page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pornic : Lutte contre le logement saisonnier, la déclaration obligatoire pour tous les meublés de tourisme

Pornic s’attaque à la prolifération des locations saisonnières en instaurant une déclaration obligatoire pour tous les meublés de tourisme, y compris les résidences principales. Cette mesure vise à mieux réguler le marché locatif et à favoriser l’accès au logement pour les travailleurs locaux.

Un constat : un marché locatif déséquilibré

La ville de Pornic, comme de nombreuses communes du littoral, souffre d’un déséquilibre criant entre l’offre et la demande de logements. La multiplication des meublés de tourisme, souvent loués à des prix élevés, réduit d’autant les options disponibles pour les résidents permanents, notamment les travailleurs saisonniers.

En instaurant l’obligation de déclaration pour tous les meublés de tourisme, la municipalité de Pornic souhaite obtenir une vision plus précise du nombre de biens disponibles sur son territoire. Cette “photographie” du marché permettra ensuite, si nécessaire, de prendre des mesures de régulation.

Vers une limitation des locations saisonnières ?

Parmi les options envisagées par le maire Jean-Michel Brard, figure la limitation du nombre de meublés de tourisme par propriétaire ou par commune. Cette mesure permettrait de freiner la concentration des locations saisonnières dans les mains de quelques investisseurs et de favoriser une offre locative plus diversifiée.

L’objectif principal de cette démarche est de libérer des logements pour les travailleurs locaux qui peinent à se loger à des prix abordables. En limitant les locations saisonnières, la municipalité espère ainsi favoriser un meilleur équilibre entre les besoins des touristes et ceux des résidents permanents.

Cette nouvelle réglementation ne fait pas l’unanimité auprès des propriétaires de meublés de tourisme. Certains craignent une baisse de leurs revenus locatifs et une complexification administrative inutile. La municipalité se veut toutefois rassurante et assure que son objectif n’est pas de pénaliser les propriétaires, mais de mieux encadrer le marché pour le bénéfice de tous.

La question du logement saisonnier est un enjeu crucial pour l’aménagement du territoire des communes touristiques, le tourisme ne pouvant se faire au détriment des autochtones et des résidents permanents, qui doivent pouvoir se loger et vivre correctement sur leur propre sol.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Pornic : Lutte contre le logement saisonnier, la déclaration obligatoire pour tous les meublés de tourisme”

  1. beauchene dit :

    Bonjour, A part juillet et août ou les locations sont complètes le reste du temps c’est très aléatoire. Pour les 2 mois de hautes saisons, une solution pourrait être de recenser les personnes agées pouvant et voulant accueillir un saisonnier pour un complément de revenus.
    Côté “flicage”, 90% (avis perso) des locations passent par Airbnb qui déclare déjà les taxes de séjours, cela ne changera pas grand chose.

  2. Chan dit :

    La solution newyorkaise est peut être la bonne : il est désormais interdit de louer un Airbnb moins de trente jours d’affilée. La métropole américaine a décidé d’appliquer une législation particulièrement restrictive sur les locations touristiques de courte durée.

  3. NEVEU dit :

    La réponse de messire Beauchêne me semble bien aimable à l’égard de Airbnb car cette société a déjà été condamnée à effectuer des paiements pour des omissions importantes dans ses déclarations et d’autres affaires sont en cours avec versements complémentaires et amendes à la clef.

  4. Mouilleron jean pierre dit :

    Les jeunes nés à Pornic doivent pouvoir y résider de même que les saisonniers. Le surtourisme entraîne la hausse du foncier, surnombre sur les plages et stationnement très compliqué (entraînant le P. Payant) l’étalement soft sur 6 mois serait l’idéal pour le confort de tous.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immobilier, Sociétal

Immobilier. Vers la reprise du marché dans les 5 départements bretons ?

Découvrir l'article

Politique, ST-NAZAIRE

Reconquête : Laurence Trochu et Guillaume Peltier étaient en meeting à Pornic mercredi à Pornic

Découvrir l'article

International

Espagne. Vers une crise profonde du logement locatif ?

Découvrir l'article

Environnement, ST-MALO

Saint-Malo : Stérilisation des goélands, du 2 au 30 avril, inscription pour les propriétaires

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, NANTES, Pornic, Société

Mafiaïsation de la société : tentative d’assassinat à Pornic !

Découvrir l'article

Pornic

Pays de Retz : drogue à Pornic, cambriolages avec violence à la Plaine sur Mer

Découvrir l'article

International

Immobilier. L’Irlande du Nord également confrontée à une explosion des locations touristiques

Découvrir l'article

Social

Logement, formation et accompagnement : un plan du gouvernement pour relancer l’emploi saisonnier

Découvrir l'article

PONTIVY

Abandon de population en pays de Pontivy. Les urgences de nouveau régulées – le Tiers monde en Bretagne

Découvrir l'article

ST-MALO

Saint-Malo. Deux appartements saccagés par des locataires

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky