Étiquette : Races

QI, races. Pourquoi le monde entier n’est-il pas développé ?

Pourquoi le monde entier n’est-il pas développé ? Une brève synthèse. C’est le tabou occidental : l’inégalité génétique entre les populations (Taboo : genetics, Nature, 2013). De la même façon que les moins doués du 16ème siècle ont perçu l’héliocentrisme comme hérétique et susceptible de bouleverser l’éthique chrétienne de l’époque, les variations raciales sont aujourd’hui considérées comme un danger pour l’idéologie égalitaire

Quand les gènes gênent. Pour en finir avec la fable multi-ethnique de la France

« Le problème n’est pas que la France soit multiethnique, elle l’a toujours été, mais qu’elle soit multiculturelle ». « Qu’on se le dise, la France a toujours été multiethnique ». Ainsi s’exprimaient respectivement ces derniers jours Jean-Paul Brighelli, dans un papier pour Causeur, et Elisabeth Levy, directrice du magazine, sur le plateau de TPMP. Les deux cherchaient à éteindre la polémique suscitée par

L’obscurantisme médiatique sur la question raciale dévoilé

L’obscurantisme médiatique sur la question raciale dévoilé. Les journalistes (comme par exemple Lilia Hassaine, chroniqueuse dans Quotidien) s’obstinent à nier qu’il existe des différences génétiques entre les populations. Les avancées scientifiques démontrent que leur position est obscurantiste. Nicolas Faure explique pourquoi ci-dessous : https://www.youtube.com/watch?v=8PxKOpXnHAg Pour découvrir d’autres articles sur cette question des différences entre populations, retrouvez différents articles ici, mais

Minneapolis : Le futur des sociétés multiculturelles

Minneapolis : Le futur des sociétés multiculturelles, expliqué par Aldo Sterone Illustration : DR cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

L’antiracisme doit-il craindre la notion de race ? [Vidéo]

L’antiracisme moderne naquit après la défaite du nazisme, sous les auspices des organisations internationales nouvellement créées. Pour lutter contre le racisme, ces organisations ont décidé d’éradiquer la notion de races humaines. Jusqu’au début des années 2000, la science apportait un soutien unanime à cette idée. En effet, la génétique des populations alors en vogue semblait démontrer que les races humaines

Les députés veulent supprimer le terme « race » malgré les progrès scientifiques

Les députés veulent supprimer le terme « race » malgré les progrès scientifiques

Existe-t-il un débat plus chargé d’émotions et de tensions que celui autour de l’existence des races humaines ? Drapés de leur vision égalitariste du monde, les députés français ont en tout cas démontré leur volonté de trancher les discussions ayant actuellement cours chez les spécialistes. Ils ont ainsi choisi de consacrer la supériorité de la loi sur la science en

Selon un généticien américain, l’existence de différences raciales serait réelle

C’est sans doute l’un des débats scientifiques les plus brûlants depuis des décennies. La question de l’existence de populations humaines spécifiques et distinctes génétiquement des autres ainsi que du lien entre génétique et intelligence moyenne de ces populations. Les progrès récents – et spectaculaires – de la génétique convergent tous vers une réalité déplaisante pour tous les idéologues égalitaristes :

QI, races. Pourquoi le monde entier n’est-il pas développé ?

Pourquoi le monde entier n’est-il pas développé ? Une brève synthèse. C’est le tabou occidental : l’inégalité génétique entre les populations (Taboo : genetics, Nature, 2013). De la même façon que les moins doués du 16ème siècle ont perçu l’héliocentrisme comme hérétique et susceptible de bouleverser l’éthique chrétienne de l’époque, les variations raciales sont aujourd’hui considérées comme un danger pour l’idéologie égalitaire

Quand les gènes gênent. Pour en finir avec la fable multi-ethnique de la France

« Le problème n’est pas que la France soit multiethnique, elle l’a toujours été, mais qu’elle soit multiculturelle ». « Qu’on se le dise, la France a toujours été multiethnique ». Ainsi s’exprimaient respectivement ces derniers jours Jean-Paul Brighelli, dans un papier pour Causeur, et Elisabeth Levy, directrice du magazine, sur le plateau de TPMP. Les deux cherchaient à éteindre la polémique suscitée par

L’obscurantisme médiatique sur la question raciale dévoilé

L’obscurantisme médiatique sur la question raciale dévoilé. Les journalistes (comme par exemple Lilia Hassaine, chroniqueuse dans Quotidien) s’obstinent à nier qu’il existe des différences génétiques entre les populations. Les avancées scientifiques démontrent que leur position est obscurantiste. Nicolas Faure explique pourquoi ci-dessous : https://www.youtube.com/watch?v=8PxKOpXnHAg Pour découvrir d’autres articles sur cette question des différences entre populations, retrouvez différents articles ici, mais

Minneapolis : Le futur des sociétés multiculturelles

Minneapolis : Le futur des sociétés multiculturelles, expliqué par Aldo Sterone Illustration : DR cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

L’antiracisme doit-il craindre la notion de race ? [Vidéo]

L’antiracisme moderne naquit après la défaite du nazisme, sous les auspices des organisations internationales nouvellement créées. Pour lutter contre le racisme, ces organisations ont décidé d’éradiquer la notion de races humaines. Jusqu’au début des années 2000, la science apportait un soutien unanime à cette idée. En effet, la génétique des populations alors en vogue semblait démontrer que les races humaines

Les députés veulent supprimer le terme « race » malgré les progrès scientifiques

Les députés veulent supprimer le terme « race » malgré les progrès scientifiques

Existe-t-il un débat plus chargé d’émotions et de tensions que celui autour de l’existence des races humaines ? Drapés de leur vision égalitariste du monde, les députés français ont en tout cas démontré leur volonté de trancher les discussions ayant actuellement cours chez les spécialistes. Ils ont ainsi choisi de consacrer la supériorité de la loi sur la science en

Selon un généticien américain, l’existence de différences raciales serait réelle

C’est sans doute l’un des débats scientifiques les plus brûlants depuis des décennies. La question de l’existence de populations humaines spécifiques et distinctes génétiquement des autres ainsi que du lien entre génétique et intelligence moyenne de ces populations. Les progrès récents – et spectaculaires – de la génétique convergent tous vers une réalité déplaisante pour tous les idéologues égalitaristes :

À LA UNE

La grande réinitialisation de l'agrobusiness
Redadeg : kit da redek gant ar feministed !
Violences conjugales : Scène de vie à Brest...
Ur gouel "enepspesadour" e Plourae (56)

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !