page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le ministre irlandais affirme que 80 % des immigrés clandestins arrivent par le Royaume-Uni

Plus de huit migrants sur dix arrivant en Irlande ont traversé le pays depuis le Royaume-Uni, ont affirmé les autorités de Dublin.

Alors que les tensions liées à l’immigration de masse sont déjà vives et que la crise du logement a conduit de nombreux demandeurs d’asile à vivre sous des tentes, la ministre irlandaise de la justice, Helen McEntee, a déclaré : « C’est le défi que nous devons relever, car nous avons plaidé en faveur d’une frontière ouverte sur cette île »

L’Irlande et le Royaume-Uni disposent tous deux d’une zone de voyage commune qui date d’avant l’adhésion des deux pays à l’UE. Dublin – comme Londres – a insisté sur le fait qu’il ne devrait pas y avoir de retour aux postes frontières entre les deux nations après le Brexit, même si l’accord issu de cette promesse signifiait que Bruxelles conserverait un certain contrôle sur l’Irlande du Nord malgré sa sortie de l’Union.

Robbie Gallagher, sénateur du Fianna Fáil, a qualifié le chiffre (inexact) de plus de 80 % de « particulièrement inquiétant ». Une grande partie des personnes arrivant en Irlande en provenance du Royaume-Uni seraient originaires du Nigeria. Cette situation pourrait être utilisée à l’avantage du gouvernement, une source citée par le Daily Mail soulignant qu’« il est plus facile pour l’État d’expulser quelqu’un vers le Nigeria que vers le Royaume-Uni ».

Les fonctionnaires de Dublin ont précédemment accusé le « plan Rwanda » du Premier ministre britannique Rishi Sunak – qui consiste à envoyer les migrants dans le pays africain pour qu’ils y soient traités – d’avoir déclenché une vague de demandeurs d’asile passant directement par l’Irlande. Ce point de vue pourrait être renforcé par le fait que le mouvement migratoire en provenance d’Irlande du Nord a été décrit comme un « phénomène relativement récent », c’est-à-dire qu’il a commencé à peu près au moment où il était clair que le plan rwandais allait bientôt entrer en vigueur.

Les craintes que le plan rwandais puisse avoir un effet d’entraînement en Irlande sont si sérieuses que la Haute Cour irlandaise a jugé le mois dernier que le Royaume-Uni n’était pas un pays sûr pour envoyer des demandeurs d’asile en raison du risque qu’ils soient renvoyés dans le pays africain.

Les fonctionnaires du ministère de l’intérieur britannique ont qualifié cette décision d’« absurde », tandis que la politicienne indépendante irlandaise Carol Nolan a souligné jeudi les préoccupations de longue date des députés d’arrière-ban du gouvernement irlandais, qui estiment que cette politique est « un train fou qui fonce sur [l’Irlande] et que nous n’avons aucun moyen de l’arrêter ».

M. Nolan a déclaré à The European Conservative :

Il semble que ce gouvernement [de Dublin] désemparé ait pris cette évaluation non pas comme un défi à relever, mais presque comme une prophétie auto-réalisatrice contre laquelle il n’y avait pas grand-chose à faire.

Elle a ajouté que M. McEntee a depuis lors « parlé des niveaux de coopération entre les unités de gestion et d’application des frontières irlandaises et britanniques ».

Mais si elle admet aujourd’hui que 80 % des demandeurs d’asile passent par le Nord, il est clair que cette coopération a été essentiellement inutile en termes de résultats conduisant à une réduction du flux de personnes arrivant ici.

M. McEntee devrait rencontrer le ministre britannique de l’intérieur, James Cleverly, peut-être même la semaine prochaine, pour discuter de la question. Mais l’Irlande doit également régler elle-même certains problèmes, comme le fait d’avoir expulsé moins de 100 des quelque 7 300 personnes auxquelles le statut de réfugié a été refusé en Irlande depuis le début de l’année 2023.

 Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

5 réponses à “Le ministre irlandais affirme que 80 % des immigrés clandestins arrivent par le Royaume-Uni”

  1. kaélig dit :

    Je vois que tous les pays sont largués par le problème de l’immigration…

  2. Nemo dit :

    Un proverbe populaire dit: “C’est pas quand on a chié dans son froc qu’il faut serrer les fesses.”
    C’est applicable à l’invasion migratoire .

  3. coco dit :

    l’immigration telle quelle existe actuellement en Europe est délibérée!
    Le Parlement en GB a voté le 23 avril une loi visant à envoyer des migrants en situation irrégulière au Rwanda où leur demande d’asile serait étudiée, sans possibilité pour eux de retourner au Royaume-Uni, quel qu’en soit le résultat. « d’ici à la fin de l’année » un groupe est déjà identifié de 5700 personnes, https://www.breizh-info.com/category/actualite-societale/
    QUI s’ y opposent?l’ONU , Conseil de l’Europe ,les associations qui en vivent !
    qui en profitent ? Ceux qui engrange le butin.. qui détiennent la/les dettes, manipulés par ceux qui ont le vrai pouvoir :L’État profond américain. La finance, le pétrole et la guerre ..

  4. NEVEU RAYMOND dit :

    Seule solution…les convertir en boete à crustacés pour garnir les casiers sur le plateau des Minquiers que les Hollandais de la Cour de Justice de La Haie ont attribué à la Couronne alors qu’il se situe à quelques encablures” de la côte franque! Et cette fois le terme encablure est bien employé!
    Comme disait Tabarly: Les Français sont d’indécrottables ploucs! Aucune protestation!

  5. patphil dit :

    pourquoi ne pas les renvoyer au royaume uni qui les renverra au rwanda

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International

Viktor Orbán : « Une coalition pro-guerre, anti-économie et pro-immigration s’est formée en Europe »

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

Rennes : après les Champs Libres, l’Hôtel Pasteur occupé par un comité de soutien aux immigrés !

Découvrir l'article

Economie, International

Immigration. 1,1 million de migrants ont demandé l’asile dans l’UE en 2023 – seulement 90 000 expulsions

Découvrir l'article

International

Invasion migratoire en Allemagne. 57% des migrants arrivent sans passeport

Découvrir l'article

Sociétal, Société

“OQTF DEHORS” : Une Banderole Déployée sur les Grilles du Palais de Justice de Bastia

Découvrir l'article

Politique

Nicolas Pouvreau-Monti, cofondateur de l’Observatoire de l’immigration et de la démographie : « On a atteint des niveaux d’immigration jamais-vus» sous la présidence d’Emmanuel Macron »

Découvrir l'article

Politique

Pouvoir d’achat, sécurité, immigration: le Forum BFMTV en intégralité

Découvrir l'article

Politique

Immigration, pouvoir d’achat, énergie… L’interview en intégralité de Jordan Bardella

Découvrir l'article

International

Irlande. Des candidats anti-immigration élus à Dublin lors d’élections locales : une première historique

Découvrir l'article

Histoire, Politique

À la découverte de l’Irlande : Héritage, Revendications et Avenir

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky