Étiquette : Un traître mot

Vaincre par les mots. Au sujet du livre de Thomas Clavel, Un traître mot

Je ne saurais me prévaloir en l’occurrence d’aucun mérite personnel, mais voici un ouvrage essentiel qui constitue un remarquable complément à mon article du 7 avril intitulé : Fiers d’être Blancs (Breizh-Info).  L’histoire est celle d’un professeur de littérature en faculté, accomplissant avec rigueur et un sens profond du devoir ce pourquoi il est fait : transmettre. Que transmet-il ? Ce que tout enseignant

Avec « Un traître mot », Thomas Clavel s’impose comme étant le George Orwell français

Notre époque est abominable pour les hommes libres. Flicage généralisé, mots interdits, lynchages médiatiques et politiques, hystéries féministes et racialistes, il devient quasiment impossible de s’exprimer dans l’espace public sans susciter des sorties inimaginables il y a quelques années encore. Le livre de Thomas Claver, Un traitre mot, cerne par ailleurs parfaitement notre époque totalitaire. À quoi ressemblerait en effet

Un traître mot, la face cachée de l’argent, Rues Barbares, les esclaves psychiques d’Internet, Churchill : la sélection littéraire de la semaine

Un traître mot, la face cachée de l’argent, Rues Barbares, les esclaves psychiques d’Internet, Churchill : voici la sélection littéraire de la semaine. Churchill De Churchill, croit-on, tout a été dit – en premier lieu par lui-même. Et pourtant, Andrew Roberts est parvenu à exhumer des articles de presse, des correspondances privées, des journaux intimes – le moindre n’étant pas

Vaincre par les mots. Au sujet du livre de Thomas Clavel, Un traître mot

Je ne saurais me prévaloir en l’occurrence d’aucun mérite personnel, mais voici un ouvrage essentiel qui constitue un remarquable complément à mon article du 7 avril intitulé : Fiers d’être Blancs (Breizh-Info).  L’histoire est celle d’un professeur de littérature en faculté, accomplissant avec rigueur et un sens profond du devoir ce pourquoi il est fait : transmettre. Que transmet-il ? Ce que tout enseignant

Avec « Un traître mot », Thomas Clavel s’impose comme étant le George Orwell français

Notre époque est abominable pour les hommes libres. Flicage généralisé, mots interdits, lynchages médiatiques et politiques, hystéries féministes et racialistes, il devient quasiment impossible de s’exprimer dans l’espace public sans susciter des sorties inimaginables il y a quelques années encore. Le livre de Thomas Claver, Un traitre mot, cerne par ailleurs parfaitement notre époque totalitaire. À quoi ressemblerait en effet

Un traître mot, la face cachée de l’argent, Rues Barbares, les esclaves psychiques d’Internet, Churchill : la sélection littéraire de la semaine

Un traître mot, la face cachée de l’argent, Rues Barbares, les esclaves psychiques d’Internet, Churchill : voici la sélection littéraire de la semaine. Churchill De Churchill, croit-on, tout a été dit – en premier lieu par lui-même. Et pourtant, Andrew Roberts est parvenu à exhumer des articles de presse, des correspondances privées, des journaux intimes – le moindre n’étant pas

À LA UNE

Cyclisme. Remco Evenepoel champion du monde !
Rugby. Le RC Vannes raccroche le haut de tableau après sa victoire à Colomiers (27-30)
Italie. Avanti Ragazzi di Roma ! [L'Agora]
Seine-Saint-Denis. La facture d'eau de 100 000 € des squatteurs réclamée... au propriétaire de 86 ans

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !