Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Motion de rejet préalable : Benoît Hamon est « satisfait »

François Ruffin (LFI, Picardie) fustige « l’importation d’une main-d’œuvre » qu’il considère comme une « variable d’ajustement » du marché du travail (Libération, décembre 2023). Alain de Benoist, lui, dénonce les conservateurs « qui prétendent s’opposer à l’immigration de masse alors que le patronat est le premier à la défendre au nom du principe de libre circulation des hommes et des capitaux » (Eléments, décembre 2023 – janvier 2024). Heureusement qu’il nous reste Benoît Hamon pour craindre que Emmanuel Macron soit « capable de s’allier avec les plus durs à droite (…) sur ce qu’il y a de pire, c’est-à-dire le rejet de l’immigration. Je ne veux pas y croire. Ce serait un effondrement moral et politique » (Libération, mardi 12 décembre 2023)   

Il faut lire le règlement de l’Assemblée nationale ; son article 91.5 indique que l’objet d’une motion de rejet préalable « est de faire reconnaître que le texte proposé est contraire à une ou plusieurs dispositions constitutionnelles ou de faire décider qu’il n’y a pas lieu à délibérer. L’adoption de  la motion de rejet préalable entraîne le rejet du texte à l’encontre duquel elle a été soulevée ». C’est ainsi que, lundi 11 décembre, le projet de loi portant sur l’immigration défendu par le Gouvernement  n’a pas été étudié puisque 270 députés ont voté la motion de rejet préalable – et 265 contre. Mais cette motion aurait pu être rejetée si tous les députés de la majorité avaient été présents ; il manquait en effet cinq députés Renaissance, trois MoDem et un Horizons. « C’est un vote de confiance refusé », résume Jean-Jacques Urvoas, ancien ministre de la justice et professeur de droit public à l’université de Brest (Le Monde, mercredi 13 décembre 2023).

Dès lundi soir, Benoît Hamon s’est dit « satisfait ». Rappelons qu’après ses échecs politiques (élection présidentielle et élections législatives), il s’est recyclé dans l’humanitaire. Il est en effet directeur général de l’ONG Singa tournée « vers l’accueil  des réfugiés et des personnes migrantes ». Il vit donc grâce à l’immigration et grâce à l’argent public ; en 2022, la mission “immigration, asile et intégration“  a coûté 2 265 301 128, 08 euros à l’Etat (autorisations d’engagements consommés). En 2021, 750 millions d’euros ont été répartis entre 1 350 associations ; d’un côté le Gouvernement prétend lutter contre l’immigration et de l’autre il finance les associations qui soutiennent l’immigration.

Et « Ben » de Saint-Renan (près de Brest) s’explique dans un entretien accordé à Libération (mardi 12 décembre 2023) : « C’est une belle victoire. Ce texte qui allait considérablement abîmer la condition de vie des étrangers en France est tombé. J’espère que nous allons pouvoir nous mettre autour de la table et discuter afin de revenir à la raison. Nous ne pouvons jamais discuter de l’immigration de manière rationnelle. C’est le cas en France mais aussi en Europe : le poids de l’immigration est surestimé, des chiffres qui sont loin de la réalité à cause de l’approche émotionnelle. Les politiques ne donnent aucune importance aux chiffres, contrairement à l’imaginaire. » Tout cela est bel et bon, mais Hamon se garde bien de fournir quelques chiffres ; il est vrai que les partisans et les professionnels  de l’immigration ont pour habitude de faire l’impasse sur cet aspect du problème. On se contente d’utiliser des arguments moraux ou d’évoque les « métiers en tension » – la gauche morale rejoint le patronat.

Des avocats et des associations qui vivent de l’immigration

Pour compléter utilement le propos de Benoît Hamon, nous nous proposons de fournir quelques données. «  En 2021, l’Insee dénombrait  887 100 ressortissants algériens sur le sol français, soit la communauté étrangère la plus importante du pays » (Le Journal du dimanche, 10 décembre 2023). « Dans son document intitulé “L’immigration en France, données du recensement 2017“, le ministère de l’Intérieur précise que 41,6 % des Algériens du plus de 15 ans vivant en France sont chômeurs ou inactifs – ni employés, ni étudiants, ni en retraite -, contre 14,1 % parmi les Français » (Le Journal du dimanche, 10 décembre 2023). « En 2022, plus de 137 000 étrangers ont formulé une demande de protection [demande d’asile], selon Eurostat (direction générale statistique de la Commission européenne) en France. Ce qui en fait le deuxième pays européen le plus convoité en la matière, derrière l’Allemagne » (Le Journal du dimanche, 10 décembre 2023). Il faut également parler de l’aide juridictionnelle accordée aux étrangers qui font appel à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) après que leur dossier a été rejeté par l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) ; l’aide juridictionnelle  globale est évaluée à environ 500 millions d’euros chaque année.  « Dès qu’il se charge du dossier d’un demandeur d’asile, un avocat est sûr d’être rémunéré à hauteur de 576 euros (hors taxe). Et rien ne l’empêche d’en prendre plusieurs dans une même journée. « Cela peut monter à cinq, parfois même à dix en une seule matinée », confie un juge de la CNDA (Le Journal du dimanche, 10 décembre 2023).

On ne peut pas parler de l’immigration sans aborder la question de la délinquance. D’après Thibault de Montbrial, avocat au barreau de Paris, « représentant 10,3 % de la population, les étrangers comptent pour 27 % des détenus ou plus de 70 % de la délinquance violente à Paris. Financière ensuite, avec un coût global de l’immigration évalué à la somme de 53,9 milliards par an » (Le Journal du dimanche, 10 décembre 2023)

Les gens réclament un référendum

Revenons à Benoît Hamon. Lundi 11 décembre, dans la matinale de France Inter, il était invité à débattre avec Florian Bachelier, avocat à Rennes et ancien député LREM. Le grand argument de « Ben » : il faut donner un titre de séjour aux immigrés qui travaillent et qui cotisent pour la retraite. Question : qu’est-ce qu’on fait des autres, des inactifs, des trafiquants ? Une autre question se pose : alors qu’il y a des millions de chômeurs sur le territoire de la République française, comment se fait-il qu’il y a des métiers « en tension » ? Un Gouvernement  qui entreprendrait d’améliorer l’image du travail  manuel (voir les séries à la télé qui « oublient » les classes populaires), d’augmenter sérieusement les salaires des ouvriers (un plombier est aussi utile qu’un avocat) et de s’intéresser aux conditions de travail dans le BTP, éviterait à Hamon de voir des «fantasmes » et des « délires » dans la dénonciation de l’immigration (Libération, mardi 12 décembre 2023). Il devrait demander l’avis des habitants du quartier de Bellevue, à Nantes, par exemple – les derniers coups de feu remontent à samedi 9 décembre (Presse Océan, dimanche 10 décembre 2023). Il pourrait se référer également au récent baromètre de l’institut Verian-Epoka (ex-Kantar Pulic) : 52 % (+ 7 points en un an) des personnes interrogées (en face à face) estiment que le nombre des immigrés est trop important (Le Monde, vendredi 8 décembre 2023). Mais il y a pire pour « Ben », 48 % des sympathisants de gauche (+ 21 points en cinq ans) estiment qu’il y a trop d’immigrés en France, d’après une enquête BVA pour la Fondation Jean Jaurès (Le Monde, dimanche 3-lundi 4 décembre 2023). Et comme nous avons affaire à un vrai « démocrate », il tiendra compte du fait que 75 % des personnes interrogées demandent l’organisation d’un référendum sur la question (sondage Odoxa, Le Figaro, jeudi 14 septembre 2023).

Bernard Morvan

Crédit photo : Audrey AK/Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Motion de rejet préalable : Benoît Hamon est « satisfait »”

  1. VORONINE dit :

    Le patronat aurait donc des “PRINCIPES ” humanitaires ? voilà qui est nouveau et bien près du portefeuille !

  2. Bodelo44 dit :

    Vous êtes bien les seules à attacher encore la moindre importance à ce que dit M. Hamon !

  3. Hadrien Lemur dit :

    Benoît Hamon et Manuel Valls sont les Jean-Claude Dusse de la politique Française (et Catalane pour le dernier), mais à la différence de Michel Blanc qui pratique l’auto-dérision avec humour, ces deux tocards ne font rire personne.

  4. Bran Ruz dit :

    Harmon , charisme et QI politique d’une huitre et pas d’une plate de Riec sur belon , une bien mauvaise creuse d’importation étrangère. Au vu de ces goûts pour le ville de Trappes et de son maire , elles vendraient du Maghreb évidemment.

  5. kaélig dit :

    C’est un classique. Pour neutraliser le potentiel pouvoir de nuisance électorale du Tizef Benoit, on lui a offert avec nos impôts un boulot peinard dans une ONG immigrationiste de préférence.
    C’est un procédé de recyclage des élus au chômage.

  6. patphil dit :

    enfin un politique de gauche qui défend les travailleurs français, merci ruffin !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Local, NANTES, Sociétal, Société

“Fyssa”, l’application 100% halal pour lutter contre le gaspillage alimentaire arrive à Nantes

Découvrir l'article

International

Grand remplacement au Royaume-Uni. L’immigration massive est à l’origine de la plus forte augmentation de la population depuis 75 ans

Découvrir l'article

International

Immigration. Le Parlement finlandais adopte une nouvelle législation sur le contrôle des frontières

Découvrir l'article

Sociétal

Répression médiatique. CNews sanctionné par l’Arcom de 80 000 euros d’amendes pour avoir laissé dire à un intervenant que « l’immigration tue »

Découvrir l'article

International

Immigration. Le gouvernement allemand fait obstruction aux plans d’expulsion des Afghans

Découvrir l'article

Football, Sport

La star du football en Allemagne Toni Kroos déplore les conséquences de l’immigration dans son pays

Découvrir l'article

Sociétal

Élections législatives 2024 : quelles sont les propositions des trois principaux partis sur l’immigration ?

Découvrir l'article

International

Allemagne. Des fonctionnaires du ministère des affaires étrangères font l’objet d’une enquête pour avoir délivré des permis d’entrée illégaux

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Vidéo

Mamelouk sur un cheval, route bloquée : à Rennes un mariage tchétchène provoque la stupeur [Vidéo]

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration en France : les chiffres clés de 2023

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky