Municipales : huit villes pourraient basculer en Bretagne

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

20/02/2014 – 20H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Le Monde (8 février 2014) publie une étude consacrée aux bascules possibles dans cent-vingt-cinq villes à l’occasion des élections municipales de mars. Elle s’appuie sur les scores obtenus aux dernières élections municipales de 2008 et aux élections présidentielles et législatives de 2012.

En Bretagne, plusieurs villes gérées par la droite pourraient passer à gauche : Landerneau (divers droite), Redon (divers droite), Morlaix (UMP), Douarnenez (UMP), Concarneau (UMP), Saint-Brieuc (Modem). Mais deux villes tenues par la gauche pourraient également basculer à droite : Auray (PCF) et Quimper (PS).

Bien sûr, la forte implantation du Parti socialiste en Bretagne « le prémunit d’une débâcle à la mesure de l’impopularité de M. Hollande et du gouvernement ». « L’abstention et la démobilisation de l’électorat de gauche sont les principaux dangers qui guettent l’actuelle majorité. Une abstention que les instituts de sondage ont le plus grand mal à anticiper. 
Depuis 1983, elle n’a cessé de s’amplifier aux élections municipales, passant de 21,6% à 33,5% en 2008 au premier tour, de 20,7% à 34,8% au second tour. Pour la première fois, en 2008, la participation au second tour avait été inférieure à celle du premier. »

D’après Le Monde, il faudra tenir compte de la capacité du Front National « à se maintenir au second tour », ce qui « va considérablement rebattre les cartes. La gauche voit dans la multiplication de triangulaires une chance d’éviter la déroute. Il n’est pas sûr, cependant, aux niveaux d’impopularité qu’elle a atteint et de désillusion qu’elle a propagée, que cela suffise. »

Dans les grandes villes bretonnes (Brest, Nantes et Rennes), le PS est imbattable. Grâce à une sociologie qui favorise la gauche sociétale : cadres, professions intellectuelles, enseignants, fonctionnaires… L’inexistence de l’UMP permettra à Johanna Rolland, Nathalie Appéré ou François Cuillandre d’être élus ou réélus dans un fauteuil.

Bien sûr, le « recul du gouvernement et de François Hollande sur la loi famille face aux défilés de la Manif pour tous a achevé d’écœurer les sympathisants de gauche déjà déboussolés par le tournant social-démocrate du président de la République ». Ce qui ne va pas « aider à mobiliser pour les municipales », raconte un député PS. « Les socialistes avaient déjà perdu le vote ouvrier, les voilà en passe de perdre les bobos » (Le Figaro, 6 février 2014).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

5 Commentaires

    • Bonjour,
      Belle réflexion belle bretonne! Comme on dit c’est choisir le bâton pour se faire battre: Economie au + bas, impôts
      au + haut ,France divisée et blessée, soumission totale à l’Europe et vous restez ancrée sur vos positions …je rêve!
      Non, c’est plutôt un cauchemard !…

    • CHAMPION LE PS POUR DIVISER LE PAYS, FAUDRA PAS SE PLAINDRE ET CRIER AU SCANDALE QUAND LE BLEU MARINE SERA AU POUVOIR. VOTER PS C’ EST UN VOTE POUR ATTARDES MENTAUX……

  1. Où sont donc cachés tous ces électeurs qui doivent ré-ouvrir la voie royale au PS ?
    Parce que lorsqu’on discute, que ce soit en famille, au travail, dans les commerces, etc., tous en ont par dessus la casquette des amateurs qui nous gouvernent et dilapident nos impôts à l’échelle nationale, régionale et communale dans des dépenses somptuaires, quand il faudrait faire preuve de parcimonie et d’économie…
    (des musées sans visiteurs, des médiathèques plus grosses que le voisin, des Palais pour les Communautés de Communes (voir celui de Cap-Lorient, les pieds dans l’eau qui scandalise les lorientais), etc, etc…

    Mais comment pourrait-il en être autrement lorsque les grands médias régionaux sont acquis à la cause des politiques locaux, et ça n’est pas près de changer… Sans parler de la propagande locale des brochures communales à longueur d’années… Jamais le moindre petit scandale.
    Tout va bien bonnes gens dormez tranquilles, tout va bien…
    Ah ben oui, alors, les voilà les électeurs du PS… Ceux qui lisent les journaux…

  2. Bonjour.

    Vivant à Quimper, je ne me guère d’illusion quant à la réélection fort probable du soit disant socialiste Bernard Poignant. Ce qui va certainement faire la bascule en sa faveur, malgré une forte abstention à prévoir des électeurs traditionnels de gauche écœurés par sa politique de cacique au mépris des Quimpérois, c’est le vote de tous les nouveaux émigrants naturalisés récemment, auxquels cette municipalité ouvrent grande les portes. Un nouvel effet pervers de l’électoralisme du PS qui a mis en place de nouvelles techniques pour se conserver le plus longtemps possible au pouvoir. Je rappelle que cela était inscrit dans les projets du cabinet conseil Terra Nova. Cela revient à la formule de Renaud Camus « le grand renversement ou le changement de peuple ». Avec une telle stratégie plus le reste, ce qu’on appelle la politique sociétale et l’antiracisme, la droite peut toujours attendre pour revenir au pouvoir, et ce malgré des incompétents cyniques comme Hollande et son sous fifre Poignant.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes : affaire Steve Maia Caniço – mise en examen du commissaire Chassaing

Il aura fallut deux ans d'enquête pour aboutir à une première mise en examen pour homicide involontaire dans l'affaire du décès de Steve Maia...

Nantes. Quelques conseils pour trouver un logement avec un budget étudiant

Plus de 50 000 étudiants de tout horizon viennent chaque année étudier à Nantes, ce qui en fait la 5e ville universitaire de France. Plus...

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...