Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quimper. Des centaines de manifestants catholiques pour la défense de la tradition dans l’Eglise, le silence insultant de Monseigneur Dognin

350 catholiques attachés au rite tridentin ont manifesté ce dimanche 16 juin dans les rues de Quimper. Drapeaux bretons, bannières, cantiques traditionnels et sonneurs s’étaient donné rendez-vous sur le parvis de la cathédrale Saint Corentin à 15h. Tous venaient protester contre les décisions prises le 19 mai dernier par Monseigneur Dognin, évêque de Quimper et Léon, à l’encontre des fidèles du diocèse attachés à la liturgie traditionnelle et contre sa décision d’expulser les prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre à qui ils étaient confiés jusqu’à présent.

Pour rappel, à l’heure où la presse unanime découvrait avec intérêt et émerveillement la messe en latin lors de la célébration de la Pentecôte retransmise en direct sur Cnews, le même jour, l’Évêque de Quimper et Léon signait une lettre teintée d’un cléricalisme d’un autre âge. Dans ce courrier, il supprimait dans tout le diocèse la célébration selon le rite traditionnel des messes en semaine, du triduum pascal, de la Fête-Dieu, des baptêmes, des mariages, des obsèques, ainsi que le catéchisme des enfants et les formations pour adultes ! Il ne resterait plus que trois messes le dimanche selon l’ancien rite dans tout le département, célébrées à tour de rôle par des prêtres tournants qui doivent, avant la fin de l’été, apprendre à dire la messe sous cette forme qui leur est pour la plupart inconnue.

Une situation bancale, sans colonne vertébrale, sur un siège éjectable ! C’est cette situation que les fidèles sont venus dénoncer publiquement.

Après le mot d’envoi de Jean-Pierre Maugendre, président de Renaissance Catholique et natif de Brest, venu apporter son soutien aux fidèles finistériens, le cortège s’est élancé dans le centre-ville de Quimper en direction de l’évêché, derrière une banderole demandant la « Tradition sans condition ». Rythmée par la récitation du chapelet, les cantiques traditionnels et les sonneurs, le cortège est arrivé devant la porte de l’évêché, qui est encore une fois restée close.

Le 5 mai dernier, un premier rassemblement avait déjà réuni plus de 300 personnes devant la porte toujours close de l’évêché. Depuis cette date, plus d’une vingtaine de fidèles se retrouvent tous les mardis soir pour prier le chapelet devant la porte de l’évêché, qui reste close.

Mais la porte de l’évêché reste toujours close pour les droits des fidèles attachés au rite tridentin…malgré la médiatisation, malgré la colère. Le silence de Monseigneur Dognin devient insultant.

« Monseigneur Dognin refuse visiblement le dialogue avec ses fidèles, ne leur laissant d’autre choix que de s’exprimer dans la rue. Déterminés, les fidèles entendent maintenir leur mobilisation, en particulier pendant la saison des pardons. L’évêque ne pouvant pas gouverner son diocèse derrière ses murs, la porte de l’évêché devra bien s’ouvrir un jour…» indiquent les responsables de la manifestation.

Les fidèles finistériens sont toujours dans l’attente d’une réponse de Monseigneur de Moulins- Beaufort, Président de la Conférence des Evêques de France, à la lettre ouverte qu’ils lui ont envoyé fin mai pour demander une médiation. Ils continueront à venir réciter le chapelet devant l’évêché tous les mardis à 19h jusqu’à ce que la porte s’ouvre et qu’une discussion soit possible.

Déterminés à défendre le droit à la liberté liturgique, les fidèles rappellent à l’évêque et à son presbyterium que « ce qui était sacré pour les générations précédentes reste grand et sacré pour nous et ne peut, à l’improviste se retrouver interdit, voire considéré néfaste » (Benoit XVI
– 7.07.21) et lui demandent, comme le Pape François, de « ne pas craindre la diversité des charismes au sein de l’Eglise » (02.01.24) car pour l’instant, force est de constater que ce que le Pape François autorise Monseigneur Dognin le rejette.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

10 réponses à “Quimper. Des centaines de manifestants catholiques pour la défense de la tradition dans l’Eglise, le silence insultant de Monseigneur Dognin”

  1. Maneguen dit :

    Votre titre est abusif en donnant à penser que tous les Bretons se rebiffent. Il n’y avait que 300 fidèlessur environ 700 assistants à ces messes l’hiver et plus de mille l’été (en comptant la FSSPX ajouter plusieurs centaines). sur 900.000 Finistériens.
    Mais cela fait plaisir quand même que Feiz ha Breizh n’est pas encore complètement éradiquée.

  2. louis dit :

    vatican 2 a l’oeuvre !

  3. Roland Greuzat dit :

    Donc je résume : c’est une guerre que mène Mgr Dognin avec à la clé la conversion forcée à la liturgie conciliaire. Comme je la refuse, j’attends évidemment la sanction : l’excommunication. Mais là encore il y aura un problème car, sur sa lancée, notre évêque Dogno-terroriste, va me refuser la cérémonie traditionnelle où, comparaissant pieds nus, en chemise, la hart au col, il procédera à l’extinction des cierges, plongeant ainsi mon âme dans les ténèbres….
    C’est une plongée dans l’absurdité, il est temps que cette tête mitrée se reprenne

  4. VORONINE dit :

    Comme sous la terreur , et sous Staline, arretons de subir les turpides de cette gauchiasse d’évèque” jureur”, tout à fait étranger à notre foi , et retournons à la “MESSE DANS LES BOIS “

  5. Michel dit :

    Cet évêque est-il encore chrétien ou fait-il partie d’autres confréries ?

    Il faut le provoquer un peu et lui poser ouvertement la question.

  6. SAINT-MARC Jean-Paul dit :

    Il faudrait que les cathos élisent leurs évêques, ça rigolerait

  7. Raymond NEVEU dit :

    Je le prenais pour un dogue de Bordeaux patrie du bon vin de messe qui emplissait les caves de l’un de mes oncles ce n’est qu’un spécialiste de la vie ermitique qui a tout de même fait appel aux dons car la Covid l’avait réduit au pain sec et à l’eau bénite (il faut mieux faire partie de la petite communauté de Jésuites de Sainte Croix au Mans qui fait appel à un traiteur!!! mais les amis on est compréhensif avec eux!) Se mettre à genoux devant ce clown? C’est le sort de l’évêque jureur Audrein qu’il lui faut!

  8. Sergent dit :

    Soutien indéfectible

  9. Verdier dit :

    Malheureusement, Mgr Dognin, comme bon nombre d’évêques français, est un loup déguisé en agneau.

    Ce qui est naturellement révoltant…

    Mgr Dognin, pour aller au Ciel, aura à rendre compte, comme nous tous… Et je pense hélas, qu’il a déjà bien du souci à se faire… Paix à son âme.

  10. Maury dit :

    Encore un eclésiastique qui s’est juré d’éradiquer la religion.
    Comme le pape.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

QUIMPER

Casse sociale et mondialisation. Saupiquet délocalise sa production de Quimper vers l’Espagne et le Maroc

Découvrir l'article

QUIMPER

Quimper. 10 ans d’interdiction de territoire et 4 ans de prison ferme pour avoir séquestré un couple sur fond de trafic de drogue

Découvrir l'article

QUIMPER, Sociétal

Transport de cannabis à Quimper : un homme condamné

Découvrir l'article

QUIMPER, Religion

Tradition dans l’Eglise. Retour sur la conférence de Jean-Pierre Maugendre (Renaissance catholique) à Quimper.

Découvrir l'article

Economie, Social

Saupiquet Quimper : Sous direction italienne, une fermeture de l’usine envisagée d’ici fin 2024, 155 emplois menacés

Découvrir l'article

A La Une, QUIMPER

Répression contre la Tradition dans l’Eglise à Quimper. Elisabeth, catholique : « L’évêque ne peut rester éternellement insensible au désarroi des fidèles »

Découvrir l'article

QUIMPER

Face à un évêque (Monseigneur Dognin) sourd aux revendications des catholiques, une nouvelle mobilisation le 16 juin à Quimper

Découvrir l'article

CARHAIX, QUIMPER

À Quimper, une cinquantaine de personnes se rassemblent de nouveau pour soutenir les défenseurs de l’hôpital de Carhaix

Découvrir l'article

QUIMPER, Religion

Eglise catholique. Une manifestation pour le maintien de la Tradition en Finistère à Quimper, le 5 mai 2024

Découvrir l'article

QUIMPER

Braquages en série à Quimper : deux hommes condamnés à de la prison ferme

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky