Guingamp. Erwan Chartier le Floc’h en conférence sur Morvan Lebesque vendredi 17 février

lebesque
Morvan Lebesque (2ème en partant de la gauche) à côté d'Olier Mordrel

16/07/2016 – 08h45 Guingamp (Breizh-info.com) – Erwan Chartier Le Floc’h sera le vendredi 17 février à 19h dans les locaux du Centre Culturel Breton de Guingamp pour évoquer le journaliste militant breton Morvan Lebesque autour de son ouvrage « Le masque et la plume d’un intellectuel en quête de Bretagne  » aux éditions Coop Breizh.

L’entrée est gratuite, et l’auteur dédicacera l’ouvrage sur place.

Morvan Lebesque (1911-1970) a marqué définitivement l’histoire intellectuelle bretonne après la parution de son dernier et plus célèbre ouvrage Comment peut-on être breton ? Livre inclassable, à la fois récit personnel, essai culturel et programme politique, dans lequel tant de lecteurs se sont reconnus, ou trouvés.

Mais Morvan Lebesque est trop souvent résumé à un ouvrage, à ce brillant pamphlet écrit quelques mois avant son décès prématuré au Brésil,

Morvan Lebesque fût adhérent du Parti autonomiste breton dès 1928 avant de collaborer au journal Breiz Da Zont au début des années 1930, en compagnie de Théophile Jeusset, ami de Célestin Lainé et d’Olier Mordrel. Morvan Lebesque écrivit également pour Breiz Atao dès 1929, avant de travailler pour le Canard Enchaîné (de 1952 à 1970), mais aussi auparavant pour le sulfureux journal Je Suis Partout, où l’on retrouvait également les plumes de Lucien Rebatet ou de Robert Brasillach. Morvan Lebesque  – qui eu sa période admirative du fascisme mais aussi de Georges Sorel – participera aussi, fin 1940, à la création du nouveau journal du Parti National Breton (le PNB) : L’Heure Bretonne.

Il ne sera toutefois pas inquiété à la Libération – que ce soit en raison de son nationalisme breton ou de ses sympathies envers les vaincus de 1945 – comme le furent de nombreux militants bretons de l’époque. Après-guerre, il se détournera plus ou moins d’un engagement politique très à droite qui aura quand même duré plus de 15 années de sa jeunesse,  sans renier son engagement au service de la Bretagne et du peuple breton.

chartier_lebesque

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.