page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Contrôle des populations. La Belgique va réglementer l’application Telegram pour l’ensemble de l’Europe

L’IBPT, l’autorité belge de régulation des communications électroniques, sera chargée de superviser l’application de messagerie Telegram pour l’ensemble de l’Europe, selon la presse locale

La loi européenne sur les services numériques (DSA) oblige les plateformes de médias sociaux qui opèrent en Europe à désigner une société pour agir en tant que représentant local. L’application basée à Dubaï a choisi une société belge, l’European Digital Services Representative (EDSR), pour la représenter. Telegram relève donc de la compétence réglementaire de l’IBPT, qui exigera que l’application se conforme aux lois belges sur la protection des données et les discours haineux.

Telegram est un service basé sur le cloud fondé par Pavel Durov, né en Russie, en 2013, qui a connu un regain de popularité lors du verrouillage du COVID. Il a été utilisé par des militants de la liberté d’expression et de la démocratie, en particulier en Russie et en Iran, où son cryptage aide les gens à communiquer sans interférence gouvernementale.

Toutefois, certains gouvernements européens l’ont accusé de favoriser la criminalité et les « discours de haine ». Il a déjà suscité l’ire des autorités belges en raison de son utilisation par le soldat renégat Jürgen Conings, qui, en 2021, a fait l’objet d’une chasse à l’homme après avoir menacé de s’en prendre à des responsables de la santé.

Mathias Vermeulen, de la société AWO, spécialisée dans les droits relatifs aux données, a expliqué le fonctionnement du règlement : « Supposons qu’un Néerlandais participe à un canal Telegram qui appelle à la violence contre une synagogue ou une mosquée, qu’il envoie un rapport à Telegram mais qu’il constate que rien n’est fait, il peut déposer une plainte auprès de l’IBPT », a-t-il déclaré à De Standaard. Le régulateur belge peut alors imposer une sanction si l’application ne se conforme pas à la loi.

Le contrôle réglementaire de l’IBPT commencera « dans quelques semaines », selon les autorités belges.

Telegram a déjà publié des lignes directrices sur la manière dont les utilisateurs peuvent se conformer à l’ASD, faisant même référence à un bot automatique où les utilisateurs peuvent signaler un contenu et s’enquérir de sa légalité au regard du droit européen.

Cependant, M. Vermeulen a déclaré que les régulateurs belges étaient confrontés à un défi monumental pour réglementer la plateforme, dont le nombre d’utilisateurs est estimé à 900 millions de personnes. « Telegram est la plateforme qui collabore le moins avec les gouvernements.

Des députés allemands ont demandé l’interdiction pure et simple de Telegram en 2022, l’accusant de faciliter les « discours de haine ». Entre-temps, des experts se sont opposés à une récente proposition de la Commission européenne visant à ce que l’application installe un logiciel de détection pour lutter contre la diffusion de matériel pédopornographique. Ils ont déclaré que cette mesure serait « disproportionnée et constituerait une menace pour la sécurité et la confidentialité des communications ».

Ils veulent nous contrôler tous et totalement. « Pour notre bien » qu’ils disent…Mais comme pour la vidéosurveillance, certains idiots utiles diront : « Si on a rien à se reprocher, alors ça ne pose aucun problème ».

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Contrôle des populations. La Belgique va réglementer l’application Telegram pour l’ensemble de l’Europe”

  1. Pschitt dit :

    Je ne vous comprends pas. Voilà une disposition prise dans l’idée protéger les pays européens contre un système sans foi ni loi, “libéral-libertaire”, comme vous aimez dire, qui se réfugie derrière un internationalisme effréné pour échapper à ses éventuelles responsabilités. A la manière des trafiquants de drogue ou des passeurs immigrationnistes. Et à l’image de son fondateur, qui n’est évidemment pas né en 2013 mais trente ans plus tôt. Russe ? Pas du tout, après avoir changé de nationalité deux ou trois fois, il est maintenant français ! Telegram, un outil au service de la liberté ? Paraphrasant M. Prudhomme, on pourrait dire : “Ce Telegram est le plus beau jour de ma vie. Je m’en servirai pour défendre nos institutions et au besoin pour les combattre”.

  2. kaélig dit :

    “Haine: Sentiment violent qui pousse à vouloir du mal à qqn et à se réjouir du mal qui lui arrive.”
    Oh là là ! On touche à la psycho là, voire à la psychiatrie !
    – Ai-je le droit de me réjouir de la “neutralisation” d’un terroriste ou de l’exécution d’un assassin d’enfant ?.
    – A la guerre, la “Haine” est-elle indispensable pour “faire son boulot” (tuer l’ennemi) ?
    – Dénoncer un fait réel mortifère, est-il un “appel à la Haine” ?
    – Etre en colère est-il assimilable à la Haine ?
    – Puis-je ressentir “un sentiment” de haine de la même manière qu’un “sentiment d’insécurité” ?
    – Dénoncer le laxisme de la justice comme le “Mouvement Chouan” pour l”affaire” Matisse est-il un “appel à la Haine” ?
    Finalement la “Haine” est partout…Big Brother se frotte les mains.
    A moins que, comme dit Coluche: “Tu as le droit d’être en colère (donc haineux)… mais il faut le dire gentiment”…J’ai bon là, Big Brother ?

  3. Henri dit :

    Pourquoi tant de haine ? Je revendique le droit d’aimer qui je veux, de mépriser qui je veux, et de haïr qui je veux. L’homme a besoin d’amour et aussi de haine pour s’épanouir. Tout groupe humain tend vers une taille critique au-delà de laquelle il se scinde en deux sous-groupes antagonistes, avec deux chefs de meute, et qui n’attendent qu’une étincelle pour se combattre. Ce n’est pas de la psychologie à deux balles, mais de la sociologie pratique et aussi de la philosophie : Adam Fergusson, philosophe écossais du temps de Lumières, a été le premier à formuler clairement cette attirance des hommes pour le conflit.

  4. Eric Reygaerts dit :

    La liberté, c’est le droit de dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre. Georges Orwell

    Si vous n’avez jamais rien dit de mal, vous n’avez rien à craindre – jusqu’à ce qu’ils changent la définition du “mal”.

  5. patphil dit :

    la liberté d’expression !!! en france ça semble fini, réservée aux seuls progressistes et antifrançais

  6. Erwan Berric dit :

    “Supposons qu’un Néerlandais participe à un canal Telegram qui appelle à la violence contre une église catholique ou une école chrétienne, qu’il envoie un rapport à Telegram mais qu’il constate que rien n’est fait, il peut déposer une plainte auprès de l’IBPT »

    Dans ce cas, Mathias Vermeulen, tu n’en aurais rien à battre, n’est-ce pas?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, International

Immigration. 1,1 million de migrants ont demandé l’asile dans l’UE en 2023 – seulement 90 000 expulsions

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Romain Petitjean : « Du point de vue de l’Institut Iliade, tous les champs de bataille doivent être investis » [Interview]

Découvrir l'article

International

Europe. Marine Le Pen, Wilders et les leaders d’Identité et Démocratie (ID) discutent d’un éventuel “supergroupe” au Parlement Européen

Découvrir l'article

Tribune libre

L’Europe est de retour. [L’Agora]

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Elections Européennes 2024. Les résultats dans toute l’Europe.

Découvrir l'article

Economie

Quelles sont les compagnies aériennes qui enregistrent le plus de retards et d’annulations en Europe ?

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

« Le PPE commence tout juste à comprendre les dangers de l’immigration de masse » : Entretien avec Geoffrey van Orden

Découvrir l'article

A La Une, International

Fabrice Leggeri sur l’immigration : « Nous devons lutter contre le faux discours diffusé par les ONG et la Commission Européenne »

Découvrir l'article

International

Immigration. En dix ans, les dirigeants actuels de l’Union Européenne ont permis l’entrée de l’équivalent d’un nouvel Etat membre

Découvrir l'article

International, Tribune libre

«Deutschland den Deutchen, Ausländer Raus ». Comment vous dire autrement que la jeunesse d’Europe ne veut plus de l’immigration ? [L’Agora]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky