Emmanuel Macron sur la natalité en Afrique : « Un problème, un défi civilisationnel »

14/07/2017 – 10h30 Rennes (Breizh-Info.com) – C’est une déclaration qui a créé l’émoi. Lors du dernier G20, Emmanuel Macron a pointé du doigt le grave problème de transition démographique de certains états africains dont le taux de natalité semble lui apparaître inquiétant.

Un « défi civilisationnel »

« Le défi de l’Afrique […] est civilisationnel aujourd’hui.

Quels sont les problèmes en Afrique ? Les Etats faillis, les transitions démocratiques complexes, la transition démographique, qui est, je l’ai rappelé ce matin, l’un des défis essentiels de l’Afrique.
Quand des pays ont encore aujourd’hui sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien. »

Des propos qui ont suscité des commentaires hystériques de la part d’observateurs ou de médias comme L’Obs qui a même affirmé que la sortie d’Emmanuel Macron ne reposait pas sur une réalité statistique en réussissant l’exploit de démontrer dans la phrase suivante que, justement, plusieurs pays africains possédaient bien un taux de fertilité très supérieur à celui d’un pays européen, autour de 7 enfants par femme.

Une fertilité effectivement très élevée

Aujourd’hui, il y a 1,2 milliard d’habitants en Afrique. Selon les différentes projections, cette population passera de 2 à 3 milliards en 2050, soit dans moins de 35 ans. En 2100, ce continent pourrait même représenter 39 % de la population mondiale avec plus de 4,4 milliards d’Africains.

Avec une fécondité moyenne estimée à 4,7 enfants par femme en Afrique contre 2,5 dans le reste du monde, c’est bien un défi énorme auquel est confronté l’Afrique, celui du contrôle des naissances.
C’est particulièrement visible au Niger (7,6 enfants par femme), en Somalie (6,4 enfants par femme) et au Mali (6,1 enfants par femme).

Emmanuel Macron a donc bien eu raison de déclarer que plusieurs pays d’Afrique ayant un taux de fertilité très élevé, aux alentours de 7 enfants par femme.

A l’heure des grandes migrations inter-continentales, voici une question grave. Mais il semblerait que les interrogations d’Emmanuel Macron en soient encore au stade embryonnaire…

NF

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Collectif Crec

    Il solutionne en important massivement des africains en France en nous faisant croire qu’ils sont syriens…
    Ils feront donc moins d’enfants chez eux mais chez nous, la sécu et la CAF va encore dérouiller…
    Macron va accentuer l’appel d’air des clandestins avec ses 12500 nouveaux hébergement.
    Dans 50 ans, nous ne serons plus chez nous.

  • Pingback: Emmanuel Macron sur la natalité en Afrique : « Un problème, un défi civilisationnel » - Les Observateurs()

  • Gillic

    Que Macron envoie le Planning Familial en Afrique, les vieilles biques de cette association seront à leur place !!!!!

  • Mohammed Tamim

    Macron a certes raison, mais il oublie d’expliquer que l’explosion démographique en Afrique est la conséquence des campagnes de vaccinations menées à tour de bras, à tort et à travers, en Afrique par les organisations internationales sans en mesurer les dégâts sur les équilibres démographiques des sociétés africaines.

  • Mohammed Tamim

    Macron a certes raison, mais il oublie d’expliquer que l’explosion démographique en Afrique est la conséquence des campagnes de vaccinations menées à tour de bras, à tort et à travers, en Afrique par les organisations internationales sans en mesurer les dégâts sur les équilibres démographiques des sociétés africaines. Des campagnes de scolarisation et de planification familiale sont naturellement beaucoup plus fastidieuses et beaucoup plus chères.