Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Manifestation des agriculteurs dans le centre de Nantes : « ce n’est qu’un début » [Photos]

Ce jeudi 25 janvier, six convois d’agriculteurs ont convergé des quatre coins de la Loire-Atlantique à l’appel de la FNSEA pour se rassembler devant la préfecture de Nantes. Dans un grand calme – presque assourdissant – plus de 200 tracteurs se sont rangés devant la préfecture et dans les rues avoisinantes.

Sur les godets des tracteurs, des slogans écrits sur des panneaux en bois ou en tôle ondulée, parfois surmontés des panneaux des communes à l’envers, symboles d’un “système qui marche sur la tête”. Entre autres : “+ de prix – de normes”, “stop aux normes”, “raz le cul de vos conneries”, ou encore “la terre se laboure avec du savoir-faire, pas un ordinateur”.

Des agriculteurs sont venus des confins du département – Guerande, Villepot, Marsac sur Don, Dreffeac, Rouans ou encore Donges.

“On croule sous la paperasse”, explique l’un d’eux. “Registre de l’utilisation des phytosanitaires, registre des traitements, prévisionnels, des contrôles en veux tu en voilà – et il faut leur consacrer du temps, et si on refuse, on perd les primes” de la PAC. Un autre, plus direct, nous confie “beaucoup d’entre nous vivent des aides, et là on les retire, on demande simplement à pouvoir vivre de notre métier, c’est simple, non ?”.

Dans toute l’Europe, les agriculteurs manifestent, notamment contre l’irruption de produits d’Ukraine, “qui n’ont pas les mêmes normes que nous. C’est une histoire de gros sous, l’Europe n’est plus au service des peuples ou des gens”, releve un agriculteur castelbriantais.

“En Allemagne, Pologne, Roumanie, ça fait des mois, mais les médias ont interdiction d’en parler. Ici, ce n’est qu’un début, les routiers, les pêcheurs nous rejoignent, nous irons à Bruxelles, à la source de tout ce merdier. Les normes, elles viennent d’Europe, mais en France ils ne font qu’en rajouter encore”, constate un agriculteur du sud-Loire. “On étouffe sous des normes et des obligations qui se contredisent, qui n’ont pas de sens”, relève encore un autre agriculteur des environs de Nantes.

A Rennes, ce jeudi, 150 pêcheurs – empêchés d’aller en mer un mois par le diktat des lobbys écolos – ont rejoint les agriculteurs. Et la zone commerciale d’Atlantis était bloquée ce matin jusqu’à 14h par des agriculteurs à l’appel de la confédération paysanne.

Louis Moulin

Crédit photo : Breizh-info.com

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Manifestation des agriculteurs dans le centre de Nantes : « ce n’est qu’un début » [Photos]”

  1. GR dit :

    Je suis agriculteur en retraite, coopérateur CANA (Terrena) depuis 1984. La chaine de distribution ne fonctionne pas, elle est pervers pourrie, et ce n’est pas le fait de la GD ou de l’agriculteur, mais d’une coalition de l’ensemble, et au niveau international. Le maillon qui fout la merde c’est les coopératives. Il faut absolument supprimer tous les avantages fiscaux de ces pieuvres géantes. C’est un fonctionnement communiste issu de l’avant guerre qui a créé une véritable mafia. Il faut les soumettre à l’impôt société, à la facturation obligatoire (prix et délai de règlement fixé, etc ). J’ai négocié avec l’ensemble de la GD nationale pour une société de producteurs que j’ai créée, nous avions acheté le produit ajouté nos frais, et déterminé un prix plancher, sinon c’est la mort. En face de nous une coop qui n’avait pas encore acheté le produit, et pouvait descendre à O. En effet on marche sur la tête! Au lieu de donner de l’argent au producteur, les coop se répandent en rachetant tout, (PME, domaines indépendants ..) et en vendant des containers aux chinois à vil prix. Cette solution sera peut-être douloureuse au début, mais c’est la seule qui pourra sauver notre agriculture de manière pérenne. Sinon vous allez obtenir quelques mesurettes inefficaces comme EGALIM, et de nouvelles subventions si vous êtes écolos, mais bientôt ne subsisteront que des coop et des multinationales. Bon courage, ne lâchez pas le morceau! Dach mat atao !

  2. Jotglars 66 dit :

    GR sait de quoi il parle en vrai professionnel, nos avis sur la question ne sont pas compétents en tant que citadins par contre sur le plan politique, il semblerait que les agriculteurs votent plus à droite tandis que les villes élisent des rigolos de gauche avec les résultats que l’on connait ! ( voir l’état de Nantes, Rennes etc…) Pensez y lors du prochain vote, c’est la dernière chance avant la cata…..

  3. alienor dit :

    si cette “révolte” foire à l’UE, c’en est fini, ne lâchez pas svp

  4. Bran Ruz dit :

    Je soutiens les agriculteurs, leurs revendiquations sont justes . Mais aujourd’hui, ils ont contre eux tous les mondialistes, les europeistes, les gauchos-bobos de pacotilles, les girouettes du macronisme qui ont les doubles discours faciles,changeant d’avis en fonction qu’ils se trouvent à Paris ou à la mecque bruxelloise . Les agriculteurs c’est la France , celle que nous voulons préserver, sauver même !! Votons pour cela , en juin degageons ces manipulateurs , ces menteurs qui trahissent les agriculteurs comme l’ensemble des français.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

NANTES

Un « belge » avec un fusil d’assaut interpellé alors qu’il voulait aller à Nantes

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Mélissa (Némésis) : « Passé une certaine heure, et même parfois en journée, il est impossible pour une femme de se balader seule dans le centre-ville de Nantes » [Interview]

Découvrir l'article

NANTES

Séquestration et tortures à Nantes. Sounounou, 26 ans, quatrième suspect écroué avec un profil inquiétant

Découvrir l'article

NANTES

Manque de policiers municipaux à Nantes : la ville organise un concours de recrutement

Découvrir l'article

RENNES

Venus des quartiers de Nantes (et d’Afrique), ils sont condamnés pour deux fusillades à Rennes sur fond de trafic de drogue

Découvrir l'article

Sociétal

Affaire Dupont de Ligonnès : Le procureur de Nantes rejette la version “sans fondement” de la sœur

Découvrir l'article

NANTES

Terrain d’insertion pour Roms à Saint-Herblain : le projet stoppé par le Conseil d’État

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, NANTES, Pornic, Société

Mafiaïsation de la société : tentative d’assassinat à Pornic !

Découvrir l'article

NANTES

Cambriolages à Nantes : un marocain multirécidiviste en attente de son permis de séjour écroué

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : Trois individus arrêtés pour une série de « vols à la clenche »

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky