envers l’Italie qui accueille la plus grande communauté albanaise d’Europe occidentale. Il a aussi ironisé : “Quand l’Italie nous demande de lui donner un coup de main, nous, nous ne tergiversons pas, nous ne lui tournons pas le dos, nous ne faisons pas semblant de chercher une solution sans jamais la trouver. Peut-être que quand nous serons un États de l’U.E. nous apprendrons cela !”, faisant clairement référence au manque de solidarité entre les nations de l’Union sur les questions migratoires.

Quant aux oppositions, toujours prêtes à empêcher toute recherche de solution pour endiguer un phénomène aussi aberrant que meurtrier, elles n’ont pas cette fois dérangé “les heures les plus sombres de l’Histoire” ou “les camps de détention”, mais… Guantanamo ! Tirana appréciera.

Or, si l’accord est critiquable, c’est parce qu’il s’agit de l’énième micro-pansement que l’on voudrait appliquer sur une plaie béante. Car une chose est sûre : au vu des profits qu’ils encaissent, ce n’est pas un petit détour par les Balkans qui freineront les nouveaux esclavagistes, ni même les candidats à l’abordage de l’El Dorado européen.

Débattre des lieux de débarquement, des relocalisations au sein de l’U.E., ou du déplacement temporaire du problème dans un pays aux portes de l’Union, c’est déjà admettre son incapacité à faire valoir son droit : celui des peuples et des nations, de décider qui peut entrer sur son territoire, et qui ne le peut pas. Un principe assez simple, qui est historiquement la norme dans le reste du monde, malgré ce que l’on voudrait nous faire croire.

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Brest

Loudéac

Trafic de drogue en Centre Bretagne : prison ferme pour les trafiquants

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

LORIENT

Lorient : 4 ans de prison pour Moussa K, un multirécidiviste auteur de vols avec violences

frelon_asiatique

Environnement

Côtes d’Armor. Plus de 100 000 reines de frelons asiatiques capturées en 2023

Ensauvagement, Local, PONTIVY, Société

Vols, dégradations, sale temps pour les automobilistes du pays de Pontivy !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Société

“Le patriarcat n’existe pas”. Anne Trewby revient sur la construction d’un mythe [Interview]

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

La fin du sexe en France. Qui est le coupable ? [vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

Tribune libre

Adieu Thaïs d’Escufon. Vous vous êtes fourvoyée, et c’est bien dommage

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Chaos migratoire à Mayotte : retour sur une annexion ubuesque

Découvrir l'article

Sélection de la rédaction, Sociétal

Sondage explosif : 65% des Français favorables à la suppression du droit du sol sur tout le territoire

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍