Le Drian sait dans quelle direction souffle le vent breton

18/03/2017 – 06H00 Rennes (Breizhinfo.com) – L’officialisation du soutien de Jean-Yves Le Drian à Emmanuel Macron n’est plus qu’une question de jour. Dans les coulisses tout est déjà prêt, paraît-il.

Mais le ralliement d’un poids lourd du gouvernement est une manœuvre délicate qui exige doigté et négociation. Avec une mise en scène millimétrée. Car on ne bouscule pas un ministre de la Défense qui est en mesure de poser ses conditions. : « Côté Le Drian, qui  demeurerait volontiers à l’Hôtel de Brienne pendant le prochain quinquennat, cela donne : « Jean-Yves donnera son soutien quand il voudra » (Journal du dimanche, 12/03/17). On raconte également que lors du discours consacré à la Défense-sécurité que va prononcer Emmanuel Macron ce samedi 18 mars, le ministre avait prévu de se tenir près de l’ancien banquier.

 « Désormais, le calendrier est (très momentanément) suspendu. Mais pas les intentions de Le Drian, qui se verrait bien rester à l’Hôtel de Brienne pour le prochain quinquennat. Et comme il est rebuté par « le gauchisme anti-nucléaire et anti-remboursement de la dette de Benoît Hamon » – dixit un proche du ministre – et qu’il a mesuré « combien sa chère Bretagne était sensible au charme politique » – selon ce même proche – du jeune Macron…» (Le Télégramme, 13/03/17). Un titre d’une chronique politique d’Hubert Coudurier résume l’affaire : « Le Drian reconduit à la Défense ? » (Le Télégramme, 09/03/17).

Si Nathalie Appéré, maire de Rennes, Johanna Rolland, maire de nantes et François Cuillandre, maire de Brest, jouent l’appareil du PS en soutenant « Ben » de Saint-Renan, Jean-Yves Le Drian, lui, a flairé dans quelle direction souffle le vent breton. Sans doute dispose-t-il dans son tiroir de quelques sondages qui montrent que les électeurs bretons préfèrent Macron à Hamon.

« Nous, on ne veut pas des autres socialistes. On veut Le Drian, puis on attend les gens de droite », assure un haut gradé de l’équipe Macron. Le Breton et seulement lui, est donc attendu de pied ferme. » (Journal du Dimanche, 12/03/17).

B. Morvan

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

  • Ludo22

    Ce qui s’ appelle vendre la peau de l’ ours…

  • Teth Lamy

    Démission de ces fonctions ( Ministre et président de la région.