Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Immigration. L’Australie cherche à réduire de moitié le solde migratoire

Le gouvernement australien révise sa stratégie en matière d’immigration. Lundi 11 décembre, il a publié ce qu’il a appelé sa “nouvelle vision” de son système d’immigration. Le “modèle australien” d’immigration, qui fonde les admissions sur la question de savoir si les nouveaux arrivants ont quelque chose à offrir sur le marché du travail, est depuis longtemps considéré comme digne d’être imité par les politiciens conservateurs de l’Occident.

La ministre de l’intérieur, Clare O’Neil, a salué la nouvelle stratégie comme “la plus grande réforme de l’immigration depuis une génération”. Son principal objectif est de réduire de moitié la migration nette au cours des deux prochaines années, ramenant ainsi les chiffres de l’immigration aux niveaux antérieurs à la directive COVID.

Le Premier ministre australien, Anthony Albanese, avait déjà annoncé cette réforme samedi en déclarant que l’immigration devait être ramenée à un “niveau soutenable” et qu’il s’agissait d’une “réponse au fait que le système est cassé“. Entre juin 2022 et juin 2023, le nombre annuel d’immigrés a atteint le chiffre record de 510 000, ce qui, selon les autorités, exerce une pression trop forte sur les logements, par exemple.

Pour réduire ce nombre, le pays imposerait des tests plus stricts aux étudiants étrangers et refuserait les travailleurs peu qualifiés.

Les plans australiens devraient permettre de réduire le solde migratoire à 375 000 dès l’année prochaine et à 250 000 d’ici à 2025.

Selon M. O’Neil, l’afflux de l’année dernière est principalement dû à l’arrivée d’étudiants étrangers. 650 000 étudiants étrangers, principalement originaires de pays asiatiques tels que la Chine, l’Inde et le Népal, sont inscrits dans des établissements d’enseignement australiens.

Un nombre croissant de ces étudiants, qui s’élève aujourd’hui à 150 000, reste en Australie grâce à un second visa d’études. L’Australie souhaite devenir plus stricte dans l’octroi de ces visas, en ne les accordant qu’aux étudiants qui ont des perspectives d’emploi et dans les secteurs qui connaissent une pénurie de main-d’œuvre. Des exigences plus strictes en matière d’anglais et des tests d’entrée à l’université permettraient également de limiter l’arrivée de nouveaux étudiants internationaux.

Avant la mise en place du COVID, environ 250 000 immigrants entraient chaque année en Australie, pour une population de 25 millions d’habitants. Pendant la pandémie, l’Australie a fermé ses frontières, qui n’ont été rouvertes qu’en 2022, après que le parti travailliste australien a remporté la majorité parlementaire cette même année. Compte tenu du vieillissement de la population australienne et de la reprise de l’économie, qui entraînent une pénurie de main-d’œuvre, l’un des objectifs du parlement était d’autoriser à nouveau l’immigration de main-d’œuvre.

En septembre, le gouvernement a augmenté le nombre d’immigrés autorisés de 35 000 pour le porter à un maximum de 190 000 par an.

La politique de l’Australie à l’égard des demandeurs d’asile, dont certains tentent d’entrer illégalement dans le pays par bateau, reste totalement inchangée. Ces bateaux de migrants sont refoulés dès qu’ils pénètrent dans les eaux australiennes, leurs occupants étant hébergés dans des centres offshore pendant le traitement de leur demande.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Immigration. L’Australie cherche à réduire de moitié le solde migratoire”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    L’Australie est l’exemple même.

    La terre entière, et la France en particulier, devraient s’en instruire. Tous les candidats à l’immigration, et en particulier ceux arrivant par voie de mer (Tels les Vietnamiens) sont refoulés dans un île au large, puis renvoyés dans leur pays d’origine.

  2. kaélig dit :

    La France n’est pas “foutue capable” à l’exmple du Danemark d’envoyer au Monde un message dissuasif à l’adresse des pays exportateurs de démographie aussi pauvres et mal gérés les uns comme les autres…Pire, se contentant de lois successives “mal bran…lées” sur l’immigration, prétexte à des querelles politiques intérieures, elle n’envisage surtout pas un référendum sur le sujet…A ce niveau, ce n’est plus de l’incompétence, c’est de la complicité !
    De la même manière, des organismes internationaux (ONU, OMS….) censés veiller sur la marche du Monde, ne sont pas “foutus capables” d’émettre ne serait-ce que des avis, au besoin contraignants, sur la démographie démentielle de pays déjà incapables de nourir leurs populations, à savoir limitation des naissances, lutte contre la corruption de leurs dirigeants, instauration de la démocratie, developpement économique…
    Ainsi chaque année l’UE offre 80 Mds€ d'”aide au développement” aux pays “nécessiteux” sans exiger la moindre contrepartie dont 2Mds à la Bande de ….Gaza dont la population a été multipliée par 7 en 53 ans…
    De toute façon tous les partis de droite ou de gauche sans oublier les Escrolos…tout le monde s’en fout ! Le sujet de la surpopulation est tabou.
    Et bien moi aussi…Je m’en fous…et dem…dez-vous avec vos Con…ries !

  3. Bran Ruz dit :

    Je suis d’accord , mais leur soumission à l’idéologie européenne soroiste qui est pro immigrationistes leur sert d’alibi pour ne rien faire , ou si peu . Et la de plus , nous ne parlons pas de vietnamiens, mais principalement de mahometans ce qui est bien plus grave . Blocus maritime , je ne vois que cela , mais les politiques aujourd’hui aux pouvoirs en France et pas que , ne sont que des vains bavards totalement inopérants. Notre situation est dramatique , il faudra se battre je le crains !

  4. Henri dit :

    Jusuq’à présent, les “migrants” se disaient, à bord de leurs rafiots affrêtés par les ONG : “Le pays des kangourous, c’est dans la poche !” Eh ben c’est fini.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Châteaubriant, Immigration

Châteaubriant (44) : 7 collectifs de “chrétiens de gauche” vont animer une réunion publique sur l’immigration

Découvrir l'article

International

Le gouvernement Irlandais réduit les dépenses d’argent public pour les réfugiés Ukrainiens

Découvrir l'article

Environnement, Immigration, Politique

Comprendre les ONG, ces nouveaux mercenaires. Le libre journal de l’Institut Iliade

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration. 15 pays de l’UE (la majorité donc…) souhaitent des transferts de migrants plus faciles vers des pays tiers

Découvrir l'article

Sociétal

68% des Français favorables à l’arrêt des subventions aux associations d’aide aux migrants entrés illégalement sur le territoire

Découvrir l'article

Politique

Eric Zemmour sur BFM TV à propos du drame d’Incarville : « Je propose la remigration pour les criminels d’origine étrangère »

Découvrir l'article

International

Immigration au Royaume-Uni. Le rapport choc.

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Mercredi 15 mai, les pro-immigrations vont perturber le centre-ville de Rennes

Découvrir l'article

A La Une, Immigration

Explosion de la violence en Allemagne : Les immigrés représentent 14,6% de la population mais sont responsables de 58,5% des crimes violents…

Découvrir l'article

A La Une, Economie, International

Royaume-Uni. Contrairement à ce qu’indique la doxa gauchiste, les niveaux record d’immigration n’ont pas réussi à stimuler l’économie

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky