La Chine et l’or

A LA UNE

La Chine parle désormais ouvertement d’un remplacement du dollar en tant que devise de référence internationale.
Xinhua, l’agence de presse officielle Chinoise, publiait récemment une lettre ouverte   qui commence comme suit : « Alors que les politiciens Américains des deux partis font encore des aller-et-retours entre la Maison Blanche et le Capitole sans pour autant parvenir à un accord viable qui permettra au retour à la normalité politique dont ils nous parlent tant, il est peut-être temps pour le reste d’entre nous de construire un monde désaméricanisé ».
Et la Chine sait déjà comment y parvenir. Elle encourage la création d’un marché international en yuans auprès des centres de Hong Kong et de Londres en laissant New York de côté, et fait la promotion d’un commerce hors-dollar en Asie au travers de la Shanghai Cooperation Organisation (SCO). Elle continue également d’accumuler ouvertement de l’or tout en encourageant ses citoyens à en faire de même.
Il n’y a plus l’ombre d’un doute. La Chine se prépare à la chute du dollar, si ce n’est qu’en tant que devise de référence mondiale. Et elle espère se protéger ainsi que ses citoyens grâce à l’or. La Chine a énormément investi sur sa production minière domestique et produit actuellement plus de 440 tonnes d’or chaque année. Elle cherche aussi à acheter des mines à l’étranger. L’or que produisent ses mines n’intègre jamais le marché, il est donc justifié de croire que le gouvernement Chinois accumule silencieusement sa production domestique.
La demande en or du secteur privé Chinois a gonflé au point de dépasser aujourd’hui la production du reste du monde. Le Shanghai Gold Exchange a le monopole de la livraison d’or vers la Chine, et Hong Kong agit en tant que centre d’échanges. Au cours des huit premiers mois de 2013, ils ont à eux seuls livré 1730 tonnes d’or vers des investisseurs privés, un chiffre qui une fois annualisé s’élève à 2600 tonnes de métal.
Le reste du monde produit environ 2260 tonnes d’or par an, ce qui laisse présager une pénurie de métal non seulement pour le Sud-est de l’Asie et l’Inde, mais aussi pour le reste du monde. Voilà qui laisse penser que l’or monétaire des banques Occidentales est utilisé pour en maintenir le prix à un niveau très bas, notamment parce que les ventes des ETF et l’or de recyclage d’origine non-Asiatique ne suffisent clairement pas à satisfaire cette hausse de la demande.
Pourquoi le gouvernement Chinois aime-t-il tant l’or ? La réponse à cette question est sans aucun doute géopolitique. Il est nécessaire de noter ici qu’au travers de la SCO, la Chine et la Russie, grâce au support d’autres pays, construisent un bloc économique au dénominateur commun : l’or. Alors que le système financier occidental démonise l’or, tous les membres de la SCO continuent d’en accumuler. L’Asie est alimentée par une veine d’or, et l’Occident s’y expose dangereusement.
La vente de ses réserves d’or par l’Occident est le plus gros pari stratégique de l’histoire financière. Nous nous soumettons entièrement aux devises fiduciaires, que nos banques centrales ont aujourd’hui à émettre en de toujours plus grandes quantités. Nous avons offert à la Chine et à la Russie le pouvoir économique ultime.

Alasdair Macleod – Finance And Economics.org

Source

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bac Nord. Un bon polar qui évoque la violence des cités, l’impuissance de la Police et la faillite de la République française

J'ai vu Bac Nord. Pas au cinéma, pass sanitaire oblige, mais grâce à quelques guérilleros de l'Internet qui ont...

Port d’Arme Citoyen : Pourquoi il faut le garantir

Cette semaine, Ludwig et Eliane (nouvelle podcasteuse de Zone Libre) reçoivent Fabien de l'ARPAC. Quand les Français subissent au quotidien...

2 Commentaires

  1. L’Euro n’est pas une erreur ! Seule son utilisation est une erreur. Son asservissement à la finance anglo-américaine nous a positionné dans un contexte de petits joueurs dont on voit depuis 8-9 ans où cela nous conduit ? Standards & Poors jouant avec nous comme avec des animaux de cirque. Et nous avons ici, matière à accuser nos élus dans leurs plus hautes fonctions, de n’avoir pas anticipé cette évidence. Voici aujourd’hui, l’annonce de cette grande manœuvre Chinoise qu’on sentait venir au hasard des maigres informations dont nous sommes possesseurs : la tenue de l’or ! La chute évidente de la monnaie internationale, le ressac prévisible sur la monnaie européenne… encore une fois. Et que font nos élus ? Sinon maintenir la valeur boursière de l’or à un niveau si dévalué que pas un seul des financiers planétaires ne veut s’y engager ! Et conséquence pour la moins risible, cette valeur favorisant son achat par la Chine qui ainsi historiquement, fait en une année, plus d’achat de cette matière qu’il n’en est produit dans le monde.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés