Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Totalitarisme en Allemagne. Pour le président du Bundestag, la popularité de l’AfD pose un « problème de démocratie »

À l’approche des élections de 2024 en Saxe, Brandebourg et Thuringe, où dans chaque État l’Alternative für Deutschland (AfD) est de loin le parti le plus puissant, la présidente du Bundestag, Bärbel Bas (SPD), a mis en garde contre un “danger pour la démocratie“, laissant entendre que, puisque les anciens partis perdent, le processus démocratique est d’une certaine manière menacé.

S’adressant à l’AFP, M. Bas, dont le parti de gauche SPD obtient des résultats à un chiffre en Saxe et en Thuringe, a déclaré : “Quand je regarde les sondages actuels, je me dis que la démocratie est en danger” : “Lorsque je regarde les sondages actuels, je suis particulièrement préoccupé par les élections de septembre 2024 dans trois États de l’est de l’Allemagne”, ajoutant qu'”il pourrait en fait être difficile de former des gouvernements stables dans ces États”.

Ignorant le fait que la volonté démocratique des citoyens de ces États penche fortement en faveur des politiques de l’AfD, Mme Bas a poursuivi en affirmant que la situation actuelle, dans laquelle l’AfD bénéficie du soutien d’environ un tiers de l’électorat est-allemand, menaçait la démocratie.

Elle a affirmé qu’il y avait un risque de “véritable problème de démocratie” si les vieux partis de l’establishment – qui, selon elle, sont les seuls partis “démocratiques” – étaient incapables de former une coalition majoritaire contre l’AfD.

“Un gouvernement minoritaire est déjà un défi lorsqu’il n’y a que des factions constructives au parlement”, a déclaré Mme Bas. “Cela devient d’autant plus difficile lorsqu’il y a des forces qui travaillent toujours activement contre lui – il y a alors une réelle menace pour la démocratie.”

“Les populistes se multiplient dans de nombreux pays, ce qui me préoccupe pour notre démocratie dans son ensemble”, a-t-elle ajouté. “Il y a aussi des forces qui veulent abolir complètement notre démocratie. Cela devrait être clair pour tout le monde”.

Elle a exhorté “les forces démocratiques” – qui comprennent des partis dont les principaux membres ont appelé à l’interdiction pure et simple de l’AfD, le deuxième parti le plus populaire d’Allemagne – à travailler ensemble pour gouverner.

“La capacité à trouver des compromis entre les factions est ce qui nous distingue – et j’espère vraiment que cela restera ainsi”, a déclaré Mme Bas, ajoutant que si le SPD, la CDU, le FDP, les Verts et la Gauche “ne trouvent plus de compromis, le danger d’un gouvernement instable augmente.”

Bien que tous les anciens partis allemands – le SPD, la CDU, les Verts, le FDP et la Gauche – se soient engagés à ne jamais former un gouvernement avec l’AfD, des fissures dans le “pare-feu” sont devenues visibles au cours des derniers mois. En septembre, la CDU, le FDP et l’AfD ont voté ensemble pour la première fois afin d’adopter des réductions d’impôts en Thuringe. Quelques semaines plus tard, la CDU de Thuringe a défendu son projet de loi visant à interdire l’utilisation du “langage de genre” dans les écoles et l’administration gouvernementale, projet qui, pour être adopté, nécessiterait le soutien de l’AfD.

Compte tenu de la réticence de la coalition gauche-libérale au pouvoir à s’attaquer à la crise migratoire en Allemagne et du fait que la CDU et le FDP durcissent leurs positions sur l’immigration pour éviter que leurs électeurs n’affluent vers l’AfD, l’appel du président du Bundestag en faveur d’un front uni contre l’AfD semble devoir tomber dans l’oreille d’un sourd, à moins que le SPD, les Verts et la Gauche ne se décident à adopter une position plus conservatrice sur l’immigration.

Alors que la crise migratoire s’aggrave et que les inquiétudes de la population deviennent plus vives, la CDU et le FDP seront de plus en plus poussés à collaborer avec l’AfD, au risque de perdre toute pertinence politique s’ils ne le font pas.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Totalitarisme en Allemagne. Pour le président du Bundestag, la popularité de l’AfD pose un « problème de démocratie »”

  1. JCML dit :

    Si les “anciens partis” perdent, c’est simplement qu’ils sont mauvais et qu’ils ne représentent plus ceux qui les ont élus, pas besoin d’être Bärbel Bas pour s’en rendre compte. À force de trahir les électeurs ils payent leur audience. Rie, à voir avec la démocratie qui déjà n’en est plus une la plupart du temps, confisquée par une poignée de corrompus.

  2. VORONINE dit :

    TU parles….un gouvernement instable , ils s’en moquent , ils ont essentiellement la trouille de perdre leur place ! et la volonté du peuple alors là…. curieuse idée de la démocratie et de la souveraineté populaire !

  3. En clair, s’il faut en croire une politicienne allemande socialiste, le libre vote de l’électorat “est un danger pour la démocratie” !
    c’est vrai que c’était plus simple en RDA avec la liste imposée par le PC local, dirigé de Moscou
    Otto von Bismarck avait raison : “les femmes ne doivent pas se mêler de politique”, peut-être parce que leur langue marche nettement plus vite que leur pensée.
    il est amusant de constater qu’en Allemagne aussi il existe “une gauche qui est la plus bête du monde” !

  4. Bran Ruz dit :

    Le danger pour la démocratie ce ne sont pas les partis populistes qui veulent redonner leurs souverainetés aux peuples européens, mais eux ces mondialistes effrénés , ces soroistes compulsifs , ces destructeurs d’identité occidentales, qui laissent nos pays ouverts au monde entier . La panique les gagne avant l’élection de 2024 , ils veulent garder leurs divers pouvoirs d’oppression sur les peuples qui composent l’archipel européens , refusons leurs diktats, refusons leurs politiques de destruction de notre identité nationale, plus encore votons pour des gens qui retablirons nos frontières, des référendums populaires , votons en dégagant tous ces idolâtres du vivre ensembles au détriment des autochtones européens.

  5. Thomas dit :

    Quand les libéraux ne respectent plus la légitimité du vote populaire, on en arrive à une gouvernance ne respectant que des objectifs floutés !

  6. Eschyle 49 dit :

    Moralité : il faut dissoudre le peuple et en élire un autre .

  7. patphil dit :

    dès que quelqu’un ne pense pas à l’estrême goche il est un danger pour la “démocratie”

  8. Jeff dit :

    Le peuple allemand vit dans un pays démocratique…
    Il vote et n’est plus perméable à l’anathème concernant ses sympathies de jadis…
    L’épouvantail du nazisme brandi par les autres partis ne fonctionne plus.
    Il faudra bien accepter ce choix, même discutable…

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Environnement, Immigration, International, Sociétal

Grand remplacement. Les Européens plus inquiets de l’immigration que du changement climatique

Découvrir l'article

International

Tyrannie des juges. Un tribunal allemand autorise l’État à espionner l’AfD car jugée « extrémiste »

Découvrir l'article

A La Une, Immigration

Explosion de la violence en Allemagne : Les immigrés représentent 14,6% de la population mais sont responsables de 58,5% des crimes violents…

Découvrir l'article

Economie, Immigration, International, Politique

Immigration économique. BMW, Siemens, Deutsche Bank : de grandes entreprises allemandes s’allient contre l’AfD

Découvrir l'article

International

Tyrannie politique en Allemagne. Un politicien de l’AfD condamné pour avoir mis en garde contre les viols collectifs commis par des migrants

Découvrir l'article

Immigration, International, Religion, Sociétal

Islamisation. À Hambourg, « le califat est la solution » pour un millier d’islamistes défilant dans les rues [Vidéo]

Découvrir l'article

Education, Immigration, International, Sociétal

Islamisation. Plus de 80 % de musulmans dans certaines classes allemandes : des enfants chrétiens veulent se convertir à l’islam

Découvrir l'article

Education, International, Politique, Sociétal

« Alerta antifascista ! » : un professeur allemand fait hurler des slogans communistes à ses élèves

Découvrir l'article

International

Allemagne. L’AfD est le parti le plus populaire chez les moins de 30 ans

Découvrir l'article

A La Une, International

Allemagne. Benedikt Kaiser : « Je défends le concept de triple appartenance : région – nation – Europe » [Interview]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky