Françoise Louarn (UMP) : « ne parlons plus d’agriculture intensive » [interview]

A LA UNE

21/04/2014 – 08H00 Bretagne (Breizh-info.com) –Suite à la tribune libre publiée sur le site breizh-info.com et intitulée « Faut-il vraiment sauver Tilly-Sabco à Guerlesquin ?« , Françoise Louarn, conseillère régionale UMP, agricultrice, nous avais envoyé un commentaire dans lequel elle défendait le modèle agricole Breton qui était en parti attaqué dans la tribune libre ainsi que sur d’autres commentaires.
Nous l’avons donc contacté, afin de l’interroger sur sa vision de l’agriculture en Bretagne, sur le métier d’agriculteur, mais aussi sur la place du modèle agricole Breton dans la mondialisation et sur la qualité de ce qu’il y a dans notre assiette.
L’occasion également pour la conseillère régionale UMP de rappeler que c’est le grande distribution plus que les producteurs et les agriculteurs qui, par les process mis en place dans la réception et la conservation des marchandises, contribuent le plus à la dégradation et au manque de fraîcheur, de qualité et de goût de certains produits alimentaires.

Rencontre avec une finistérienne de caractère – et parfaitement au fait de son sujet – étant agricultrice au quotidien avant d’être politicienne ou carriériste, fait suffisamment rare pour être souligné.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

2 Commentaires

  1. Applying to get information on the insight of agriculture worldwide. We are an organisation for women’s initiative in innovating and training on bio-manure (vermin compost fertilizer) in Bangladesh.

  2. Ca fait des mois que les medias et de certains politiques de gauche disent que le probleme de l agriculture francaise est la production intensive de faible qualité. Ils disaient que la ferme des milles vaches n est pas l avenir. Mais aujourd hui on voit bien que nos porcs sont trop cher parcequ on a pas des fermes plus grandes que les hollandais ou les allemands. Il faut absolument investir dans des gros ensembles pour lutter. A titre personnel je trouve anormal de voir lidl vendre du lait allemand quand a 1km de chez moi on y produit du lait. Pourquoi ne pas taxer les produits venant de l etranger qu on a en abondance deja?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés