14/03/2014 – 08H00 Breizh (Breizh-info.com) – Alors que de plus en plus de personnes prennent fait et cause pour une législation dite “d’accompagnement de la fin de vie”  ou que d’autres la combattent en la qualifiant de promotion de l’“euthanasie”, un document nouvellement édité par l’Association pour la culture citoyenne (ACC) dresse un panorama original sur la question.

Écrit par Hervé Catta, ce document de quelque 25 pages, dont le titre original est “Je veux mourir dans la dignité”, ne se fend pas de grands discours mais présente des situations vécues au sein de l’hôpital, des cliniques privées ou du foyer, par des personnes âgées, jeunes, handicapées ou valides, en mettant en scène tantôt les patients, tantôt les proches — amis ou familles — , en alternant points de vue chrétien et laïc sur la question, et en donnant la parole aux gens, que ceux-ci soient spécialistes en médecine ou que ceux-ci soient de simples quidams.

Ce document est donc une compilation d’anecdotes et d’instants de vie qui pourront servir, à l’avenir, à ceux qui chercheront des exemples dans leur défense de la dignité en fin de vie. Il ouvre des perspectives sans donner de réponse dogmatique, en laissant ouvert le champs des possibilités, tout en mettant en avant les questions essentielles que l’on doit se poser pour aborder ce sujet.
Ainsi, l’ouvage s’ouvre sur cette question fondamentale : “Mourir dans la dignité, est-ce possible ?” sans y apporter de réponse définitive.

Si le document, par la méthodologie adoptée, est original en soi, il l’est tout autant par la traduction bretonne qui l’accompagne et réalisée par Fabrig Coupechoux et Fulub Audinet. En effet, diffusé gratuitement par Ar Gedour,  une association culturelle vannetaise bretonnante et catholique, ce document, dont le titre breton est “C’hoant a ‘m eus da vervel en un doare din” est distribué gratuitement et peut atteindre des personnes ayant peu de renseignements sur le sujet, tout en leur montrant que l’on peut parler de tout en breton.

Ouvrant sur des témoignages inédits concernant la fin de vie, et présentant une traduction bretonne moderne sur un sujet difficile, ce document devrait intéresser nombre de nos compatriotes et permettra, sans doute, d’ancrer la problématique de la fin de vie, prochainement mise en débat à l’Assemblée nationale, dans les esprits bretons.

C'hoant mervel

 

Pour commander le livre, cliquez-ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

1 COMMENTAIRE

  1. L’euthanasie, comme n’importe quel meurtre, est une atrocité. Quelqu’un d’humain doit s’y opposer comme à l’avortement, au génocide ou à la peine de mort.

Comments are closed.