Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Brest : la permanence du Front National vandalisée par l’extrême gauche sous les yeux de la police

12/11/2013 – 09H00 Brest (Breizh-info.com) – Samedi, la permanence du Front National de Brest a été attaquée par une soixantaine de militants identifiés comme appartenant à l’extrême gauche. L’ouverture, début septembre, rue Anatole-France, dans le centre de la ville, de ce local n’avait pas manqué de provoquer une montée d’adrénaline parmi l’extrême gauche locale.
Depuis deux mois, de nombreux tags ornaient la façade du local, mais les choses se sont accélérées samedi dernier, puisque la porte a été fracturée et un bloc de béton projeté à travers les vitres. Le tout en marge d’une manifestation organisée par un « collectif antifasciste » qui appelait à manifester pour « montrer au Front National qu’il n’est pas le bienvenu à Brest La Rouge » (sic).
Visages masqués par des cagoules, les « antifas » de « Brest la Rouge », armés pour certains de chaînes et de bâtons, ont pu agir en toute impunité. Les policiers présents sur place les ont en effet laissé se positionner devant l’entrée du local pour en interdire l’accès aux sympathisants et adhérents frontistes. Une conseillère municipale Europe-Ecologie les Verts, Julie Le Goïc, s’est vantée sur Twitter d’avoir participé à cette « descente ». Aucune interpellation n’a bien entendu été effectuée.
Le secrétaire départemental du Finistère du FN, Éric Dechamps, a annoncé le dépôt d’une plainte, la quatrième en un mois.

le_goic

En juin dernier, 200 manifestants appartenant à la mouvante d’extrême gauche brestoise (CNT, SCALP, autonomes, anarchistes, redskinheads etc.) avaient pu défiler tranquillement dans les rues de Brest, armes blanches à la main – bâtons, tessons de bouteille, ceintures cloutées…) pour rendre un dernier hommage à Clément Méric, ce militant « antifa » brestois décédé après avoir reçu un mauvais coup alors qu’il « chassait » des militants d’extrême droite.
Toujours à Brest, en 2011 ces mêmes « antifas » avaient bien failli tuer un jeune couple“, simplement parce qu’ils étaient soupçonnés, à tort, d’appartenir à « l’extrême droite ». Sans suites judiciaires.

À l’image de Rennes, où les agressions émanant de groupuscules clairement identifiés à l’extrême gauche se multiplient, il semblerait que des milices particulièrement violentes puissent agir en toute impunité sur Brest. « Ils ont pignon sur rue, ils fréquentent, les bars de la place Guérin », confie un sympathisant FN. « En juin, ils organisaient plusieurs fois dans la semaine des patrouilles à la recherche de personnes à agresser. À Saint-Renan, ils louent même une salle plusieurs fois dans l’année pour y organiser des concerts. » Certains policiers et gendarmes travaillant dans l’agglomération brestoise avouent « en avoir par-dessus là tête » des agissements de cette mouvance.

À quelques mois des élections municipales, la municipalité socialiste brestoise ne semble pas vouloir prendre la mesure de ces troubles répétés à l’ordre public et à la sécurité des habitants. De quoi donner du grain à moudre aux opposants à François Cuillandre … en plus de tous les autres dossiers déjà très chauds.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

67 réponses à “Brest : la permanence du Front National vandalisée par l’extrême gauche sous les yeux de la police”

  1. […] revenue sur la multiplication des agressions et violences émanant de l’extrême gauche (notamment concernant la permanence du FN dégradée par les « antifascistes » à Brest récemmen…) et a demandé à l’État de prendre ses responsabilités pour protéger à la fois les […]

  2. Dupont Julie dit :

    LOL Après c’est nous les fascistes !!!! Les vrais fascistes sont bien ces gens là, qui ne respectent pas la démocratie, remplis de haine, qui agressent ceux qui n’ont pas les mêmes idées qu’eux! Ces gens là n’arriveront jamais au pouvoir et heureusement !!! Déjà qu’ils sont soutenu par la gauche! Alors Mr Cuillandre, on sort sa milice ??? HONTEUX !!!!

  3. gourmelen dit :

    C’est incroyable, que moi-m^me habitant à 70 km de Brest ne soit pas au courant de cet événement, ça aurait été l’inverse, croyez moi que l’info aurai tourné en boucle sur toutes les chaînes.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Football, Sport

Le Stade Brestois décroche la troisième place de la Ligue 1 et se qualifie pour la Ligue des champions

Découvrir l'article

BREST

Exhibitionniste interpellé à Brest : un Ivoirien de 20 ans interpellé

Découvrir l'article

BREST, Social

Lancement des Journées nationales de la Croix-Rouge française à Brest

Découvrir l'article

BREST

Drame à Brest : un homme poignardé mortellement pour une histoire de véhicule dégradé

Découvrir l'article

BREST, E brezhoneg, Ensauvagement, Local, Société

Brest : Ur skarzher eus ar “Chamade” kountellet

Découvrir l'article

Sociétal

Pauline Condomines : les dessous de son infiltration de l’extrême gauche

Découvrir l'article

BREST, E brezhoneg, Ensauvagement, Justice, Local, Société

Brest : ar roumanian a zo diskred warnañ “gweladenniñ” an burevioù-butun a chomo en toull-bac’h

Découvrir l'article

BREST, Insolite, Local

Pâtisseries en forme de sexe : la Quéquetterie s’installe à Brest !

Découvrir l'article

BREST

Un détenu de Brest condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre de son codétenu

Découvrir l'article

International

Suicide de l’Espagne. Une pétition soutenue par l’extrême gauche et l’Eglise soumise au Parlement pour régulariser les migrants clandestins

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky