page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pédocriminalité. La Hongrie renforce sa législation sur la protection des enfants en adoptant des mesures plus strictes et en améliorant la sécurité en ligne

Annoncée par Máté Kocsis, chef du groupe parlementaire Fidesz, la proposition représente une position ferme pour protéger les enfants hongrois des délits sexuels et des contenus numériques inappropriés.

Les lois proposées prévoient des conséquences sévères pour les délits sexuels à caractère pédophile : Ces délits ne seront pas prescrits et leurs auteurs seront soumis à des sanctions strictes, notamment l’impossibilité d’obtenir une libération conditionnelle, une détention de réinsertion ou un certificat de bonne conduite. En outre, les citoyens hongrois qui commettent ces délits à l’étranger seront également inclus dans une base de données publique sur les pédophiles, ce qui garantira une responsabilité totale, quel que soit l’endroit où le délit a été commis.

Les professionnels travaillant avec des enfants qui négligent de signaler des situations où un enfant est en danger risquent jusqu’à deux ans de prison, ce qui témoigne de la politique de tolérance zéro du gouvernement à l’égard de la négligence dans les fonctions de protection de l’enfance.

« Nous soumettons les travailleurs des institutions de protection de l’enfance à des tests d’aptitude stricts afin de nous assurer que les enfants sont confiés à des mains sûres », a déclaré M. Kocsis, soulignant l’importance de protéger les institutions contre les individus aux intentions malveillantes.

En outre, le paquet législatif vise à protéger les enfants contre l’exposition à des contenus en ligne inappropriés pour leur âge.

Il introduit des mesures visant à simplifier la procédure permettant aux parents de demander un service internet filtré, où les sites figurant sur la liste noire de l’Autorité nationale des médias et des infocommunications (NMHH) ne sont pas accessibles. Ces mesures sont étroitement liées à des amendements plus généraux qui renforcent les droits et la dignité des enfants dans le domaine numérique.

Máté Kocsis a souligné l’engagement du gouvernement en faveur de mesures de protection solides : « Nous devons protéger nos enfants avec tous les outils disponibles. En renforçant le cadre juridique relatif à la conduite et à la surveillance des personnes travaillant avec des enfants et en améliorant le contrôle que les parents exercent sur le contenu accessible à leurs enfants en ligne, le gouvernement s’emploie activement à protéger les plus jeunes membres de la société contre les dangers »

L’accent mis sur la protection des enfants s’inscrit dans le cadre d’un engagement plus large en faveur des valeurs familiales et de la sécurité de la société, reflétant la priorité du gouvernement de créer un environnement sûr et sain pour les générations futures.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Pédocriminalité. La Hongrie renforce sa législation sur la protection des enfants en adoptant des mesures plus strictes et en améliorant la sécurité en ligne”

  1. Gaï de ROPRAZ dit :

    Indéniablement, la France devrait suivre l’exemple de la Hongrie quant aux delits sexuels et la protection des enfants. Mais comment l’appliquer en France avec un President qui est un homosexuel notoire, mais qui néanmoins rechigne à le devoiler officiellement ?…

  2. patphil dit :

    décidément ce gars Orban me plait de plus en plus, sécuriser les siens n’est il pas normal, en france ça parait anormal pour nos zélites

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Viktor Orbán : « Une coalition pro-guerre, anti-économie et pro-immigration s’est formée en Europe »

Découvrir l'article

Immigration, International, Politique, Sociétal

Immigration. La Hongrie condamnée à 200 millions d’euros d’amende par Bruxelles pour avoir défendu les frontières de l’UE

Découvrir l'article

Sociétal

OMERTA n°5 : pédocriminalité, secte, inceste, wokisme, une enquête exceptionnelle et sans concession

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « La Hongrie décidera de son propre destin, pas Bruxelles »

Découvrir l'article

Sociétal

CYBERPÉDOCRIMINALITÉ : VOS ENFANTS SONT-ILS MENACÉS ?

Découvrir l'article

Sociétal

Reportage. Pédocriminels, la traque

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « Les prochaines élections européennes décideront de la guerre et de la paix en Europe »

Découvrir l'article

International

Viktor Orbán : « Pas d’immigration, pas de théorie du genre, pas de guerre ! »

Découvrir l'article

Sociétal

Pédocriminalité. Un reportage sur les Pédoprédateurs piégés sur Internet

Découvrir l'article

Sociétal

Pédocriminalité. Jonathan Delay : « A Outreau il y a eu des acquittés… mais aucun innocenté »

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky