Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Démographie. Les immigrées algériennes ont un taux de fécondité de 3,69 enfants par femme en France contre 2,2 en Algérie

La crise de la natalité en France, observée en 2023, révèle une baisse significative des naissances, avec une diminution de 6,8% par rapport à 2022. Cette tendance marque un approfondissement de l’« hiver démographique », avec un solde naturel historiquement bas. La fécondité en France a chuté de 2,03 enfants par femme en 2010 à 1,8 en 2022, et le solde naturel a été divisé par cinq entre 2006 et 2022.

Ce déclin démographique est cependant nuancé par des différences notables selon l’origine migratoire. Les naissances issues de parents nés en France ont diminué de 22% depuis 2000, tandis que celles d’au moins un parent né hors-UE ont augmenté de 40%, et celles de deux parents nés hors-UE de 72%. En 2022, près d’un tiers des enfants nés en France avaient au moins un parent né hors de l’UE.

Cette situation est influencée par deux facteurs principaux : l’augmentation des flux migratoires et la fécondité différentielle des populations immigrées. Le nombre de premiers titres de séjour accordés en France a augmenté de 153% entre 1999 et 2022, et les demandes d’asile ont augmenté de 227% entre 2009 et 2022. Les femmes immigrées, notamment d’origine algérienne, tunisienne, marocaine et turque, affichent des taux de fécondité plus élevés que dans leurs pays d’origine. Ainsi, les immigrées algériennes ont un taux de fécondité de 3,69 enfants par femme en France contre 2,2 en Algérie comme on peut le lire sur cet article du Figaro.

Bien que les taux de fécondité des immigrés tendent à converger vers la moyenne nationale à la génération suivante, cette convergence est lente et est contrebalancée par de nouveaux flux migratoires. Les implications de ces dynamiques démographiques pour la cohésion sociale et les politiques publiques en France sont des sujets de réflexion importants.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Démographie. Les immigrées algériennes ont un taux de fécondité de 3,69 enfants par femme en France contre 2,2 en Algérie”

  1. Bran Ruz dit :

    Merci notre modèle social si généreux !! Nous finançons par ce biais notre remplacement, priorité nationale sur tous ces postes sociaux en aidant bien plus les nationaux qui désirent mettre au monde plus d’enfants.si nous n’inversons pas rapidement ces courbes de natalité notre civilisation disparaitra. Fin du regroupement famillial, fin des accords de 1968 avec l’Algérie etc….. Plus encore,degageons du pouvoir tous ces menteurs immigrationistes que son les macronistes et leurs vassaux de gauches. Aides sociales oui,mais pas pour organiser ma propre disparition dans mon propre pays.

  2. VORONINE dit :

    le différentiel entre le taux en ALGERIE et en FRANCE vient du faible niveau intellectuel et scolaire des immigrées .LES algériennes diplomées , et installées dans un emploi ne migrent pas vers l’UE .

  3. Narmer dit :

    Les Français eunuques, vous faites quoi avec vos bites ??? à part vous soûler jouer aux cartes et bouffer et critiquer les autres nations, Pourtant Mr Le Pen vous la dit faite des enfants

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Tribune libre

Dissolution de Civitas. L’association catholique lance une campagne internationale de dons et d’adhésions

Découvrir l'article

Sociétal

Inquiétude grandissante face à l’insécurité en France : un baromètre alarmant

Découvrir l'article

Immigration, International

Italie. La démographie désastreuse justifie-t-elle le laxisme migratoire ?

Découvrir l'article

International

Aux USA, des professionnels vétérans du renseignement écrivent à Joe Biden au sujet d’une éventuelle intervention de la France en Ukraine

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Ces femmes qui défient la pénurie de naissances en Amérique : Entretien avec Catherine Pakaluk

Découvrir l'article

Politique

69 % des français jugent que les collectivités territoriales n’ont pas assez de pouvoir

Découvrir l'article

International, Social, Sociétal, Technologies

Japon. Robots autonomes pour les livraisons : Uber Eats n’est pas Benoît Hamon [Vidéo]

Découvrir l'article

Santé

Obésité : regards croisés USA/France

Découvrir l'article

International

La question des frontières, cœur du contentieux algéro-marocain. Le 169ème numéro de l’Afrique réelle est sorti

Découvrir l'article

Sociétal

Bretagne administrative. Un nombre de naissances historiquement bas en 2023

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky