Nantes. Le GUD « Groupes Unifiés de Déménageurs » revendique les attaques contre les permanences Front national

photo

12/04/2017 – 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Dans la nuit de dimanche 9 à lundi 10 avril 2017, deux permanences du Front national, situées à Nantes et à Varades – en Loire Atlantique – ont été vandalisées par des militants d’extrême-gauche proches de la page Facebook « Nantes révoltée » et du collectif « Nocir , Nantai-s-e-s organisé-e-s contre les identitaires et l’extrême droite » (sic)

 Il y a eu des jets de peinture, des bris de matériel et par ailleurs des bureaux ont été retournés alors que les robinets d’eau ont été ouverts dans le but de créer un dégât des eaux.

Les auteurs de l’intrusion viennent de revendiquer leur action sous le nom de « GUD : Groupe Unifiés de Déménageurs », plagiant ainsi l’appellation habituellement réservée au Groupe Union Défense, mouvement de jeunesse nationaliste.

Les militants de l’extrême-gauche nantaise – dont certains, bien connus des services de police, sont aussi des  fils de notables locaux – emploient dans leur communiqué (reproduit avec les fautes d’orthographe) des termes que n’auraient pas renié les forçats de Germinal – tout en niant l’aspect breton de Nantes  «  le grand Ouest a toujours été une terre de lutte révolutionnaire et anti-réactionnaire (le FN) persiste à vouloire prendre racine sur le sang et la sueur des opprimé-e-s.».

Et les activistes de revendiquer leur action et d’assumer son caractère anti écologique (l’eau ayant coulé des heures) :  « Ne trouvant pas la décoration à notre goût nous avons jugé sympathique de repeindre les murs, nettoyer le sol et arranger certains tableaux de mauvais goût. Les canapés ne passant pas par la porte nous avons malheureusement dû briser carreaux et fenêtres. Nous espérons que les permanents FN de Varades ne tiendront pas rigueur de la vivacité du déménagement. Et bien qu’écologistes nous n’avons pas refermé les robinets à leur place. On n’apprend que par l’erreur. ».

Et de menacer de récidive : « ce premier déménagement est offert, pas de facture de notre part ! Les suivants coûteront chers.».

Depuis des années que les permanences du FN sont dégradées en Bretagne – à Nantes comme à Vannes, ou encore à Brest – les plaintes se succèdent mais n’aboutissent jamais.

Certains militants du Front national sont toutefois catégoriques : « Cela va mal finir. Ils se sentent intouchables . Nous savons parfaitement qui ils sont et où ils sont. Mieux vaut que les autorités fassent leur travail et rapidement, surtout à l’approche des élections, car on ne se laissera pas intimider ».

Les prochaines semaines s’annoncent chaudes à Nantes …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Gillic

    S’ils sont bien connus des services de police, c’ est donc que la hiérarchie policière défend ces racailles gauchistes !!! Quand ces fascistes rouges vont se faire désosser la tête discrètement, cela va encore pleurer dans les merdias qui les soutiennent ………..

    • Ora

      D’après l’article de Breizh, certains sont fils de cadres. N’allez pas chercher plus loin, les fils à papas sont couverts sinon c’est la merde au sein même de la police. La justice à deux vitesses.

  • jaouen

    Comme les coloristes sur voie rapide (qui avaient attaqué les bus de Rennes allant au meeting FN) l’extrême-gauche multiplie appellations et intitulés fantaisistes pour couvrir des actions violentes et illégales…

  • V comme Vendetta

    Il faudra un jour ou l’autre apporter la contradiction « directe » à ce fascisme rouge. Nous connaissons tous les lieux qu’ils fréquentent. Ils s’estiment au dessus des lois de la république à nous de nous en affranchir aussi.
    Signé B17

    • Gwendal Pennanech

      L’idéal serait que cela se passe hors de Bretagne. Ni l’extrême France ni l’extrême monde n’y apportent quoi que ce soit de bon . Qu’ils aillent se bastionner à Paris entre Français!

    • Mort de rire

      N’insultez pas le fascisme s’il vous plait, Mussolini était un homme intelligent contrairement aux demeurés gauchisant dont on parle.

  • Collectif Crec

    C’est vrai que nous avons tendance à oublier qu’à l’extrême de l’extrême, ils y a les cons…
    Le même genre que tous ces islamistes qui revendique que personne n’a le droit de critiquer l’islam…
    Les déménageuses ne valent pas mieux que tous ceux qui bloquent la liberté d’expression.