Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : « Il était indispensable de porter la parole des nationalistes pour cette élection » [Interview]

38 listes aux élections européennes. Mais la plupart des électeurs n’en connaissent que 6 ou 8, selon les principaux canaux d’informations mainstream qu’ils regardent. Même lors de la réception des professions de foi, ils n’ont pas pu prendre connaissance des 38 listes. Pour quelle raison ? Parce que non seulement les petites listes ne partent pas sur un pied d’égalité avec les grosses écuries politiques, au nom d’une discrimination qui favorise ceux qui pèseraient naturellement le plus de poids politique (ce qui revient à empêcher toute nouvelle force politique de progresser en sortant de nulle part), mais par ailleurs, sans argent, vous ne pouvez pas financer de campagne électorale.

Autant dire que ceux qui se lancent dedans quand même, sont des militants acharnés. Car ils savent qu’il leur est presque impossible de dépasser les scores leur permettant de rembourser leur campagne, et qu’il leur est pratiquement impossible de percer électoralement, ou presque.

Parmi ces acharnés, ces militants, figure la liste Forteresse Europe, une liste identitaire, nationaliste. Nous avons interviewé sont tête de liste, l’avocat Pierre-Marie Bonneau.

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Bonjour, tout d’abord merci à vous de m’avoir invité.

Pierre-Marie BONNEAU, je suis toulousain, ce qui s’entend à mon accent, marqué du soleil de mon terroir à chaque fois que je prends la parole… Je suis avocat mais aussi et surtout militant nationalistes depuis quatre décennies.

J’ai commencé à militer au GUD, alors que j’étais encore lycéen, lors des protestations estudiantines à l’encontre de la Loi Savary, du nom du ministre de Mitterrand qui voulait faire digérer l’enseignement catholique par la laïcité… J’ai ensuite milité à l’Oeuvre française et suis aujourd’hui membre du mouvement LES NATIONALISTES, dans lequel je m’occupe évidemment des questions juridiques, déformation professionnelle oblige, mais aussi des relations avec les autres mouvements nationalistes européens.

Breizh-info.com : Quelles sont les propositions que vous faites avec Forteresse Europe ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Notre conception de la nation est celle de Maurice BARRES, pas celle de Jean-Jacques ROUSSEAU.

Nous ne sommes donc pas jacobins mais plutôt les héritiers du Maître de Martigues, Charles MAURRAS, sur ce point au moins.

Notre programme est axé dur la défense de l’identité et de la souveraineté françaises, parce que l’un n’est rien sans l’autre.

Nous avons coutume de dire que la France est un visage, pas un masque de carnaval, un drapeau, pas un pavillon de complaisance et un territoire, pas un terrain de camping. Tout notre programme découle ce cela.

Défense de l’identité, arrêt de l’immigration, inversion des flux migratoires et re-migration d’un côté, défense de la souveraineté, retour au Franc, sortie de l’OTAN et dénonciation des traités supra-nationaux de l’autre.

Breizh-info.com : Pourquoi ajouter une liste supplémentaire dite “de droite nationale” aux côtés de celles de Marion Maréchal et de Jordan Bardella ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Ces listes sont-elles de “droite nationale” et que signifie cette formule, que vous avez d’ailleurs sagement pris le soin de mettre entre des guillemets ?

Le programme du RN, qui a rompu avec le parti allemand AfD, uniquement parce que le chef de file des députés de cette organisation avait osé envisager une “remigration” et dont les députés siégeaient aux côtés des siens au parlement européen, est il encore un programme nationaliste ?

Les députés du RN à l’Assemblée nationale se sont levés et ont respecté une minute de silence pour le fameux jeune de cité Nahel, mort en tentant de forcer un contrôle de police…

Ils ont voté l’escroquerie de la loi sur l’immigration…

Ils ont laissé l’avortement, c’est à dire le droit de tuer un enfant dans le ventre de sa mère, entrer dans la constitution…

Côté Reconquête, il semble que la numéro 3 sur la liste est plus préoccupée du destin de Jérusalem comme capitale de leur Etat et de la défense de l’abattage rituel que par les soucis quotidiens des Français. Au delà des coups de gueule du polémiste, certes brillant, Eric Zemmour, que reste-t’il de nationaliste dans leur programme ?

Il était donc indispensable de porter la parole des NATIONALISTES pour cette élection. C’est ce que nous avons fait avec FORTERESSE EUROPE.

Breizh-info.com : Comment s’est passée votre campagne sur le terrain ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Nous n’avons pas à nous plaindre, mais c’est normal : nous sommes des militants. Notre liste est une liste militante.

J’essaie de coupler mes interventions médiatiques avec mon emploi du temps professionnel, ce qui n’est jamais évident. Mais, cette caractéristique de liste militante, faite par des militants et aussi un peu, pour des militants, puisque pour voter, il faudra télécharger son bulletin, nous permet de faire, à la base et par le travail quotidien et l’engagement de chacun, l’unité des nationalistes.

Le dévouement des militants, qui collent, parcourent nos campagnes et nos villes pour distribuer des bulletins de vote dans les mairies, est extraordinaire.

Dans les programmes politiques des principaux partis, je n’ai vu aucune proposition proposant d’abolir toutes les lois qui répriment la liberté d’expression. Est ce quelque chose que vous voulez porter au parlement européen.

C’est pour nous une proposition essentielle et une nécessité absolue. Ces lois scélérates ont été faites pour museler les Français et permettre leur submersion par une politique migratoire délirante. Elles doivent impérativement être abolies.

Chaque communauté doit recevoir le jugement qu’elle mérite, juste reflet du comportement de ses ressortissants, même déguisés en “Français de papiers”. La recherche historique doit redevenir libre.

Breizh-info.com : La question palestinienne a littéralement colonisé le débat politique à l’occasion de ces élections. Dans votre profession de foi, vous évoquez la « lutte contre le sionisme ». Mais ce conflit est-il vraiment une affaire européenne ? N’y a-t-il pas d’autres priorités aux parlements européens ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Oui, et ce à plusieurs titres.

Tout d’abord, une évidence : être nationaliste ne veut pas dire être sourd et aveugle au reste du monde. Ce qui se passe en Palestine occupée est moralement inadmissible et cela est une raison suffisante pour que chacun de nous s’en indigne.

Ensuite, ce que subissent les Palestiniens est un grand remplacement, par des populations importées sur leurs terres ancestrales au prétexte de leur judéité.

Les Palestiniens subissent chez eux ce que nous combattons chez-nous : serait-il cohérent de le dénoncer en France et de l’approuver au levant ? Cela nous ramènerait au même degré d’aveuglement que celui des militants LFI, qui dénoncent la submersion par les bombes et les colons israéliens à Gaza et oublient l’invasion migratoire à Paris…

Enfin dans le monde entier, les lignes de force évoluent, changent, nous sortons enfin du paradigme de l’apès-1945, du monde forgé par les vainqueurs à Nuremberg. Comme le XXème siècle a commencé en 1914, le XXIème est peut-être entrain de balbutier dans les soubresauts d’aujourd’hui.

En Syrie, la puissance yankee a échoué. La Russie s’affirme comme une puissance en devenir, tiraillée entre les scories de l’Union soviétique, l’aspiration du matérialisme capitaliste occidental et un renouveau identitaire et nationaliste, marqué par un retour aux valeurs impériales.
L’Iran s’affirme comme une puissance régionale, alliant à la fois ses traditions, qui ne sont évidemment pas les nôtres avec la modernité la plus efficace…

Quid de l’Europe dans ce monde de demain ? A nous de n’oublier aucun combat.

Breizh-info.com : Alors que les règles pour les élections européennes sont les mêmes pour tous, vous n’avez été invité à aucun débat. Comment expliquez vous que la plupart des français ne sachent pas qu’il y a 38 listes à l’occasion de ces élections ? Est-ce réellement démocratique ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Qui se fait encore des illusions sur leur démocraties ?

Nous savons parfaitement que nous n’aurons jamais la même audience que les partis du système. C’est ce que Jean-Marie LE PEN appelait la bande des quatre, dans laquelle sa fille a fait, en le tuant politiquement, entrer ce qu’elle a transformé en Reniement National.

Mais comme je l’écrivais plus haut, nous sommes une liste militante. Nous n’attendons rien de ce système mais nous saisissons chaque occasion de parler à nos compatriotes qui peut s’offrir à nous.

Breizh-info.com : Le mot de la fin pour les lecteurs ?

Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : Pour une fois : n’oubliez pas de voter. Allez télécharger votre bulletin sur euronat.net . Prenez contact avec nous.

Nous pouvons créer la surprise et de toute façon, nous sèmerons les graines des succès de demain. Comme le vieillard du fabuliste qui répondait à la question de jeunes impertinents : “passe encore de bâtir, mais planter à cette heure” par le célèbre “mes arrière-neveux me devront ombrage”, nous travaillons pour l’avenir, nous bâtissons. Ensemble, tout devient possible.

Pour citer Sainte Jeanne d’Arc : “les hommes d’arme combattront et Dieu donnera la victoire !”

En avant la victoire ! Qui vive ? France ! Europe ! Jeunesse ! Révolution !

Propos recueillis par YV

Crédit photo : DR (photo d’illustration)

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

4 réponses à “Pierre-Marie Bonneau (Forteresse Europe) : « Il était indispensable de porter la parole des nationalistes pour cette élection » [Interview]”

  1. Paul dit :

    Bien sur il faut accepter et même promouvoir toutes les idées , toutes les opinions de la Droite cependant dans un régime démocratique il est une constante , il y a un gagnant et de multiples perdants. Si vous voulez exercer le pouvoir il faut d’abord savoir calculer.
    La majorité est a 51% environ, pour un parti quelqu’il soit il s’agit de rassembler les 51% nécessaires, ceux qui vous disent qu’ils préfèrent etre droit dans leurs bottes et être jugés sur leurs idées ne veulent pas vraiment exercer le pouvoir … Moi j’en ai un peu marre d’être dans l’opposition depuis que j’ai 18 ans .. et je pense que Marine Le Pen egalement , donc s’il faut aller chercher quelques voix a notre gauche pour prendre le pouvoir faisons leur quelques promesses ,la démocratie est un regime de promesses non tenues, les partis dits républicains le pratiquent depuis 50 ans , prenons les a leur propre jeu et surtout ne boudons pas notre plaisir de voir nos idées arriver enfin au pouvoir … votons Bardella !

  2. vert dit :

    La remigration doit être rendu désirable par des incitations de toutes natures

  3. Nevada dit :

    Encore une liste, complètement inconnue. C’est probablement encore un faux patriote, comme la plupart, dont le but est de diluer les voix. Il ne parle même pas de la sortie de l’Europe alors que c’est l’essentiel. On devine d’où vient l’argent. Toujours des mêmes…

  4. Yvan Benedetti dit :

    Nos idées avec Bardella ?
    Pas de sortie de l’UE et de l’Otan
    Un mouvement qui applaudit et encourage la répression que subit les nationalistes.
    L’avortement dans la constitution
    Le défilé sous une bannière étrangère étoilée sous prétexte de lutte contre l’antisémitisme.
    Le RN est aligné sur le onformisme ambiant.
    Monsieur vous prenez vos désirs pour des réalités. Bardella est un politicien hors sol !

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique, Religion, Social, Sociétal

Élections européennes. Près de 3 électeurs musulmans sur 4 ont voté à gauche

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Élections européennes 2024 : Les résultats définitifs en France, validés par le ministère de l’Intérieur

Découvrir l'article

CALLAC, Politique

Dans le Canton de Callac, où les élus voulaient implanter des migrants, le RN de Jordan Bardella partout en tête

Découvrir l'article

A La Une, Politique

Elections Européennes 2024. Les résultats dans toute l’Europe.

Découvrir l'article

Politique

Legend a passé un mois dans l’intimité des candidats aux élections européennes

Découvrir l'article

Tribune libre

Elections européennes. Un choix crucial pour les nations européennes dimanche 9 juin 2024 [L’Agora]

Découvrir l'article

Economie

Quotidien des conducteurs, environnement, industrie automobile…quelles positions des différentes listes pour les Elections Européennes ?

Découvrir l'article

International, Tribune libre

Elections européennes : Comme une overdose de “Palestine” [L’Agora]

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Politique, Sociétal

Immigration. 2 Français sur 3 favorables à un retour des frontières dans l’espace Schengen pour les extra-européens

Découvrir l'article

Politique

Européennes 2024 : le débat BFMTV avec 8 têtes de liste…sur 38 listes officiellement déposées

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky