Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pêcheur d’Islande, tome 2, l’un des chefs d’œuvre de la bande dessinée bretonne

Le célèbre roman Pêcheur d’Islande, de Pierre Loti, fait l’honneur d’une splendide adaptation en bande dessinée. Le tome 2 révèle la dureté de la vie familiale des pêcheurs paimpolais, qui partaient jusqu’en Islande au péril de leur vie.

Le premier tome de cette bande dessinée débute en pleine mer. Pendant la nuit, sous la protection d’une statue de la Sainte Vierge, les pêcheurs se retrouvent autour d’une bouteille, à l’intérieur de leur navire, La Marie. Ceux-ci se moquent de l’un d’eux, Yann Gaos, de condition modeste, qui n’entend pas se marier, préférant se consacrer pleinement à la mer. Ils reviennent à Paimpol, après une longue campagne de pêche en Islande. Issue d’un milieu aisé, la belle Gaud Mével tombe amoureuse de Yann au cours d’une noce. Mais celui-ci repart en Islande, comme chaque année, de février à fin août. Gaud fait la connaissance de la famille de Yann. Celle-ci, qui a perdu de nombreux hommes en mer, adopte des orphelins malgré sa pauvreté. Conscient de cette différence sociale, Yann explique à Gaud qu’il ne peut pas l’épouser…

Le seconde tome commence par la mort d’un jeune paimpolais en effectuant son service militaire, dans la marine de guerre, en Asie. Puis il se concentre sur le point de vue de Gaud, qui vit dans l’attente de nouvelles de Yann. Yann se décide enfin à l’épouser, malgré son serment de fidélité à la mer. Quelques jours après le mariage, il part pour une longue campagne de pêche en Islande. Mais son bateau se perd en mer…

Le roman Pêcheur d’Islande, paru en 1886, est le plus grand succès de son auteur, Pierre Loti (1850-1923), écrivain membre de l’Académie française et officier de marine. Pour écrire ses romans, Pierre Loti s’est nourri de ses voyages en Turquie, à Tahiti, au Sénégal ou au Japon. Il a également décrit la Bretagne de l’époque, dans les romans Mon frère Yves (1883) et Pêcheur d’Islande (1886). Dans Pêcheur d’Islande, il dresse un portrait à valeur ethnologique de la vie des pêcheurs partant en Islande et de l’attente durant de longs mois de leurs épouses restées au port.

Après Makyo (Le cœur en Islande), Jean Chabouté (Terre-Neuvas), Bartoll et Kölle (Antartica), Bresson et Le Saëc (Entre Terre et Mer), c’est au tour d’Alexandre Noyer de tenter de faire ressentir, par une bande dessinée, l’éprouvante aventure maritime des Terre Neuvas.

Alexandre Noyer, scénariste-dessinateur originaire de Mayenne, installé à Rennes depuis plusieurs années, signe ainsi sa première bande dessinée.

Il reprend la trame et la plupart des dialogues du roman de Pierre Loti. Pour adapter le roman Pêcheur d’Islande, il explique qu’il a dû « le découper, le déstructurer pour le reconstruire en roman graphique. À tenter humblement de se mettre à la place de Pierre Loti afin de comprendre et retranscrire au mieux son récit, ses mots. Les transformer en images, réinterpréter certaines scènes avec mon imaginaire à moi, tout en respectant le texte initial. Chercher les personnages, les croquer, les faire vivre dans ces cases et ces paysages si bien décrits ».

Pour cette bande dessinée, il a effectué des recherches sur les goélettes, les haubans, les vêtements… On redécouvre Paimpol et ses « islandais », ces marins qui à la fin de chaque hiver partaient pêcher la morue, au large des côtes islandaises, pour n’en revenir qu’à l’automne. Alexandre Noyer montre bien la difficulté de leur existence.

Pour respecter l’esprit du roman, Alexandre Noyer a préféré ne pas visionner les adaptations cinématographiques de Pêcheur d’Islande réalisées par Henri Pouctal (1915), Victor Fleming (1919), Jacques de Baroncelli (1924), Pierre Guerlais (1933) et, enfin, Pierre Schœndœrffer (1958). Il s’est seulement parfois inspiré des illustrations d’Edmond-Adolphe Rudaux, parues dans certaines éditions anciennes du roman Pêcheur d’Islande.

Alexandre Noyer, qui travaille entièrement en numérique, fait le choix judicieux d’un noir et blanc sublime et rude. Par des jeux d’ombre et de lumière, il reproduit à merveille l’atmosphère sombre et confinée du fond d’une cale ou la fascination qu’exerce la mer au cœur d’une sombre tempête. Dans le tome 2, le visage de Gaud se durcit face à l’adversité. Elle perd son côté enfantin.

L’ensemble, somptueux, évoque une Bretagne imprégnée de droiture morale où dominaient les valeurs traditionnelles de la famille, du travail et de la religion.

Kristol Séhec

Pêcheur d’Islande, Tome 1, 85 pages, 19,90 euros. Tome 2, 112 pages, 19,90 euros. Editions Ouest-France.

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “Pêcheur d’Islande, tome 2, l’un des chefs d’œuvre de la bande dessinée bretonne”

  1. Pascal Barthon dit :

    Coïncidence je viens de relire et de terminer il y a deux jours Mon frère Yves. La description de la Bretagne de la fin du 19 ème est remarquable, Loti aimait la Bretagne comme sa Charente ou les mers lointaines. Il nous peint des Bretons courageux avec leurs défauts mais surtout avec leur âme droite, généreuse et forte. Il faut lire Loti, la nouvelle édition de Pêcheur d’Islande arrive à point nommé. alors…Bevet Breizh!.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture & Patrimoine, Histoire

Benoît XVI, la nouvelle bande dessinée de Dominique Bar

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Fahrenheit 451, célèbre roman de science-fiction dénonçant la culture de masse et la censure étatique, a fait l’objet d’une bande dessinée

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Du Guesclin, un portrait élogieux en bande dessinée

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Berlin 61, Kathleen contre les communistes

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire

Les Insurgés, nouvelle bande dessinée sur l’IRA

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

The Young Lion, la meilleure bande dessinée d’aviation de l’année.

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Ramiro, la Reconquista en bande dessinée.

Découvrir l'article

BREST, Culture, Local

Tous ensemble !, bande dessinée drolatique sur le Stade Brestois

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Complainte des landes perdues, superbe bande dessinée d’« heroic fantasy ».

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

Chef Joseph, ou le crépuscule de la civilisation indienne (bande dessinée)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍