Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le président de la République ignore l’article 35 de la Constitution

Emmanuel Macron persiste et signe. En ce qui concerne la guerre en Ukraine, il « n’exclut rien » et pas l’éventualité réitérée de « se poser légitimement la question de l’envoi de troupes françaises au sol » si « les Russes venaient à percer la ligne de front » (The Economist, jeudi 2 mai 2024). A coup sûr, l’envoi d’un corps expéditionnaire en Ukraine serait considéré par les Russes comme une entrée en guerre de la France. Avec des réactions du Kremlin qui risquent de coûter très cher à l’hexagone.  Du côté de l’Elysée, on n’a pas l’air de s’interroger sur la faisabilité de l’opération. Bizarrement, personne ne songe à rappeler à M. Macron l’existence de l’article 35 de la Constitution : « La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement. » Car il faudra bien considérer qu’attaquer la Russie ressemble fort à une guerre, même si trois mille kilomètres nous séparent de Kiev, même si les intérêts de la République française ne sont pas en jeu, même si l’armée française est formatée pour des opérations outre-mer et fort peu pour un conflit de « haute intensité » » en Europe. Deux questions se posent alors. D’abord les députés et les sénateurs sont-ils prêts à « autoriser » cette « déclaration de guerre » ? Ensuite l’opinion publique suivra-t-elle Macron dans cette aventure ? Et comme nous sommes en démocratie, il faut tenir compte des enquêtes : 27 % des Français font confiance au chef de l’Etat, 68 % ne lui font pas confiance, et 5 % sont sans opinion (Verian-Epoka, Le Figaro Magazine, 3 mai 2024). Lorsqu’il s’agit d’approuver son action à son poste, on trouve un résultat comparable : 33 % des personnes interrogées approuvent, tandis que 67 % n’approuvent pas (Ifop-Fiducial, Paris Match, 8 mai 2024). La popularité du Président est également faible : seulement 20 % (9 % des personnes interrogées le soutiennent et 11 % ont de la sympathie pour lui), tandis que 60 % ne l’apprécient pas (Cluster 17, Le Point, 2 mai 2024).

La Bretagne n’échapperait pas à un conflit nucléaire

A l’occasion du défilé du 9 mai, Vladimir Poutine a rappelé un point important : « Nos forces stratégiques sont toujours en alerte ». Traduction : j’ai la main sur l’arme nucléaire et si les troupes russes se trouvaient en difficulté à un moment quelconque, je n’hésiterai pas à appuyer sur le bouton… Et là, la Bretagne en prendrait plein la gueule en cas de feu nucléaire. En première ligne, nous avons la base de l’île Longue (en face Brest) qui abrite les quatre SNLE (sous-marins nucléaires lance engins). En seconde ligne se présente Saint-Nazaire puisque le porte-avions de nouvelle génération (Pang) sera construit aux Chantiers de l’Atlantique. N’oublions pas Indret (près de Nantes) où Naval group fabriquera la chaufferie nucléaire. Autre cible prioritaire : la commune d’Etrelles (près de Vitré) où Thales travaille pour le Rafale.

Pour toutes ces raisons, les électrices et les électeurs bretons peuvent interroger les 37 députés et les 19 sénateurs de nos cinq départements : autoriseriez-vous Macron à déclarer la guerre ? Les  Bretons accepteront-ils de gaieté de cœur d’être vitrifiés ? On peut ajouter que le Président n’a jamais effectué de service militaire et qu’il n’a jamais connu la guerre, il lui est donc facile d’évoquer la question avec légèreté.

Bernard Morvan

Crédit photo :Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

26 réponses à “Le président de la République ignore l’article 35 de la Constitution”

  1. Gaï de Ropraz dit :

    Il est un peu tard pour s’etonner sur les conneries de Macron. De toutes manieres, tout ce ramdam, c’est du gonflage de mou : Macron ne peut pas, de lui-meme, envoyer quiconque au front. Comme le cite l’article, le parlement seul peut prende cette decision.
    Ors, on en est loin ….

  2. louis dit :

    esst ce que la france peut sérieusement inquiéter la russie premiere puissance militaire , en envoyant l a7 eme compagnie ça ne sera pas suffisant !

  3. Maury dit :

    Combien de décisions contraires à la volonté du peuple furent prises par la gauche depuis le XIX siècle ?
    Combien de fois, conseil d’état et conseil constitutionnel ont ils couvert macronchesku ?

  4. Hadrien Lemur dit :

    Pour ne citer que la bible, Ecclésiaste : Malheur à toi, pays dont le roi est en enfant…Macron n’est ni roi ni enfant mais ses caprices nous plombent depuis 7 ans. Encore trois plombes à tenir, ça va être dur !

  5. Fernand-Arthur Dujardin dit :

    Les proches de Macron, du moins ceux qui sont informés, que la France dispose de 270 têtes nucléaires
    et la Russie 6700 ! de quoi rayer l’Europe de l’Ouest sous une couche vitrifiée. Le danger c’est que
    ce monsieur a l’habitude dans ses décisions de s’affranchir du parlement. Par exemple il a distribué
    en 3 ans et demi 35 milliards d’euros aux agences d’évaluations sans en référer à quiconque. Alors
    l’envoi de troupes sans déclaration de guerre n’est qu’un détail pour lui, semble-t-il.

  6. VORONINE dit :

    Ce ne serait pas la première fois que des militaires français seraient engagés dansun truc tordu sans autre décision que celle de celui qui se prétend le “chef de l’état “….Maintenant , cette créature a été élue par la magouille électorale , il n’a aucune légitimité . Des centaines de gens , qui ne se situent pas à son niveau de responsabilité , mais qui ont atteint son niveau de “dérangement ” se retrouvent en PSY , dans l’intérèt de la communauté , sans que celà froisse ….Il devient nécessaire de le neutraliser , c’est un dangereux bon à rien !

  7. Prétet Yvette dit :

    Emmanuel Macron est ignorant de beaucoup de choses: ainsi il croyait que la Guyane était une île”. .Je me demande ce qu’on apprend, à l’ENA, à nos futurs présidents de la République!.. On doit leur apprendre à bien serrer des mains, seulement…Car Emmanuel Macron est fort pour cela ainsi que pour faire des discours à l’occasion d’inaugurations, de célébrations, etc…

  8. Pschitt dit :

    Vous voilà tout à la fois polémologues et constitutionnalistes ! Mais vous traitez ces sujets sérieux de manière bien trop légère. “Article 35”, écrivez-vous solennellement, comme tant d’autres. Mais cet article de la Constitution de 1958 sur la déclaration de guerre n’a JAMAIS été mis en oeuvre, ce qui n’a pas empêché la France d’intervenir dans de multiples conflits étrangers en Orient et en Afrique. On ne parle pas de guerre alors mais d’OPEX… Et c’est parfaitement conforme aux articles 16, 20 et 21 de la Constitution. Depuis 2008, le gouvernement doit en informer le Parlement, qui a le droit de donner son avis, un point c’est tout.

    PERSONNE ne parle de déclarer la guerre à la Russie. Et votre manière de présenter une très éventuelle OPEX ukrainienne est fortement biaisée, si ce n’est délirante. “Il faudra bien considérer qu’attaquer la Russie ressemble fort à une guerre”, écrivez-vous. Mais il n’est pas question d’attaquer la Russie : il est question de défendre l’Ukraine. Emmanuel Macron n’a pas parlé d’aller jusqu’à Moscou !!!

    Enfin, quant aux “réactions du Kremlin qui risquent de coûter très cher à l’hexagone”, votre analyse paraît bien sommaire. Dans le cadre d’un conflit limité au territoire ukrainien, la position russe est fragile. Hormis le Donbass occupé depuis 2016 (et encore jure-t-elle n’y être pour rien !), et malgré un effort de guerre colossal, l’armée russe n’a été capable de mettre la main que sur une petite fraction du territoire ukrainien. Il ne serait sans doute pas nécessaire de mettre en jeu des forces françaises ou européennes colossales pour renverser le cours de la guerre au détriment des forces de Poutine. Reste bien sûr l’incertitude nucléaire. C’est l’argument du désespoir d’un pays en risque d’anéantissement, mais encore une fois il n’est pas question d’anéantir la Russie, il s’agit d’empêcher celle-ci d’envahir l’Ukraine. Et au nom de ce conflit local, Poutine s’aventurerait à détruire la planète (y compris son pays lui-même, dans le cadre d’une riposte nucléaire) ? Il faudrait qu’il soit fou. Hypothèse non exclue, bien entendu.

  9. René dit :

    Bonjour, Je ne peux que vous inviter à écouter la vidéo sur You Tube du Président des Patriotes Florian PHILIPPOT du 8 mai dernier “Des troupes françaises en Ukraine ? L’OTAN déraille !” “https://www.youtube.com/watch?v=tqL2VnyJHZc” , donc, invitation cordiale à voter pour cette liste pour la paix et la liberté le 9 juin prochain. J’ai, également, signé la pétition sur le site des patriotes en soutien au refus de l’armée française d’aller se battre en Ukraine…Que faire de plus ? Si si ok écrivez à votre député breton . Salut salut.

  10. JAKEZ dit :

    “Malheur au pays dont le prince est un enfant…”

  11. JLP dit :

    Il y a moins de 3000 km de Brest à Kiev. De Strasbourg, on est à moins de 1500 km de Lviv et à 2000 de Kiev. Après ça on va dire que “ça ne nous concerne pas”, comme Dantzig ne concernait pas nos parents ou grands-parents ? Les Ukrainiens n’ont pas besoin de nos troupes, mais des armes promises et jamais livrées…

  12. NOEL dit :

    On ne doit rien à l’ukraine pays corrompu au possible qui a la guerre qu’elle recherchait avec la Russie , ce n’est pas parce que le pianiste à queue piaille en permanence qu’il faut lui céder .

  13. Mémé dit: dit :

    Vous n ‘ avez pas remarqué que Mr Macron s ‘ assoit sur les lois qui le dérangent ? Qu ‘ il joue sans cesse au dictateur en prenant seul des décisions qui reviennent selon la constitution au 1er ministre ou qui devraient être soumises au vote de l ‘ Assemblée ?

  14. Verdier dit :

    S’il n’y avait que nos marionnettes actuelles, aux manettes de la Gueuse à devoir être mises sur la sellette… Regardez aussi du côté des Le Pen, Bardella et consorts… Pas un d’eux ne propose de sortir de ces organisations excrémentielles que sont l’Otan, l’Union européenne et j’en passe… Tous des “Young leaders” en puissance…

    Rien, pas la moindre opposition réelle… Que des esprits déjà vitrifiés… le désert.

    Nous attendons la relève, mais elle met bien du temps à pointer le bout de son nez… En tous cas, dans l’immédiat, elle n’est assurément pas au rendez-vous.

    Pour autant, ne nous laissons pas abattre, continuons de bien nous préparer… car le pire est encore à venir. Nous n’avons encore rien vu…
    vive la France et ses régions, vive la Bretagne.

  15. Occidentale dit :

    C’est un fait avéré et légitimé par ses maîtres l’idéal du Théâtreux impubéral se complaît dans la Bouffonnerie mortifère.

  16. mouchet dit :

    Pour Gaï de Ropraz c’est exact à 100% le parlement doit se prononcer sur la guerre et je crois que sincèrement notre Président se fait glousser pour les européennes. Nous sommes tellement endettés de partout que cette intention de troupes en Ukraine est une réflexion en plus pour faire oublier l’irresponsabilité de notre dette de 4’200 à 5’000 milliards minimum avec tous les déficits, totalement irremboursables et insolvables. Les pourparlers de paix que font les USA en ce moment pour partager l’Ukraine et remplacer le pantin Zelensky de service font que la France vocifère comme un coup d’épée dans l’eau. L’Europe doit être repensée de A à Z en mettant dehors les irresponsables traites de leurs pays respectifs. Il faut donc négocier avec la Russie et faire avec elle l’Europe continentale en une fédération en passant outre les USA qui nous ruine.

  17. Pschitt dit :

    Louis, remarquez quand même que la Russie (auto)proclamée première puissance mondiale n’a pas été capable en deux ans de guerre intense d’occuper plus de 10% du territoire ukrainien (je ne parle pas des oblasts de Donetsk et Louhansk, conquis en 2016, car l’armée russe a toujours prétendu ne pas y être intervenue !). Ses armements, les blindés notamment, se sont montrés bien moins performants qu’elle ne l’imaginait. Si les pays européens commencent à montrer des velléités d’intervention, est-ce parce que l’Ukraine en a davantage besoin qu’au début de la guerre, quand l’armée russe était encore aux portes de Kiev, ou bien parce qu’ils ont désormais bien évalué les forces en présence… et se disent que la Russie est bien moins puissante militairement que ses partisans occidentaux ne cherchent à le faire croire ?

  18. cadic dit :

    “Mais il n’est pas question d’attaquer la Russie : il est question de défendre l’Ukraine”. Mais si l’armée française intervient en Ukraine, elle se battra contre les Russes. En bon français, ça s’appelle faire la guerre. Et avec nos faibles moyens en hommes et surtout en munitions, ça ne servira malheureusement pas à grand chose, sinon à aboutir à un conflit généralisé.

  19. P.G. dit :

    Vovorine, il n’est pas seulement “bon à rien”, mais aussi mauvais en tout !

  20. Pschitt dit :

    Cadic, je répondais à une phrase de cet article qui disait : “Il faudra bien considérer qu’attaquer la Russie ressemble fort à une guerre”. Il n’est pas question d’attaquer. Supposons que, à l’invitation des dirigeants ukrainiens, l’armée française installe une ligne de défense autour de Kiev afin de protéger la capitale d’un pays ami. Si l’armée russe cherche à la franchir, c’est elle qui attaque, pas l’armée française. Bien entendu, riposter signifie se battre contre les Russes, mais l’attaquant, c’est Poutine. Et nos moyens sont-ils si faibles ? Dans l’absolu, probablement. Face à une armée russe déjà sérieusement déglinguée (les “succès tactiques” de ces derniers jours lui coûtent cher en hommes et en matériel, et le limogeage du vice-ministre puis du ministre de la Défense montrent que les choses ne vont pas très bien), c’est moins sûr.

  21. kaélig dit :

    “Il faut donc négocier avec la Russie et faire avec elle l’Europe continentale en une fédération en passant outre les USA qui nous ruine.”
    D’accord avec Camarade Mouchet: L’Europe de l’Atlantique à l’Oural, la seule qui vaille n’en déplaise aux Anglo-Saxons.

  22. Gaï de Ropraz dit :

    Ami MOUCHET,depuis mes sympathiques froideurs canadiennes, tu es le meilleur !
    Bien plus sérieusement, Merci pour ton soutien mais de ttes manieres c’est limpide : Macron est dans une impasse qu’il ne veut ni accepter, ni voir.

  23. Brounahans l'Alsaco dit :

    à part à BFM, où est-il écrit que Poutine veut annexer l’Ukraine ? Pour beaucoup de commentaires il faudra revoir l’histoire depuis la chute du mur de Berlin en 1989. Poutine défend son pays comme Kennedy a défendu le sien quand Krouchtchev voulait installer des missiles nucléaires à Cuba en 1962. Et personne, à l’époque, n’a qualifié Kennedy d’Hitler ! Quand à macron, lui il veut la guerre pour couler la France et en faire une province européenne. Ce n’est pas encore clair pour tout le monde ?

  24. Prétet Yvette dit :

    Macron ferait mieux de s’occuper de la sécurité des Français! Encore aujourd’hui un musulman à qui il a donné la ”nationalité française”(parce qu’il est né en France),Mohamed Amra (40 ans),un criminel multirécidiviste,etc..et des complices ont tué 2 policiers et blessé 3 agents pénitentiaires…Là je n’entends pas les gauchos-islamos crier ”La POLICE française TUE!…

  25. patphil dit :

    les députés ne disent rien, pas de censure , pas même de remarque, le vide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique, Tribune libre

Monsieur Macron nous parle de son monde, mais pas du nôtre !

Découvrir l'article

Politique

Disssoudre l’Assemblée nationale ? Jean Bothorel croit au père Noël

Découvrir l'article

A La Une, Agriculture, Politique

Agriculture. La FNSEA possède un patron en or

Découvrir l'article

Politique

Richard Ferrand ne veut plus faire de politique… alors il fait des affaires

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Ensauvagement, Sociétal

Insécurité. Emmanuel Macron incapable de maintenir l’ordre public selon 7 Français sur 10

Découvrir l'article

Politique

Macron a gagné une bataille, mais il n’a pas gagné la guerre

Découvrir l'article

Politique

Emmanuel Macron n’a pas que des amis…

Découvrir l'article

International

Emmanuel Macron ne devrait pas dire tout et son contraire !

Découvrir l'article

International

Guerres, crises… Qui est responsable du désordre mondial ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky