Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Tiers monde hospitalier. La colère du personnel soignant de Saint-Brieuc

Les urgences du CHU de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) ont tourné au ralenti mardi en raison d’une action menée par les soignants paramédicaux. Pour protester contre la réforme du temps de travail proposée par la direction, ces derniers ont massivement posé des arrêts maladie.

Un mouvement inédit et bien préparé

Cette action, qualifiée d'”inédite” par les syndicats, a été soigneusement préparée par les équipes des urgences. Les arrêts maladie, posés simultanément, ont pris la direction par surprise. “C’est une action hors syndicat, chaque agent est allé voir son médecin individuellement”, explique un des agents mobilisés, qui souhaite conserver l’anonymat.

Face à cette situation, la direction a dû mobiliser des remplaçants issus d’autres services pour assurer un service minimum. “L’encadrement des urgences a été informé ce matin de plusieurs arrêts maladie de soignants sur ce secteur”, confirme la direction de l’hôpital. “La Direction des soins qui gère la répartition des ressources soignantes sur l’établissement a mobilisé des remplaçants issus d’autres secteurs permettant d’assurer pour la journée un niveau d’effectifs équivalent à celui d’un week-end”, poursuit-elle.

Un dialogue social tendu et des revendications claires

Ces arrêts maladie s’inscrivent dans un contexte de dialogue social tendu depuis la rentrée de septembre 2023. Dans une lettre ouverte adressée à la directrice, les soignants dénoncent une réforme du temps de travail qui mettrait “en péril non seulement la santé et le bien-être des soignants, mais également, par extension, celui des patients“. Ils réclament le retrait de cette réforme et l’ouverture de véritables négociations.

Si ce mouvement est “inédit” pour l’hôpital de Saint-Brieuc, il pourrait faire tache d’huile dans les prochains jours. “L’ordre du jour prévoit d’aborder la réforme du temps de travail”, explique un autre agent, également sous anonymat. “En interne, plusieurs espèrent que le mouvement s’étendra aux autres services dans les prochains jours”.

L’accès aux urgences gynécologiques et aux urgences médicales pédiatriques (enfants malades) situées dans le pavillon de la Femme et de l’Enfant n’est pas impacté par cette mesure.

La maison médicale de garde de Saint-Brieuc reste ouverte : en semaine de 20h à 23h, le samedi de 14h à 23h, le dimanche et jours fériés 9h à 23h.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Tiers monde hospitalier. La colère du personnel soignant de Saint-Brieuc”

  1. René dit :

    Bonjour ces soignants paramédicaux ont tout mon soutien car je comprends leur malaise,ayant moi-même été confronté avec eux aux urgences et tout s’est très très bien passé et je les en remercie du fond du cœur. Au lieu de faire la guerre avec les milliards que cela nous coûte, réservons à nos hôpitaux tous cet argent ( trois billions)Salut amical à tous.

  2. Michel Elisabeth dit :

    Je soutiens le mouvement de grève du personnel hospitalier de Saint Brieux car ils travaillent même les jours fériés de façon à assurer le bien être des malades.Ancienne aide soignante je sais que l’on quitte pas son service sans penser aux malades que l’on laisse avec des souffrances atroces

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

E brezhoneg, FOUGERES, Local

Fuzuilhadeg e bro Felger : daou zen dirak ar barner

Développeurs informatiques

Sociétal, Technologies

Illectronisme. La Seine-Saint-Denis, département le plus touché d’Île-de-France

International

Effondrement du Royaume-Uni. S’ils arrivent au pouvoir, les travaillistes veulent faciliter le changement de sexe

A La Une, CARHAIX, Local

Hôpital de Carhaix : l’Etat ne respecte pas ses engagements

A La Une, International

Annalisa Tardino (Lega) : « Giorgia Meloni, est le Premier ministre du pays, mais la situation de la question migratoire n’a pas changé » [Interview]

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

ST-BRIEUC

Saint-Brieuc. Une femme porte plainte pour plusieurs viols, des migrants interpellés dont deux mineurs non accompagnés

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

Roadeos urbains à Saint-Brieuc : deux motards interpellés

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

100 kg de tabac de contrebande saisis à Saint-Brieuc : une femme condamnée à 9 mois de prison ferme

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

Trafic de drogue démantelé dans l’agglomération de Saint-Brieuc : cinq personnes mises en cause

Découvrir l'article

Animaux

Urgences vétérinaires. Le 31 15, l’appel qui peut sauver la vie de votre animal

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

Saint-Brieuc (22) : Un migrant soudanais auteur de violences conjugales est expulsé trois fois du tribunal : il hurle au “racisme”

Découvrir l'article

ST-BRIEUC

A Saint-Brieuc, un jeune homme de 17 ans agressé au couteau

Découvrir l'article

RENNES

Agression au couteau à Rennes : un jeune homme de 18 ans grièvement blessé

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, RENNES, Sociétal

Rennes. Un homme « né en Guinée » blessé par balles au Blosne, rixe au couteau entre Afghans à Maurepas

Découvrir l'article

Sociétal

Saint-Brieuc. Deux condamnations pour proxénétisme vis à vis d’une jeune fille de 14 ans

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky