Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

États-Unis. Un autre Lampedusa à la frontière mexicaine ? [Vidéo]

Une nouvelle vague de migrants illégaux à la frontière mexicaine des États-Unis a nécessité le déploiement de 800 militaires américains, tandis que la ville d’Eagle Pass, au Texas, a déclaré l’état d’urgence en raison de l’entrée de plus de 4 000 migrants en une journée. Le gouverneur républicain du Texas Greg Abbott est vent debout contre l’administration Biden.

États-Unis : nouvelle vague de migrants à la frontière mexicaine

Il n’y a pas qu’à Lampedusa que l’afflux de migrants illégaux engendre des scènes de chaos. Depuis plusieurs jours, les tentatives de passages de clandestins de la frontière entre le Mexique et les États-Unis sont en forte hausse.

En milieu de semaine, l’administration Biden a annoncé le déploiement de 800 militaires américains supplémentaires à la frontière mexicaine. Toutefois, selon la même administration, ces militaires ne sont censés « jouer aucun rôle dans l’endiguement de cette dernière vague » d’immigration clandestine en date puisque leur mission se concentrera sur « la logistique et d’autres fonctions à la frontière pour permettre à davantage d’agents et d’officiers des douanes et de la protection des frontières (CBP, « Customs and Border Protection ») de retourner à leur mission principale et à leurs responsabilités », a déclaré le département de la Sécurité intérieure des États-Unis le 20 septembre.

En pratique, cela signifie que les troupes aideront à traiter les dossiers des migrants et à remplir les formalités administratives qui, autrement, encombreraient les agents du CBP sur le terrain, mais qu’elles n’interviendront pas directement auprès des nouveaux arrivants…

Toujours selon le département de la Sécurité intérieure des États-Unis, il y aurait déjà 24 000 agents et officiers des douanes et de la protection des frontières disposés le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, ainsi que 2 500 membres de la garde nationale des États.

Plus de 4 000 migrants en une journée à Eagle Pass

Pourtant, les récentes images et informations en provenance de cette frontière mexicaine font état d’un nombre de migrants clandestins n’ayant rien à envier à celui enregistré à Lampedusa la semaine dernière.

Pour la seule journée du mercredi 20 septembre, plus de 4 000 migrants sont entrés à Eagle Pass, au Texas. Cette ville située à la frontière mexicaine et comptant un peu plus de 28 000 habitants a alors été contrainte de déclarer l’état d’urgence car débordée par l’afflux de clandestins.

Comme le précise le quotidien américain New York Post, le maire d’Eagle Pass, Rolando Salinas Jr., avait déjà déclaré une première fois le parc public de la ville « propriété privée » au mois de juin dernier afin que le département de la sécurité publique de l’État puisse arrêter les migrants qui s’y trouvaient. Une initiative réitérée par le maire ces derniers jours, autorisant ainsi les forces de l’ordre à interpeller les clandestins.

De son côté, le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a accusé mercredi 20 septembre l’administration Biden d’avoir coupé les barbelés que l’État du Texas avait installés à Eagle Pass. « Le Texas a installé des barbelés à Eagle Pass pour empêcher les passages illégaux », a expliqué le gouverneur sur X. « Aujourd’hui, l’administration Biden a coupé ces barbelés, ouvrant ainsi les vannes aux immigrants illégaux », a-t-il ajouté.

En réponse, Greg Abbott a décidé d’ « immédiatement déployer davantage de gardes nationaux du Texas pour repousser les passages illégaux et installer davantage de barbelés ».

8 600 clandestins supplémentaires en 24 heures aux États-Unis

Par ailleurs, la chaîne de télévision américaine CNN rapportait le 22 septembre que plus de 8 600 clandestins étaient parvenus à traverser la frontière entre le Mexique et les États-Unis au cours des 24 heures précédentes, citant des chiffres indiqués par un responsable du département de la Sécurité intérieure des États-Unis.

Ce chiffre est en hausse par rapport aux quelque 3 500 arrestations quotidiennes effectuées à la frontière après l’expiration, en mai dernier, du titre 42. Pour la seule journée du lundi 18 septembre, les autorités américaines ont procédé à plus de 8 000 arrestations de migrants illégaux.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “États-Unis. Un autre Lampedusa à la frontière mexicaine ? [Vidéo]”

  1. louis dit :

    tout pareil chez nous !😀

  2. CLEMENT dit :

    INCROYABLE ! LA DICTATURE S’INSTALLE !!! CE SITE AMERICAIN EST CENSURE POUR LES EUROPEENS !!! https://firstliberty.org/ (First Liberty Institute is the largest non-profit legal organization in the nation dedicated exclusively to defending religious liberty for all Americans.) LA PAGE D’ACCUEIL EST IMMEDIATEMENT REMPLACEE PAR : This website is not intended for and is unavailable to residents of the European Union.

  3. patphil dit :

    1) la grande différence: les sudaméricains sont chrétiens donc partagent la plupart des valeurs des américains du nord
    2) les migrants doivent travailler pour survivre aux usa ou canada, pas de caf! (des salaires de misère qui arrangent le grand patronat, et ils le savent)

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Italie. Nouvel afflux de clandestins à Lampedusa, l’état d’urgence migratoire prolongé

Découvrir l'article

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

International, Société

Derrière les manifestations de soutien à la Palestine des campus américains, des financements chinois ?

Découvrir l'article

International

USA. L’avion du « jugement dernier », le chant du cygne du deep state ?

Découvrir l'article

A La Une, International

Ákos Bence Gát : « Des forces sont à l’œuvre afin de réaliser les États-Unis d’Europe. »

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration et criminalité : 77 % des violeurs interpellés à Paris en 2023 étaient des étrangers

Découvrir l'article

Immigration, International

Espagne. L’immigration clandestine en hausse de 277 % en 2024

Découvrir l'article

Immigration, Sociétal

Pays basque. Des militants pour la langue aident des clandestins africains à franchir illégalement la frontière [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Le coût de l’hébergement des clandestins toujours plus élevé pour les contribuables

Découvrir l'article

Immigration, International

Allemagne. Près de 700 000 clandestins vivraient aux frais des contribuables pour une facture de 4 milliards d’euros

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky