Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Chèze, « Une commune des Côtes-d’Armor présentant plusieurs fragilités financières » selon la Chambre régionale des Comptes

Commune rurale de 554 habitants, dans les Côtes d’Armor, La Chèze offre de nombreux services ou équipements, dont une piscine extérieure ouverte en juillet et août, un camping municipal, un centre communal de santé, une école primaire publique et trois salles municipales et équipements sportifs. Sa situation financière est fragilisée, notamment par un fort niveau d’endettement, qui limite de fait ses marges de manœuvre pour financer des investissements futurs, comme le souligne la Chambre régionale des Comptes dans un rapport publié récemment.

Nous vous proposons d’en découvrir la synthèse ci-dessous :

Un endettement élevé, des équilibres financiers structurellement fragiles, et un fort risque de dégradation

La situation financière de la commune entre 2018 et 2022 apparaît globalement stable, mais avec un niveau d’épargne brute (18 %) inférieur à la moyenne régionale des communes de la même strate démographique. Elle présente plusieurs points de fragilité : bases fiscales faibles, charges générales et de personnel significativement supérieures à la moyenne, et un risque de dégradation, lié au budget annexe du lotissement des Colombières en raison des incertitudes pesant sur la commercialisation des lots. La mobilisation d’emprunts en 2020 pour la réalisation des travaux de viabilisation de ce lotissement a augmenté l’endettement consolidé, qui représente aujourd’hui, par habitant, plus du double de la moyenne.

Un projet de lotissement à l’aboutissement incertain et au coût élevé pour la commune

La commune a acquis une friche auprès de l’établissement public foncier de Bretagne et a réalisé des travaux de viabilisation permettant de commercialiser 18 lots de terrains à bâtir. Elle a fixé un prix de cession (19,90 € par m²) qui ne couvre pas le coût de revient, ce qui conduira à un déficit, supporté par le budget général, d’environ 533 000 € même en cas de vente de l’ensemble des lots. Mais les perspectives de commercialisation sont préoccupantes et le déficit pourrait être plus lourd, de l’ordre de 677 000 € si seulement deux-tiers des lots étaient vendus.

La nécessité de dégager des marges de manœuvre pour stabiliser et redresser la situation financière

La prospective budgétaire au fil de l’eau sur les trois prochaines années (hors prise en compte du déficit du lotissement qui interviendra ultérieurement) souligne la fragilité de la situation financière, qui devrait se dégrader avec une épargne nette faible ou négative du fait du niveau élevé d’endettement et une baisse continue du fonds de roulement mobilisé pour financer des investissements limités. Pour limiter ses charges, la commune pourra notamment s’interroger le niveau de sa masse salariale, en engageant une réflexion sur ses effectifs. En attendant de retrouver une certaine marge de manœuvre en 2028 après la fin du remboursement d’un des emprunts, la commune devra définir des priorités et notamment différer les investissements non urgents.

Le rapport en version intégrale est disponible ici

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Une réponse à “La Chèze, « Une commune des Côtes-d’Armor présentant plusieurs fragilités financières » selon la Chambre régionale des Comptes”

  1. NEVEU dit :

    Très simplement et honnêtement…certains élus n’ont pas les pieds sur terre où est le bon sens paysan de jadis? Ce village dispose d’équipements trop nombreux et surdimensionnés au regard de l’importance de la population! Quant au personnel communal et aux avantages dont il disposerait je ne sais pas donc je ne dis rien. La manie de donner son nom à la piscine, à l’espace culturel…ça suffit. On fait son devoir c’est tout!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Economie, Local

Kermaria-Sulard (22). Une commune rurale à la démographie dynamique mais « qui présente une situation financière tendue, appelant des actions rapides »

Découvrir l'article

Dinan

Apprendre le breton en 6 mois à Dinan : une formation Skol an Emsav !

Découvrir l'article

Environnement, ST-BRIEUC

Algues vertes en Bretagne : Grosse inquiétude en baie de Saint-Brieuc

Découvrir l'article

Dinan

Fête de la Bretagne. 10 jours de festivités dans le pays de Dinan

Découvrir l'article

Agriculture, Economie, GUINGAMP, ST-BRIEUC

Agriculture. Où en est la profession dans les Côtes d’Armor ?

Découvrir l'article

ROSTRENEN

Rostrenen. Retour des courses hippiques les 19 et 20 mai 2024

Découvrir l'article

Loudéac, PONTIVY, Sport

Le printemps sonne le renouveau du marathon Loudéac-Pontivy !

Découvrir l'article

Economie

Le temple de Bretagne (44). Une situation financière à surveiller selon la Chambre régionale des Comptes

Découvrir l'article

Economie, Plouha

Plouha (22). Une commune littorale « dont la gestion a connu des dysfonctionnements et atteintes à la probité »

Découvrir l'article

Environnement

Côtes d’Armor. Plus de 100 000 reines de frelons asiatiques capturées en 2023

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky