Attentat de Stockholm : du camion fou à la presse folle

camion_fou_nantes

10/04/2017 – 07H45 Nantes (Breizh-info.com) –Un nouvel attentat sanglant s’est déroulé en Europe, plus précisément à Stockholm, en Suède, vendredi 7 avril 2017. Cette fois encore, un islamiste est suspecté d’avoir commis cette attaque, qui a tué 4 personnes et blessé une quinzaine, attaque perpétrée par le moyen d’un camion lancé sur la foule.

« Nous pensons que l’homme qui a été placé en garde à vue est l’auteur » de l’attentat, a déclaré Lars Byström. Selon plusieurs médias suédois, le suspect est un Ouzbek de 39 ans, sympathisant de l’organisation Etat islamique.

Dans la presse mainstream, très peu de mots – comme à chaque fois – sur le suspect de l’attentat. C’est ainsi qu’à nouveau, le « camion fou » surnommé cette fois ci « camion bélier » a fait son retour (voir les captures d’écran ci-dessous) :

Pas question de titrer sur une attaque islamiste.

On sait que dans un futur proche, les voitures rouleront toutes seules. La voiture autonome en est au stade des essais industriels, mais pour les poids lourds, on n’en est qu’aux premiers essais. Sauf dans les colonnes de la presse francophone, pour laquelle les camions ont une âme. Et peuvent devenir «fous».

C’est sans doute par mesure de précaution qu’une bandererole  a été déployée, vendredi soir, dans le centre ville de Nantes, banderole sur laquelle on pouvait lire : « Nice, Berlin, Stockholm : camions hors d’Europe ».

« A quand une prison ou un hôpital psychiatrique pour les camions déséquilibrés ? Voire un centre de déradicalisation ? », remarque en passant un Nantais pince-sans-rire.

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Ludo22

    Bien sûr qu’ un camion peut devenir fou. Un cerveau-frein en court-jus et il devient incontrôlable.
    Il peut aussi péter une durite. Pour les humains ce genre d’ incident conduire direct à l’ asile.
    Il faut imposer sur tous les camions appelés à circuler en ville le “coup de poing d’ arrêt d’ urgence” comme sur les machines industrielles dangereuses.

  • Pschitt

    Le comportement de la presse n’est pas anormal en l’occurrence. Dans les heures suivant l’attaque, tout ce qu’elle sait objectivement est qu’un camion a foncé dans la foule. Il est logique qu’elle ne titre pas sur un attentat islamiste avant d’être certaine a) qu’il s’agit d’un acte délibéré b) qu’il a été commis par un musulman c) que celui-ci obéissait à une motivation religieuse. Pour établir tout cela, il peut falloir du temps ! Et au bout de ce temps, l’opinion publique est passée à autre chose. L’émotion prend le pas sur l’analyse. Peut-être que ça arrange la presse “mainstream”, mais elle n’est pas à l’origine du phénomène.

    • ALREN

      C’est bien connu que depuis le 14 juillet 2016 à Nice, il y a une épidémie de camions qui deviennent fous. On ne sait pas encore pourquoi !

  • alaintassin

    La presse Française étant au 9/10 pourrie par le gouvernement et par des sois-disant journalistes,il ne faut jamais parler des islamistes cela ferait désordre dans les idées de ces minables.

  • Pingback: L’islam rend fou, même les camions | Le Salon Beige()

  • Alain Peulet

    Il est INTERDIT de critiquer l’islam …! Notre pays , voire même l’europe , est vendu aux musulman !!!

  • Nomizoé

    Une voiture-bélier, ça sert à enfoncer par exemple un portail, une barrière, ou la vitrine d’une bijouterie. Les journalistes savent bien qu’on ne peut pas employer cette expression pour une voiture qui fonce sur la foule.