Ajaccio. Les Corses soutiennent les pompiers agressés, la presse fait diversion.

27/12/2015 – 05H00 Ajaccio (Breizh-info.com) – Dans la nuit de jeudi à vendredi, des pompiers d’Ajaccio ont été violemment pris à partie et caillassés par des « jeunes» de la cité « sensible » des Jardins de l’Empereur. Ces derniers ont tendu une embuscade aux pompiers alors qu’ils intervenaient comme à leur habitude au service du bien public. Deux soldats du feu ont été blessés, ainsi qu’un policier par ces individus armés de barres de fer, de clubs de golf, de projectiles divers et incendiaires…

Scandalisées par cette attaque, plus de 500 personnes se sont rassemblées dès le lendemain, jour de Noël,  pour réclamer une réaction des pouvoirs publics face à ce qui s’apparente à une zone de non-droit. Une partie des manifestants s’est ensuite dirigée vers la fameuse cité afin de retrouver les auteurs des faits.

Le local mis à disposition pour la communauté musulmane  – il ne s’agit pas d’une mosquée, ce type d’édifice n’existant pas sur le sol corse – a été pris pour cible, certains manifestants ayant eu écho d’un groupe de jeunes de la cité s’étaient réfugiés à l’intérieur. « On est chez nous », « Arabi Fora » (« les Arabes dehors ») scandaient massivement les manifestants, particulièrement remontés. Ils dénonçaient également la passivité des autorités face aux actes de délinquance commis par des habitants de ce quartier. Après cette démonstration de force, le calme est finalement revenu.

Cette réaction populaire d’indignation n’a pas manqué de surprendre en France où elle a suscité de nombreuses réactions . La passivité populaire et la peur face aux exactions des jeunes de cité majoritairement issus de l’immigration africaine est en effet la règle dans la Métropole. Pas en Corse, apparemment.

Les médias subventionnés « oublient » totalement le principal évènement

Sans surprise, les médias se sont emparés de l’affaire. Mais pour évoquer la réaction des Corses pour défendre les pompiers – en s’en offusquant – plus  que la lâche agression  commise à l’encontre des soldats du feu.

Attaque d’une salle de prière : pour Abdallah Zekri, « le peuple corse doit se souvenir de son histoire » titre BFM TV. Interrogé par les journalistes,M. Zekri, président de l’Observatoire des actes islamophobes du Conseil français du culte musulman, ira même jusqu’à refaire l’histoire en soutenant que l’Ile de beauté aurait été libérée grâce aux tirailleurs musulmans (qui constituaient pourtant une infime minorité lors du débarquement).

« Corse: les dirigeants nationalistes  condamnent l’attaque d’une salle de prière musulmane à Ajaccio », titre le même média, qui enjoint les nouveaux élus (M. Simeoni et M. Talamoni) à prendre la parole, la sécurité sur l’île ne relevant absolument pas des compétences de l’Assemblée territoriale de Corse. « Est-il demandé à M. Le Drian de condamner les violences diverses ayant lieu ici ou là en Bretagne ?« , remarque un militant corse.

« Lieu de prière musulman vandalisé à Ajaccio: ce que l’on sait » titre L’Express,  « FAITS DIVERS Corse : consternation après le saccage d’une mosquée » d’après le Républicain lorrain, « Incompréhension en Corse après le saccage d’une salle de prière musulmane », écrit Ouest-France.

C’est l »intégralité de la presse nationale subventionnée – qui n’avait pas au départ évoqué, ou seulement en quelques lignes, l’agression subie par les pompiers – qui s’empare de l’affaire ; oubliés les pompiers agressés, ce sont désormais les musulmans qui sont les victimes .

50 exemplaires du Coran jetés par une fenêtre ont donc, si l’on se rapporte aux gros titres accrocheurs, nettement plus d’importance qu’un guet-apens – qui aurait pu faire des victimes – tendu à des citoyens qui s’engagent pour protéger et aider la population.

Les politiques réagissent…uniquement après la manifestation dans la cité

Du côté des politiques ,  les responsables corses, de Jean-Guy Talamoni à Laurent Marcangeli en passant par Gilles Simeoni ou J.F Bacarreli ont d’abord et prioritairement fermement condamné et dénoncé les exactions à l’encontre des pompiers.

Manuel Valls, Premier ministre – qui n’avait pas communiqué directement après l’agression des pompiers – a attendu que les manifestants d’Ajaccio réagissent pour tweeter : « Corse : après l’agression intolérable de pompiers, profanation inacceptable d’un lieu de prière musulman. Respect de la loi républicaine.».

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, s’est fendu lui aussi d’un communiqué uniquement après la réaction populaire. Idem pour Alain Juppé (LR), qui s’est contenté de suivre la « tendance » dictée par les médias :«  A Ajaccio, pompiers agressés, lieu de culte saccagé, plus qu’un appel au respect de la loi, on attend de l’Etat autorité et fermeté.» . Florian Philippot (FN), qui avait réagi après la victoire des nationalistes corses aux régionales, s’est fendu lui aussi de son tweet : A force de laisser prospérer le laxisme et le communautarisme, le gouvernement prend la responsabilité d’affrontements très graves  ». Mélenchon lui, s’en prend directement au peuple corse : « Un matin, on se lèvera et on sera revenus (sic) en France. Sans avoir honte de ses compatriotes.  ».

Christian Estrosi, le nouveau patron (LR) de la région PACA, ne prononce quant à lui pas un mot sur les pompiers : « Je veux dénoncer fermement le saccage de la salle de prière du culte musulman à . Les auteurs doivent être poursuivis et punis. ». Idem pour Cambadélis (PS) : «  Honte à ceux qui ont attaqué, brûlé un lieu de culte musulman. Tout le monde doit réagir! »

Cette affaire d’Ajaccio s’avère particulièrement représentative de la façon dont politiques et médias subventionnés réagissent. Avec une certaine inquiétude, ceux-ci commencent à prendre conscience de la possibilité d’une révolte de la population autochtone face à des menaces (sécuritaires, identitaires) que les pouvoirs publics se refusent à traiter. Les résultats électoraux du premier tour des élections régionales n’ont visiblement toujours pas été analysés et pris en compte …

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

  • Kik

    Les Corses oublient trop facilement la tête de maure sur leur propre drapeau!

    Déjà avant de donner des leçons aux Arabes, je pense que les bretons non subventionnés feraient mieux d’apprendre leur propres langue qu’ils ne pratiquent pas un seul instant de chaque semaine de chaque mois de l’année. Quand les bretons non subventionnés oublient leur langue originelle et leur culture principale au profit de la culture française et de la langue de la « République », on peut vraiment dire que ces dits bretons sont bel et bien juste des banals colonisés de la République…..qui feraient mieux déjà de regarder dans le verre plutôt que de vouloir donner des leçons aux habitants des quartiers défavorisés français…où habitent également des Français! Au lieu d’admirer des Corses abrutis sous développés prêts à sortir le fusil et qui n’ont même pas une industrie sur leur territoire, certains bretons feraient mieux de se rappeler leur propre histoire de colonisés et de se remettre aux bretons car l’autonomie n’est vraiment pas pour demain…Faut pas rêver les Kenavo!

    • Dumeucc

      Savez vous d où vient la tête de maure de ce drapeau?
      Il semblerait que non, vu votre réflexion.
      Il n y a pas d industrie en Corse ?
      C est faux.
      Il y en a peu maintenant certes…Il y en avait beaucoup avant… C était avant que la France impose des infâmes taxes aux exportations.
      Par pitié potassez votre sujet ou fermez là !

      • Dreinek

        @ kik
        Pffuuiii !!!! Vous êtes pitoyable , mon bon monsieur. Vous enfilez les âneries comme on enfile des perles pour un collier.

        • Lagadec

          C’est qui le pitoyable ? La langue Bretonne a été interdite en 1902, en 1913, 97% des bretons ne parlait pas Français, ironie du sort, en 14-18 se passe le genocide que l’on connait des corses et bretons en premiere ligne – 300 000 Bretons mort pour une guerre industrielle contre 150 000 Américains pour cette meme guerre….Pouvoir la parler a été une bataille de tout les jours et le lavage de cerveau de nos chère media vendant le Breton tel un bouseux bien content n’a pas aidé. Alors oui les bretons admire les Corses, et oui les Bretons les soutiennent, nous somme different certe mais avons une histoire commune et nous irons dans le meme sens. Aujourd’hui, les école bilingue connaissent une forte demande et le régionalisme aussi. Malgré le résultat des régionales, il faut aussi voir la plus basse participation aux urnes. Bravo les Corses, la Bretagne vous soutient

    • FRANKIZBREIZH

      Le drapeau de la Corse a été adopté par Pascal Paoli en 1755 et est basé sur un drapeau traditionnel utilisé précédemment. Il représente une tête de Maure en noir portant des cheveux crépus et un bandana blanc sur son front, le tout sur un fond blanc. Selon certains la tête de Maure serait d’origine aragonaise, apparaissant pour la première fois en 1281 sur un sceau du roi Pierre III d’Aragon : ce serait à la suite de la domination du royaume aragonais sur les îles méditerranéennes que ce symbole serait arrivé en Sardaigne et en Corse1. Selon une légende, un seigneur maure aurait enlevé une jeune fille corse au xiiie siècle. Son fiancé serait venu la sauver et aurait brandi la tête de son ravisseur au bout d’une lance de ce Maure2.

      La tête de Maure est un motif héraldique présent depuis le Moyen Âge sur plus d’un blason, et son émail (sa couleur) est pratiquement toujours le sable (le noir). Il s’agit en réalité de la tête de Maur (comme dans Saint Maur) [réf. nécessaire], c’est-à-dire Saint Maurice, un saint originaire d’Égypte, toujours représenté comme un Noir et particulièrement vénéré en Savoie et dans la vallée du Rhône, notamment à Vienne. Les monnaies médiévales de Vienne représentaient une tête de Maur identique à celle du drapeau corse, avec autour du front un diadème, c’est-à-dire un bandeau dont les extrémités pendent derrière sa nuque, représentant la couronne du martyre, et la légende latine S.MAVRICIVS. Son effigie s’est retrouvée sur de nombreux blasons, entre autres celui d’Aragon.

      Blason d’Aragon représentant quatre têtes de Maures décapités autour d’une croix de saint Georges.

      Auparavant, le bandeau couvrait les yeux de la tête tournée vers la droite et avec une boucle d’oreille mais, selon la légende, c’est en 1745 que le général des armées corses Ghjuvan Petru Gaffori (1704-1753) aurait relevé le bandeau sur le front afin de symboliser la « libération » du peuple corse ou c’est Napoléon qui l’aurait relevé sur le front d’un serviteur qui lui aurait sauvé la vie, le libérant ainsi de l’esclavage3. La tête de Maure figurait également sur les pièces de monnaie corses ou sur l’écu du premier roi de Corse en 1736 Théodore de Neuhoff4,5.

      Il a été utilisé par la République corse (1755–1769) et a pratiquement été interdit après 1769, lorsqu’en 1768 Gènes donna l’île de Corse à la France pour payer une dette[réf. nécessaire]. Impuissants face à l’insurrection des Corses, les Génois font appel à la France6. En 1794, lors de l’époque de la seconde indépendance, la Corse se sépare de la France pour créer le royaume anglo-corse.

      Tombé en désuétude après le royaume anglo-corse, il a été ré-adopté en 1980 en tant que drapeau régional. Ce drapeau est proche de celui de la Sardaigne.

    • Gwennhadu

      Pour les remarques concernant la capitulation des bretons quant à leur langue, c’est honteux c’est vrai, mais les arabes ne sont pas sans reproche car dans ces banlieues où on parle surtout arabe, le bordel vient toujours de l’un d’eux c’est qu’on constate.
      Les élections viennent hélas de montre que les bretons ne veulent pas leur autonomie , ils préfèrent servir de réservoir de main d’œuvre à la République et lui apporter leurs impôts , bref ils me semblent soumis…

  • Pingback: France: le préfet de Corse demande l'arrêt des manifestations - Mes Actus()

  • Pingback: corse Ajaccio : climat tendu après le saccage d'une salle de prière musulmane - Mes Actus()

  • C’est de Corse que vient le vent de la révolte .Les Français en ont assez dela racaille qui fait loi

  • C’est bien le laxisme de l’État face à la racaille qui provoque la colère du peuple communiqué de @f_philippot

  • @Patriotes_unis c’est sur que c’est pas en #Bretagne Terre socialiste que ça risque d’arriver #Soumission #Islam #PS #LeDrian

  • Pschitt

    Il n’y a pas que la presse à courir au secours des musulmans agressés ! Qui croit sérieusement que la police serait entrée dans la cité pour rechercher ceux qui ont attaqué les pompiers, si les Corses n’y étaient pas allés d’abord ?

  • Antoine

    C’est bien de rappeler les médias subventionnés. Vous oubliez de parler des journalistes subventionnés personnes physiques employés par ces même médias. Dans le CGI (code général des impôts) il existe une déduction forfaitaire 30% au titre de l’IR pour les journalistes salariés, au lieu des 20% pour le régime normal. La remise en cause de cette distortion a donné lieu à bon nombres de discussions politiques, il perdure.

    Un sondage dans la profession datant d’il y a quelques années, a montré que les journalistes étaient massivement de gauche y compris au Figaro avec une majorité plus modeste.

    Un pure player internet n’est pas subventionné. Je me demande si les personnes physiques qui participent ne pourraient pas plaider auprès du fisc cette déduction de 30% sur l’ensemble de leurs revenus, à condition de rester dans des proportions défendables.

  • Gillic

    Bravo les corses !!!!

    • CL22

      Comment peut-on encourager le racisme à ce point ?
      Une minorité agissante n’est pas un groupe…Vous devriez le savoir en Bretagne…Comment les mouvements bretons ont-ils de voix aux élections REGIONALES ?

      • Yves Marie

        On dirait que vous avez de la sympathie ou pour le moins de l’indulgence pour les agresseurs des pompiers…

        • CL22

          Faire l’amalgame, c’est votre credo. En quoi, condamner des exactions, est exprimer de la sympathie pour des voyous ?
          Oui, l’agression lâche des pompiers est un crime qui devra être puni.
          Oui, l’agression de personnes de même confession au hasard est un crime qui devrait être puni.

          • Yves Marie

            c’est bien de condamner, mais il faudrait un peu réfléchir sur les causes de cette affaire. Ce genre d’événement n’existait pas il y a cinquante ans. Pourquoi d’après vous? On a créé une situation qui ne va qu’empirer. Citez moi des sociétés multi-culturelles non conflictuelles…et démocratiques. L’exemple du Proche Orient est éloquent…

          • sual

            Il y a 50 ans, on avait l’OAS, les brigades rouges. Nos voisins étaient Franco, Salazar, les soviétiques derrière le Rideau de Fer. Il y a 50 ans, des gens prévoyaient déjà la fin du monde pour l’année suivante. Mais c’était mieux avant…

          • Eugenie1

            Oui c’était mieux avant ! Ici c’est la FRANCE et c’est de la décadence en FRANCE que l’on parle ici !!

          • Antoine

            Le pire n’est même pas au Middle East. Le Brésil multi culturel et catholique est en tête de la criminalité, comme tragiquement au Rwanda il y a maintenant le Burundi entre Hutu et Tutsi (même langue, même religion) … Au niveau mondial, il y a un lien incontestable entre violence interne et multi-culturalisme.

          • Antoine

            Nul n’est sensé ignorer la loi et vous en ignorez tout ! Relisez le code pénal si vous en avez le niveau intellectuel.

            Un crime est un meurtre !

            1) Détruire une salle de réunion et de prière peut faire l’objet d’une condamnation au pénal, dans ce cas probablement une amende et une condamnation civile. La préméditation ne peut même pas être requise dans ce cas, c’est un effet de foule. Il n’y a pas eu de violence physique.

            2) Des homicides par préméditation, par association d’individus, et fortiori des pompiers est passible de nombreuses années de prison. Préméditation : ces feux ont été allumés pour attirer les forces de l’ordre dans un piège. Des palettes ont été recueillies pendant 1 journée.

            Pour amalgamer 1) et 2), il faut être très faible ou sectaire voire les 2.

          • Eugenie1

            Condamner fermement en parole n’est pas justice ! Il faut aider à faire ce que le gouvernement n’a pas les couilles de mettre en oeuvre !!

  • Elruf

    Oser attaquer des Corses en criant: « Corses de merde, vous n’êtes pas chez vous ici! », c’est une provocation qui mérite une réponse énergique. La prochaine fois, il y aura des maures morts. Les Corses se sont libérés des Maures jadis, ils savent comment faire.

    • CL22

      Quelle affirmation insensée. Il est vrai que vous vivez avec des siècles de retard.

      • Eugenie1

        Cest vous qui vivez en dehors de la réalité !

  • Pingback: Les Corses soutiennent les pompiers agressés… | Blog de MVGR()

  • sual

    Constat simple. Le caillassage des flics dans les cités, ça fait un moment que ça existe, celui des pompiers aussi, depuis récemment. Ce qui est intolérable et d’une profonde lâcheté est devenu un simple fait divers. Pas très vendeur. Par contre, 300 corses avec des baloches qui font une descente dans une cité, s’en prennent à une salle de culte, c’est une première. C’est pavlovien, réaction politico-médiatique immédiate. Vous avez « étrangement » oublié de citer les responsables d’extrême droite qui ont aussi réagi à retardement.

  • qffdsff

    Et si on oubliait un instant les détails pour se concentrer sur l’essentiel. Ne sommes nous pas tous égaux devant la Ripoublique ?
    Reprenons :
    Des citoyens fouteurs de merde chient sur des représentants de l’état, donc sur la France : foutage de gueule
    Politiques et journalopes corrompus ne font pas le boulot. Autrement dit, pas de (ou mauvaises) réactions et pas de sanctions : foutage de gueule
    Donc, d’honnêtes et fiers citoyens cherchent à botter le cul aux fouteurs de merde (et bientôt aux politiques et journalopes corrompus) : bottage de cul
    Action > Réaction : everything is ok
    Qu’untel soit blanc, gris ou bleu n’est pas important (contrairement à ce que voudraient nous faire croire nos politiques corrompus)
    Vive la Ripoublique et vive la France… et vivent les français qui enfin relèvent la tête

  • CL22

    Déformation habituelle des écrits des autres.
    Le débat mérite des participants d’un autre niveau que le votre !!!

  • sual

    « Salazar ou les soviétiques étaient au moins des gens sains d’esprit qui avaient a coeur la sécurité des les compatriotes ».
    Oh oui, il faisait tellement bon vivre sous ces régimes qu’espagnols, portugais et russes réclament à une majorité écrasante le retour au passé. Mon cher Mort de Rire, comme tout bon conneau, vous ne savez l’ouvrir que pour mieux vous ridiculiser. Vous avez cru sentir un gauchiste, réflexe pavlovien (ce que vous devez appelez « capacité à raisonner ») : vous aboyez. Je vous conseiller de vous toilettez, l’odeur de votre merde obstrue vos narines.