BuzzFeed accuse sans vérification Donald Trump d’orgie dans un hôtel russe

11/01/2017 – 14H00 Washington (Breizh-Info.com) – L’hystérie anti-Trump de certains médias américains a encore frappé. Alors que le président élu est à 9 jours de son investiture, BuzzFeed a publié le 10 janvier un  » document  » non vérifié pour l’attaquer. Dans ce qui est censé être un « rapport d’agents de renseignement », on y affirme – entre autres joyeusetés – que Donald Trump aurait organisé une orgie sexuelle scatologique dans un hôtel russe. Les services de renseignements russes auraient filmé la scène, disposant ainsi d’un moyen de pression sur le futur président américain.

Espionnage, Coupe du Monde, Orgie…

La liste des méfaits reprochés à Donald Trump est longue. Ce rapport serait essentiellement basé sur des informations de source russe, compilées par un ancien officier de renseignement britannique.

Les accusations avancées :
– La Russie aurait décidé de soutenir Donald Trump depuis au moins 5 ans afin de créer des divisions dans l’alliance occidentale.
– Donald Trump aurait bénéficié d’informations compromettantes sur Hillary Clinton grâce aux services de renseignement russes.
– Donald Trump se serait vu proposer de lucratives opportunités immobilières, notamment en vue de la prochaine coupe du monde de football en Russie. Le rapport note que Donald Trump n’en a apparemment jamais profité.
– Le futur président des États-Unis aurait organisé une orgie dans une chambre du Ritz Carlton de Moscou. Des prostitués auraient uriné sur un lit où les Obama auraient dormi lors d’un séjour en Russie.

Le  » document  » sur Donald Trump a été publié sans être vérifié

De l’aveu même du rédacteur en chef de BuzzFeed, les informations diffusées n’ont pas été vérifiées !
En effet, dans une note envoyée à ses employés, il déclare : « Il y a de sérieuses raisons de douter des allégations [contenues dans ce document]. »

Quelques semaines auparavant, ce même rédacteur en chef avait pourtant déclaré la guerre aux « Fake news », ces informations publiées non-recoupées.

L’existence de ce document est connue depuis de nombreux mois par les grands médias américains. Pas un seul ne l’a jugé assez crédible pour être publié. CNN, qui reprend malgré tout l’article de BuzzFeed, précise que « pour l’instant, CNN ne publie rien sur les détails du dossier car les allégations n’ont pas été confirmées par une autre source. »

Une publication vivement critiquée, même par les opposants à Donald Trump

Forcément, la publication d’une information non-recoupée a été vivement critiquée… jusque dans les rangs des opposants à Trump.
« Les lecteurs de ce journal savent pertinemment que je ne suis pas un supporteur de Trump. Mais l’ignominie de ce que BuzzFeed a fait dépasse à tel point les bornes de l’acceptable que même les plus outragés des contempteurs des excès de Donald Trump devraient prendre sa défense » déclare John Podhoretz, directeur du magazine « Commentary » et chroniqueur du « New York Post ».
« J’ai été un directeur de journaux et de magazines pendant 31 ans. Comme beaucoup de journalistes, pendant ces décennies de journalisme, j’ai eu l’occasion de travailler avec des personnes liées aux services de renseignement, américains ou étrangers » poursuit-il. « Selon mon expérience, il n’y a pas de source à propos de laquelle on doit être plus sceptique que celles liées au renseignement. » Pour lui, les informations provenant des services de renseignements doivent être soigneusement vérifiées avant toute publication.

Nicolas Serrand
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Pingback: BuzzFeed accuse sans vérification Donald Trump d’orgie dans un hôtel russe - Les Observateurs()

  • Nomizoé

    Les journaux qui parlent de cette affaire devraient expliquer que Trump est la cible de diffamations. Au lieu de ça, ils participent à la diffamation et se contentent de préciser que ce n’est pas de l’info vérifiée. C’est clair que leur but est de salir l’image de Trump et de se couvrir en même temps. Ils sont anti-Trump parce que Trump est anti-immigration.

    Non seulement, les « infos » ne sont pas « pas vérifiées », mais d’après ce que j’ai lu, on a identifié les trolls d’internet qui se sont amusés à fournir de fausses infos à des activistes républicains anti-Trump, lesquels ont tout retransmis au sénateur anti-Trump John McCain, lequel s’est empressé de retransmettre aux agences du renseignement, dont certains agents indélicats ont alors contacté la presse anti-Trump. Les journaux savent tout ça. Ils participent délibérément à la diffamation et à la diffusion d’infos bidon (« fake news »). Les journaux français (ouest-france, télégramme, etc) y participent aussi. Ils n’ont aucune indépendance intellectuelle.

    On sait que les temps derniers, il y avait justement une campagne des gouvernements et médias occidentaux pour empêcher « l’extrême droite » (c’est à dire les gens normaux) de faire des sites « d’infos bidon » (c’est à dire des sites de réinformation). Les gouvernements et les médias sont en train de se ridiculiser. Tout le monde voit bien que ce sont eux qui sont foncièrement malhonnêtes. C’est bien que Trump le dise.

    Si les Russes ont quelque chose à voir avec la diffusion des e-mails privés du Parti Démocrate, bravo à eux. Ça a permis de montrer un peu mieux que c’est un parti de fripouilles.

    Les médias, le Parti Démocrate et les agences de renseignement se plaignent d’accointances entre Trump et la Russie, mais ça n’a pas l’air de les gêner que tous les candidats américains à la présidentielle soient obligés d’aller faire des salamalecs devant l’AIPAC, une organisation explicitement dévouée à la défense des intérêts d’Israël et favorable à la guerre contre l’Iran et la Syrie. Peu leur importe que les candidats républicains autres que Trump soient financés par Sheldon Adelson, un milliardaire qui détient des journaux en Israël. Ils ne veulent pas savoir ce que Sheldon Adelson reçoit en échange.

    Quant aux agences de renseignement, elles sont dirigées par des charlots qui interviennent dans les affaires politiques en faveur des Démocrates anti-américains. Aucune neutralité ! Vivement que Trump les remette à leur place.