Johanna Rolland aime bien les Roms, ailleurs qu’à Nantes

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

19/02/2014 ‑ 08H00 Nantes (Breizh-info.com) – Johanna Rolland, dauphine de Jean-Marc Ayrault, est candidate non seulement à la mairie de Nantes mais aussi à la présidence de Nantes Métropole. Elle a donc publié deux programmes, l’un pour la ville, l’autre pour la communauté urbaine. Le premier comporte 212 propositions, le second 82 seulement. La comparaison entre les deux est instructive.

Le programme communal, beau travail de marketing politique, comporte des promesses à peu près pour tout le monde. Johanna Rolland prétend les réaliser « sans augmenter les taux d’imposition, ni la dette ». Le programme communautaire est plus simple encore : le gros mot « impôt » n’y figure pas une seule fois.

Inversement, il est un mot qui se trouve dans le second programme et pas dans le premier : « Roms ». La proposition 45 du programme pour Nantes Métropole est ainsi libellée : « Prendre en compte la situation des roms : soutenir les communes qui souhaitent s’engager dans une démarche d’accompagnement des familles ayant un projet de vie en France ». Cette formulation très politiquement correcte constitue en réalité un rejet de l’héritage de Jean-Marc Ayrault.

En 2005, ce dernier avait créé à Nantes un terrain d’accueil « spécial Roms » équipé de dix-huit mobil-homes alimentés en électricité et en eau courante. Les Roms avaient répondu avec joie à cette invitation : affluant par centaines, ils avaient débordé sur toute l’agglomération nantaise, avec les conséquences qu’on imagine. En 2007, Jean-Marc Ayrault avait donc « métropolisé » la question en créant au sein de Nantes Métropole une mission « Accueil des populations Roms ».

En renvoyant explicitement le dossier vers les communes, Johanna Rolland compte clairement désengager Nantes Métropole, renvoyée à un vague rôle de « soutien ». Et le silence total de son programme municipal montre que, pour elle, Nantes ne fait pas partie des « communes qui souhaitent s’engager dans une démarche d’accompagnement ». Elle détricote ainsi  ce qu’avait fait son tuteur politique en 2007 et en 2005. Serait-elle atteinte du virus populiste, à but bassement électoraliste?

Crédit photo  : [cc] Mathieu Delmestre, Parti socialiste, via Flickr
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.
.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

5 Commentaires

  1. Vous devriez avoir honte. Vous allez pondre un article aussi orienté toutes les semaines ? Je me demande bien qui se cache derrière Breizh Info, et d’où viennent vos fonds ? Qui donne les ordres ? Y a t il des journalistes avec cartes de presse chez Breiz Info ? Vous avez si peur que çà de perdre les élections à Nantes ? Quand je pense qu au début je vous lisai par pure chauvinisme.. Ce site internet est un croisement entre Atlantico et Minute. De la propagande pour petits médiocres d’extrême droite. Les petits réacs frustrés.

    • Jeanobob. Vous avez mille fois raison mon Jean ! Moi, il me plairait, comme à vous, que Nantes devienne une ville à majorité rom.
      Le rom, c’est folklo ! Le rom, c’est gai ! Avec les roms, ça va swinguer ! Et ça changera l’atmosphère…..

      Vive les roms et JEANOBOB !!

  2. @ jeanobob
    Si cet article est « orienté », c’est sans doute au profit de Johanna Rolland, puisque il repose entièrement sur des citations de ses programmes ! Maintemant, peut-être que JR a « si peur que ça » de perdre les élections et préfère larguer les Roms !!!

  3. Les promesses de la candidate socialiste n’engagent que ceux qui les croient. On sait sur l’agglo a quoi s’en tenir: une absence de gestion, comme dans tant d’autres domaines. Les roms continuent à affluer, que ce soit à Nantes ou Rezé, il y a toujours plus de campements sauvages, peu d’expulsions. Seules les forces de police arrêtent parfois les coupables des méfaits réguliers commis ici. Mais ils sont vite relâchés, les assos et les avocats « spécialisés » ne manquent pas. La remarquable collaboration entre le milieu associatif et la pègre rom, sujet peu exploité dans les médias, et pourtant, il y a de quoi enquêter!. la pollution visuelle qui en résulte n’est qu’n aspect parmi d’autres. Ces roms sont dûment chapitrés sur leurs « droits » pas les dites assos et EXIGENT. Nous, français exigerions bien leur immédiat expulsion du territoire si il y avait en France des autorités un tant soit peu soucieuse du bien public…

  4. @ jeanobob
    Ca n’a quand même pas mis longtemps à bien se positionner à droite ce site. Ya qu’à voir la place accordée à la Manif pour tous. Et certains articles qui feraient croire que la Vendée fait partie de la Bretagne!
    Il n’empêche qu’il y a des infos intéressantes, qu’on ne voit pas ailleurs. Et ça reste moins larbins de la RF et du Grand Capital que le blog qui porte un nom proche. Alors, c’est comme tout sur le net et les media en général, faut tout prendre avec des pincettes.
    Moi aussi, pas mal de choses m’énervent (cet article n’apporte effectivement rien) mais ça reste une initiative que je défendrais. Comme les Indymedia et Novopress bretons. JE trouve les deux puants mais les deux m’ont appris des choses. Et l’ABP n’a malheureusement jamais décollé et l’interface de leur site est très médiocre, surtout comparé à celui-ci. Mais tant que ya des gens pour faire un taff qui sort des sentiers battus et que je ne fais pas moi-même, je ne vois pas trop l’intérêt de gueuler si je ne suis pas d’accrod, j’arrête de lire.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Affaire Steve : la ville de Nantes sous statut de témoin assisté

Des représentants de la ville de Nantes et Nantes Métropole ont comparu le 21 juillet devant le juge rennais chargé d’instruire le dossier de...

Les socialistes nantais préemptent l’Europe

Les Jeunes Européens s’étaient installés à Nantes près des Machines de l’île ce week-end. Ils tentaient d’attirer le chaland avec des amusements élémentaires (reconnaître...

Nantes : l’Arbre aux Hérons remis aux calendes grecques ?

Le Parisien l’assure : « L’Arbre aux Hérons, un ‘bestiaire mécanique’ de 35 mètres de haut et 55 mètres de diamètre, sera bel et bien inauguré...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce genre fleurissent dans toute la...