L’historien Jean Sévillia à Nantes: « Aucune crise n’a eu raison de la France »

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

25/02/2014 – 10H00 Nantes ( Breizh-info.com) – Ce jeudi 20 février, plus de 300 personnes se sont retrouvées salle Bretagne, à Nantes, pour écouter Jean Sévillia parler de son dernier ouvrage  » Histoire passionnée de la France « . Invité par l’Institut Nantais Historique et Littéraire (INHL), cet historien, rédacteur en chef adjoint du Figaro Magazine, spécialiste des Habsbourg, s’est fait connaître du grand public lors de la parution en 2003 d’ « Historiquement correct », un essai au titre évocateur. Au cours de son intervention, il donnera sa réponse à la question posée par Pierre Gaxotte en 1964 dans son  « Histoire des Français » : « L’espérance n’est-elle pas au cœur de cet esprit français? ».

Après avoir précisé sa conception de l’Histoire – « la vie d’une communauté politique dans la durée » – et fait un bref rappel des événements des 100 dernières années qui ont bouleversé le visage de notre pays – deux guerres mondiales, l’occupation et la guerre civile, la décolonisation, l’urbanisation, la mondialisation, la déchristianisation, – Jean Sévillia constate qu’aujourd’hui « le modèle national est évacué ».

Reprenant les grandes étapes de la formation spécifique de la France par « un Etat qui a construit la nation », il en donne les grandes étapes depuis Clovis, en passant par Charlemagne, les Capétiens, jusqu’au traité de Rome qui en instituant la CEE – Communauté économique européenne – a bouleversé la notion de souveraineté. De même, la place centrale de la foi chrétienne, issue du baptême de Clovis, a disparu par étape : fin de l’unité du royaume avec les guerres de religion, idéologie anticatholique des Lumières, mise en œuvre par la Révolution, en particulier Robespierre, puis la République. Le conférencier insiste sur le fait que ce que certains désignent comme « l’anti France » est le fait de Français. Cela veut dire que la France connaît la division religieuse mais aussi sociale et politique. Il n’y a pas « de peuple uni et pacifique » mais une confrontation. Stendhal a dit que « le Français est un animal de guerre civile ». C’est, rappelle Jean Sévillia, une composante de l’identité française.

Nous connaissons donc une crise de l’état, identitaire, sociale et religieuse. Mais l’historien affirme que « la grande histoire et l’intelligence permettent de voir que ce n’est pas nouveau mais qu’il y a eu un sursaut pour rebondir ». Ainsi, après le désastre du traité de Troyes, Jeanne d’Arc a rétabli la royauté en faisant couronner Charles VII. Henri de Navarre, en devenant Henri IV, roi de France, a rétabli la concorde civile par l’Edit de Nantes. Napoléon Bonaparte a restauré l’Etat en mettant fin aux désordres révolutionnaires et la paix religieuse en signant le Concordat. Thiers a mis fin à l’occupation consécutive à la défaite de 1870. La bataille de la Marne a stoppé l’avancée des armées allemandes en 1914. La France a retrouvé une place en 1945 après la catastrophe de 1940 et 4 années d’occupation.

En conclusion, pour l’orateur, « Rien n’est inéluctable mais il faut provoquer les sursauts, s’appuyer sur le socle qui croit à la France ». Pour lui, le dernier exemple en date est la mobilisation du mouvement LMPT – La Manif Pour Tous. Par contre, il pense que « les nouveaux venus sur le sol français ne repartiront pas », que « c’est un défi immense », « qu’il va falloir faire quelque chose avec eux », « leur apprendre  qu’ils sont Français, qu’ils doivent respecter la tradition chrétienne, les évangéliser », car « il n’y a pas d’autre solution ».

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Auray. Douze circuits thématiques pour découvrir la ville

Cet été, la mairie d'Auray organise douze circuits thématiques permettant la découverte des lieux emblématiques de la ville, ouvrant...

Metallica. Retour sur la genèse de « The Black Album »

Metallica raconte la genèse de son album phare "The Black Album", qui a fait la une des journaux et...

2 Commentaires

  1. Il faut deja faire avec eux, et les bonnes volontes musulmanes s’etabliront et s’ancreront au fil des generations dans la foi catholique, si les catholiques de souche reviennent a la vraie foi et pratiquent leur mission de chretiens, l’evangelisation. Ils seront plus faciles a convertir qu’un habitant de l’Arabie Saoudite ou le Bahrein, c’est evident. Dieu les positionne sur notre territoire car il a une vue sur eux et son but c’est de les christianiser afin qu’il croit en Son Fils. Nous ne sommes que des leviers pour faire Sa Volonte.
    Ceux des catholiques francais qui sont deja au stade de l’apostasie de leur bapteme, seront testes et une chance supplementaire leur sera donnee. S’ils la refusent par orgueil ou par compromission anti-catholique (FM.), ils seront degages pour laisser la place a d’autres plus favorables a Dieu quelque soit leur religion d’origine.

    • c’est beau l’utopie les musulmans sont ici pour nous conquérir et non son contraire, lire l’histoire de la méditerrannée et vous réfléchissez un peu……

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tyrannie sanitaire. « Le peuple français ne se laissera pas faire ». La lettre ouverte d’un citoyen

Michel Massonier nous adresse une lettre ouverte adressée aux députés français en réaction aux mesures tyranniques qu'Emmanuel Macron a annoncé récemment avec la mise...

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Patrick Buisson – Requiem pour la France d’avant

Qu’est-ce qui fait tourner le monde ? L’argent, le sexe, l'envie ? Rien de tout cela, répond Patrick Buisson. Le carburant des hommes, c’est...

La planète financière se noie dans la fausse monnaie – Politique & Eco 305 avec Pierre Jovanovic

Ultimes conséquences de la planche à billet, les banques en situation précaire, l’or acheté en masse par les états et voilà l’inflation qui pointe....