Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Viktor Orbán : « Pas d’immigration, pas de théorie du genre, pas de guerre ! »

“Sans la Hongrie, sans le peuple hongrois, il n’y a pas de liberté en Europe“, a affirmé le Premier ministre Orbán, sur un ton de défi face à ce qu’il perçoit comme les dangers croissants des politiques de l’Union européenne. Lors de cet événement, au cours duquel des membres du Fidesz ont également prononcé des discours, le Premier ministre Orbán a insisté sur la nécessité de lutter pour protéger la paix, la sécurité et les réalisations économiques de la Hongrie contre les batailles idéologiques qui se déroulent à Bruxelles.

“Depuis 20 ans, nous remportons toutes les élections européennes. Nous sommes la communauté politique la plus prospère de Hongrie et d’Europe“, a-t-il déclaré, exprimant son intention non seulement de poursuivre ces victoires, mais aussi de le faire avec humilité. “Sans humilité, il n’y a pas de victoire”, a-t-il déclaré.

Soulignant le décalage entre les priorités de son administration et celles de l’opposition, le Premier ministre Orbán a reproché à ses adversaires d’avoir perdu leur intégrité et d’avoir oublié l’humilité, ce qui les a empêchés de gagner la confiance du peuple pendant plus d’une décennie. “Les victoires électorales sont un outil pour servir le peuple, et c’est ce que nous faisons en tant que parti au pouvoir depuis 14 ans”, a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Orbán a également rappelé les réalisations de son gouvernement en matière de reprise économique, d’emploi et de politiques sociales, qui contrastent fortement avec les administrations précédentes. “C’est nous qui avons relancé l’économie hongroise, que la gauche dirigée par Gyurcsány avait mise en faillite. Aujourd’hui, un million de personnes supplémentaires sont employées en Hongrie. C’est nous qui avons fourni des emplois aux Roms, qui sont désormais des citoyens appréciés de la Hongrie.

Abordant les tensions géopolitiques actuelles, le premier ministre a souligné les menaces qui pèsent sur la stabilité de l’Europe, en insistant notamment sur le manque de leadership de l’UE. “Nous assistons au déclin de l’Europe forte, pacifique, libre et heureuse à laquelle nous avons aspiré toute notre vie sous le communisme. Ne mâchons pas nos mots, il y a de gros problèmes à Bruxelles”.

Le discours du Premier ministre Orbán a été particulièrement poignant sur les questions de l’immigration et de l’engagement militaire. Réfléchissant à l’influence de George Soros, il a réitéré son opposition aux politiques migratoires de l’UE, qui, selon lui, s’alignent sur le plan de Soros visant à gérer les migrations plutôt qu’à les arrêter. “Personne ne peut dicter aux Hongrois avec qui ils peuvent vivre”, a fermement déclaré le Premier ministre Orbán.

En ce qui concerne les conflits militaires qui touchent l’Europe, le premier ministre a exprimé sa vive opposition à l’implication progressive de l’OTAN dans le conflit ukrainien. “C’est un tourbillon de guerre qui pourrait entraîner l’Europe dans l’abîme. Bruxelles joue avec le feu, ce qu’elle fait est une pure folie”, a-t-il déclaré.

“Nous ne voulons pas de la guerre et nous ne voulons pas que la Hongrie redevienne le jouet des grandes puissances. C’est pourquoi nous devons défendre la paix. Chez nous, à Bruxelles, à Washington, à l’ONU et à l’OTAN, je propose que nous prenions un engagement clair. Tant qu’il y aura un gouvernement national, la Hongrie n’entrera pas dans la guerre russo-ukrainienne du côté de qui que ce soit”, a-t-il conclu.

Le coup d’envoi de la campagne n’était pas seulement une démonstration de force politique, mais aussi un message clair adressé à Bruxelles : “Nous devons prendre le contrôle de Bruxelles, écarter les bureaucrates et prendre les choses en main. Si nous ne le faisons pas, ce n’est pas seulement l’Europe, mais aussi nous, les Hongrois, qui paierons le prix fort pour l’incompétence et l’impuissance des dirigeants de Bruxelles.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

14 réponses à “Viktor Orbán : « Pas d’immigration, pas de théorie du genre, pas de guerre ! »”

  1. louis dit :

    enfin un président qui n’est pas hors sol ! ce qui n’est pas le cas de notre grand timonier

  2. domper catalan français dit :

    Si seulement on entendait ce genre de discours courageux, volontaire et intelligent de la part de notre Président et de ses ministres, on serait un peu plus rassurés sur l’avenir de notre France. Mais hélas, chez nous, ce ne sont que manifestations en tous genres: antifa, antipolice, antisémite, pour le hamas sous couvert de Palestine, contre l’islamophobie, le racisme, la discrimination, l’autoroute, les bassines etc…La Hongrie est un bloc, une nation alors que la France est fractionnée par des minorités agissantes qui ont détruit notre nation rassemblée sous un même drapeau.

  3. Gaï de ROPRAZ dit :

    Il n’y a rien a dire. Voila un gus avec une vision politique, et non comme certains saltimbanques qui viennent et disparaissent à l’image d’une marionette de Foire que l’on agite pour amuser les gosses. Et personnellement, ce qui me plaît le plus, est son attitude vis-à-vis de l’engagement de l’Europe dans l’affaire Ukrainienne. Il refuse de prendre position afin de ne pas etre emmerdé, et préfère se tourner vers les problemes nationaux hongrois, telles entre-autres, les perpetuelles invasions humaines qui sont un danger mortel pour la race blanche. En un mot et pour conclure : A quand un Orbàn en France ?… On en a besoin, et vite, bordel !!! …

  4. Jean Claude Gruchet dit :

    BRAVO ! !

  5. Francesco dit :

    Joli programme mais de quoi se mettre à dos tous les nervis de l’Europe bilderberguienne et de quoi faire un petit caca nerveux à ses compatriotes Soros (maintenant que nous devons nous taper également sons boutonneux de fils). Les magyars aiment Viktor parce que Viktor aime son pays et son peuple et qu’il n’est pas une tantouze sniffante et marxisée.

  6. de CRISENOY Alain dit :

    Voila un dirigeant qui défend son pays!!!Aucun accord non plus avec un pays pouvant lui remplir les poches;Voila toute la différence avec notre pays!!!!

  7. NOEL dit :

    En Europe de l’ouest , je ne perçois aucun dirigeant qui affiche une telle attitude , en gros , il est pour l’UE mais pas celle là , j’espère que beaucoup de Français auront ce geste de survie le 9 juin prochain . Bravo V. Orban

  8. Adrien Kéfelou dit :

    Bravo à Viktor Orbán qui défend son pays, contrairement à tous les charognards et escrocs de France et d’ailleurs qui s’en foutent plein les poches, nous mettent un bandeau sur la bouche et nous bourrent le crâne avec leur idéologie mortifère.
    Le 09 juin, Aux Urnes Citoyens pour dégager tous les parasites qui sévissent en France et à Bruxelles sous la coupe de la Hyène.

  9. France-usa dit :

    Dis voir, Mr ” jean nai ” La raison ne devrait pas enlever le respect de ceux, les quelques qui le méritent. Comme, non pas, un ”gus” mais Mr le Président Viktor Orbán. Un homme des plus respectueux, une force politique actuelle comme on en trouve malheureusement que rarement Un vrai personnage qui réveille son peuple et peut être même quelques sans dent de chez nous. Un Homme courageux droit dans ces bottes…, ”avec des couilles”, si cela peut te donner l’impression d’être, toi aussi, une pointure (mdr), qui se la joue mister hot shot ! Thank’s, le gus !

  10. Bernard Thiebault dit :

    Il est evident que son attitude est celle d’un responsable politique aimant son Pays et son Peuple…comme nous aimerions tant en avoir un de cette trempe en France !! Alors le 9 juin,.. ne nous trompons pas il faut rejoindre le groupe ECR dont fait parti Mr Orban, ;;pour cela un seul vote de raison pour sauver l’Europe des Nations et notre France …votons en masse pour Reconquête avec Marion Marechal qui fat parti du groupe Europe ECR !!

  11. Jacques Derieppe dit :

    Bravo monsieur Orban, la france irait beaucoup mieux avec un president tel que vous

  12. Bran ruz dit :

    Projet politique plutôt clair, voilà un homme qui au moins a une vision pour son pays et son projet n’est pas celui de la commission européenne, qui soumet les peuples à ses diktats immigrationistes, LGBTISTES 18 fois plus , oblige les peuples à financer une guerre en Ukraine sans demander à ces mêmes peuples leurs accords par référendum par exemple . Pour lui , qui n’a pas oublié que son pays a été soumit à l’invasion Ottomane il y a quelques siècles, le projet européen de notre effacement civilisationnel est un repoussoir mortifere ,et je ne peux que valider son constat . Le 9 juin nous avons la possibilité de changer la donne , faisons-le !!

  13. DAMSEAUX dit :

    Le langage de la raison n’a pas cours à l’ U.E. : les commissaires font pression sur ce brave homme pour qu’il vote des crédits de guerre en faveur de l’ Ukraine ( Qui nous a volé du gaz russe pendant des décennies avant Nordstream ( posé pour éviter les détournements ))
    . L’ UE fait du chantage en refusant les subsides auxquels la Hongrie a DROIT pour obtenir la continuation d’une guerre illégale car contraire aux accord de MINSK … que les Russes ont respectés alors que les garants France et RFA sont acharnés à obtenir une victoire pour ne pas avoir à rendre des comptes de leur duplicité !

  14. mc dit :

    De toute façon, il ne s’agit pas d’endommager le Bismark ORBAN, mais bel et bien de le couler …

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, Tribune libre

Mais où iront les migrants quand l’Europe sera devenue l’Afrique ? [L’Agora]

Découvrir l'article

Politique

Elections européennes. Quel est le rôle d’un député européen ? Combien de députés Français ?

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « Les prochaines élections européennes décideront de la guerre et de la paix en Europe »

Découvrir l'article

Sociétal

Islamisme. Les Frères musulmans cherchent à instaurer un califat en Europe en recourant au soft power

Découvrir l'article

Sociétal

En quoi ma patrie est-elle européenne ? Des Européens témoignent

Découvrir l'article

Tribune libre

Immigration musulmane en Europe. Quels défis attendent les Européens ?

Découvrir l'article

International, Sociétal

Contrôle des populations. La Belgique va réglementer l’application Telegram pour l’ensemble de l’Europe

Découvrir l'article

A La Une, International

Gabegie. Le député européen le mieux payé de Bruxelles a gagné 3 millions d’euros l’année dernière

Découvrir l'article

International

L’empire européen : du désastre organisé à l’horizon nécessaire

Découvrir l'article

Sociétal, Vu ailleurs

L’Européen et les autres peuples. Par Bernard Lugan

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky