Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Portugal. Le Premier ministre socialiste démissionne à la suite d’un scandale de corruption

Le Premier ministre portugais António Costa, chef du parti socialiste, a présenté sa démission au président du Portugal le mardi 7 novembre après que la police a perquisitionné sa résidence officielle à la suite d’allégations de corruption liées à un projet d’énergie verte.

Selon les médias portugais, les allégations de corruption découlent d’un projet d’énergie verte à grande échelle impliquant de l’hydrogène à Sines, ainsi que de la prospection de lithium, le minéral présent dans la plupart des batteries électriques, dans le nord du pays. M. Costa s’est adressé au peuple portugais mardi, annonçant sa démission en ces termes,

« J’estime que la dignité des fonctions de premier ministre n’est pas compatible avec le soupçon d’intégrité et de bonne conduite, et encore moins avec le soupçon de commission d’un acte criminel. Bien évidemment, j’ai présenté ma démission à Son Excellence le Président de la République »Il a ajouté qu’il ne briguerait plus le poste de premier ministre lors des prochaines élections.

M. Costa a ajouté : “C’est une étape de la vie qui s’achève et que je termine la tête haute, la conscience tranquille et avec la même détermination de servir le Portugal et le peuple portugais exactement de la même manière que le jour où je suis entré ici pour la première fois en tant que Premier ministre”.

L’affaire de corruption présumée implique plusieurs autres personnes aux côtés du Premier ministre Costa, notamment le ministre des infrastructures João Galamba et l’ancien ministre de l’environnement João Pedro Matos, dont les domiciles ont également été perquisitionnés par la police mardi. Le bureau du procureur général (PGR) a ensuite confirmé que João Galamba et le président du conseil d’administration de l’Agence portugaise de l’environnement étaient tous deux inculpés dans cette affaire.

L’enquête a donné lieu à 17 perquisitions à domicile, 5 perquisitions dans des cabinets d’avocats et 20 perquisitions dans des propriétés non résidentielles, y compris dans des locaux utilisés par le chef de cabinet du premier ministre. Outre les hommes politiques et les membres du personnel accusés de corruption et de trafic d’influence, deux directeurs de la société Start Campus, liée à la construction d’un “centre de données durable” à Sines, ont été inculpés.

Le maire de Sines, Nuno Mascarenhas, a également fait l’objet d’un mandat d’arrêt et une perquisition a eu lieu à l’hôtel de ville, les employés étant obligés d’attendre à l’extérieur pendant les perquisitions. Suite à la démission du premier ministre Costa, le président portugais Marcelo Rebelo de Sousa doit maintenant décider s’il dissout le parlement et convoque des élections nationales ou s’il choisit un successeur parmi les socialistes.

Le président portugais doit rencontrer les dirigeants des partis mercredi, puis le Conseil d’État jeudi. Les socialistes du Premier ministre Costa ont soutenu l’exploration du lithium dans diverses régions du pays, mais les projets ont été critiqués par le passé en raison de la faible qualité des matériaux et des dommages causés à l’environnement local, jugés disproportionnés par rapport à ce qui a été extrait.

L’Union européenne a fait pression pour que les pays accélèrent les projets d’extraction et d’exploration du lithium afin de réduire la dépendance de l’Union à l’égard des importations de ce matériau en provenance de Chine, d’Afrique et d’Amérique du Sud, dans le cadre de ce que l’on appelle la “transition verte”.

Le projet d’hydrogène de Sines, quant à lui, a également été soutenu par l’Union européenne et des millions d’euros ont été versés pour faire avancer le projet H2Sines.Rdam, destiné à faciliter le transport de l’hydrogène liquide du Portugal vers le port néerlandais de Rotterdam. Ce scandale n’est pas le premier pour le Premier ministre Costa, même s’il semble que ce soit le dernier. Plusieurs scandales ont conduit à la démission de deux ministres et de onze secrétaires d’État en l’espace de 16 mois, dont certains étaient également liés à des allégations de corruption.

La fin de l’ère Costa est significative dans la mesure où il a été l’un des chefs de gouvernement les plus longtemps en poste dans l’Union européenne, remportant trois élections depuis sa première victoire électorale en 2015.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Portugal. Le Premier ministre socialiste démissionne à la suite d’un scandale de corruption”

  1. louis dit :

    marrant qu’en france il n’y a pas ce genrede reflexe …. un oubli sans doute ?😂

  2. Franck dit :

    Apparament il n’y a qu’en France que les ministres ne démissionnent pas quand ils sont impliqués dans des affaires diverses. Après, le fait que le ministre Portuguais démissionne ne l’absout pas du fait il est et demeure un corrompu, mais,au moins, il a le courage d’assumer ses actes.

  3. patphil dit :

    socialisme …affaire urba en france…

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

charia_islam

International

Point de vue. La démocratie britannique a cédé à l’intimidation islamiste

Insolite

Folie Woke au Royaume-Uni. Mary Poppins n’est plus “tout public” au Royaume-Uni en raison d’un “langage discriminatoire”

Local, Social, Société, ST-NAZAIRE

Pornichet (44) : nouveau programme de logements sociaux

Politique

Richard Ferrand ne veut plus faire de politique… alors il fait des affaires

Cyclisme, Sport

Paris-Nice 2024 : Roglic et Evenepoel en duel pour la gloire, le Tour de France en perspective

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Le Portugal et la montée de la droite identitaire

Découvrir l'article

BREST, E brezhoneg, Justice, Local, Société

Kastell-Paol : dindan boeson, dindan drogach ha dindan teir OQTF !

Découvrir l'article

Economie, Social

Promotion au travail : pour 3 salariés sur 10, elle rimerait avec démission

Découvrir l'article

International

Ukraine. Une majorité d’Ukrainiens dénoncent la corruption de Zelensky et de son gouvernement

Découvrir l'article

Religion, Sociétal

Terreur « woke ». Porsche supprime une statue du Christ-Roi d’une publicité avant de s’en excuser face au tollé [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Europe : la CORRUPTION reine dans L’Union ?

Découvrir l'article

Sociétal

Qui est derrière le Qatargate ?

Découvrir l'article

International

Suppression de la TVA sur les biens essentiels. Le Portugal met en place des mesures pour soutenir les foyers face à l’inflation

Découvrir l'article

Social, Sociétal

Emploi. Qu’est-ce que le « Act your wage », cette tendance prônant de travailler à la hauteur de son salaire ? [Vidéo]

Découvrir l'article

International, Santé

Consommation de drogues. Au Portugal, une politique sanitaire et préventive qui porte (en partie) ses fruits

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍